Actualités :: Procès bastonnade à la manifestation du Balai citoyen : « Nous regrettons tous (...)

Le tribunal de grande instance de Ouaga I a, ce mercredi 9 novembre 2022, rendu sa décision au premier degré dans l’affaire dite de bastonnade à la manifestation du Balai citoyen (mardi, 6 septembre 2022), suite à l’arrestation d’un de ses membres.

Les cinq militants du mouvement « Sauvons le Burkina » mis en cause ont été interpellés quelques jours et déposés à la Maison d’arrêt et de correction de Ouagadougou, suite à une enquête diligentée par le Procureur du Faso. Ils sont poursuivis pour « participation à une manifestation illicite, participation à une rixe et coups et blessures volontaires ».

Au délibéré, le tribunal a relaxé tous les prévenus concernant l’infraction de rixe. Il a cependant, pour les autres infractions, condamné Bitiou Séni à deux mois fermes et dix mois de sursis ; Souleymane Zongo et Mohamed Compaoré à 18 mois dont 12 mois fermes ; Abdoul Aziz Traoré à 12 mois, dont six mois fermes ; Kadidia Ganamé à 12 mois et un million, le tout assorti de sursis.

Le leader de la société civile, Massourou Guiro, la victime de cette violence, a été débouté de sa demande de constitution de partie civile pour avoir participé à une manifestation illégale. Il ne recevra donc pas le franc symbolique demandé.

Pour ses avocats, cela n’a pas d’enjeu, ce d’autant que M. Guiro n’était pas dans un élan de demander quoi que ce soit aux prévenus. « Le client a supporté les frais. Il a également été débouté sur les frais d’avocat ; c’est la conséquence du rejet de constitution de partie civile. Donc, il n’y a pas trop d’enjeu pour nous », apprécie l’avocat de la partie civile, Me Hermann Sankara, du cabinet Sankara.

« Nous avons eu gain de cause. En tant que partie civile, on ne pouvait pas demander mieux, parce que c’est le procureur qui a poursuivi (partie poursuivante principale) », exprime Me Sankara.

Les parties disposent de 15 jours pour interjeter appel. Mais la partie civile, elle, et sous réserve de la décision de Massourou Guiro, ne voit pas d’opportunité d’interjeter appel.

C’est aussi ce qui ressort des propos de Massourou Guiro, joint au téléphone quelques heures après le verdict. Il s’est voulu conciliant et compatissant envers ses ‘’frères’’ condamnés. A la question donc de savoir s’il est satisfait du verdict, Massourou Guiro confie : « satisfait…, c’est trop dire, parce que ce sont nos frères qui ont été condamnés. Nous regrettons tous l’acte qui s’est passé entre nous. Nous sommes tous des Burkinabè, nous devons tous faire face à une situation qui nous est imposée aujourd’hui par les ennemis de notre pays (l’insécurité : ndlr). C’est cela qui devait vraiment être notre préoccupation. Ce qui est arrivé est donc une situation que je regrette vraiment. Je n’ai pas voulu que ce soit ainsi et eux aussi n’ont pas voulu que ce soit ainsi. Mais, n’oubliez pas aussi que c’est le procureur qui s’est saisi du dossier. Donc, en tant que victime, moi-même j’avais des problèmes. Il fallait me défendre, c’est pourquoi j’étais en ce lieu. Je prie donc Dieu et demande la clémence de la justice pour que dans les jours à venir, quelque chose puisse être faite pour eux (en faveur des condamnés : ndlr ».

O.L
Lefaso.net

Journée mondiale des toilettes : 22 villages dans la (...)
Affaire LONAB : « On ne veut pas dire la vérité au peuple (...)
Affaire LONAB : 11 ans de prison et 750 millions (...)
Lutte contre la fraude au Burkina : Victor Ilboudo (...)
Pénurie de gaz butane à Dédougou : Une situation « (...)
Burkina-Centre-nord : L’Organisation internationale pour (...)
Personnes déplacées internes au Burkina : La communauté (...)
Commune de Ouagadougou : Du 28 janvier au 5 février les (...)
Arrondissement 3 de Bobo-Dioulasso : Le personnel et (...)
Crise humanitaire au Burkina : Une campagne de collecte (...)
Burkina Faso : Une association peulh exhorte ceux qui (...)
Civisme fiscal au Burkina : Le directeur général des (...)
Burkina : Le Programme de développement d’urgence dresse (...)
Education des filles au Burkina : Le projet FASST en (...)
Audience : Le ministre de l’éducation échange avec des (...)
Tombola Paongo de UBA : Les clients reçoivent leurs lots (...)
Projet sésame au Burkina : Lutheran World Relief lance (...)
Entrepreneuriat : Les entreprises bénéficiaires du projet (...)
Loterie nationale burkinabè : Plus de 71 millions de (...)
Journée internationale des douanes : Le brassage (...)
Burkina Faso : Une stratégie de gestion durable des (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 32382



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés