Actualités :: Privatisation de l’Aéroport de Donsin et situation d’Air Burkina : Bassolma (...)

Dans la dynamique de la promotion du dialogue avec les partenaires sociaux, le ministre d’Etat, ministre de la Fonction publique, du Travail et de la Protection sociale, Bassolma Bazié et celui en charge des Transports, Roland Somda se sont entretenus, le mardi 8 novembre 2022 à Ouagadougou, avec le collectif des syndicats de l’aéronautique civile sur la privatisation de l’aéroport de Donsin et les difficultés que traverse la compagnie Air Burkina.

Conduite par Pépin Zabré, la délégation du collectif a rappelé que la convention sur la privatisation de l’Aéroport de Donsin a été signée au forceps en octobre 2021.

Pourtant de son avis, le dossier de la convention comporte des clauses qui n’apportent pas de plus-value à notre pays. « Nous demandons à l’Etat de déclarer la convention caduque et de la reprendre de plus belle avec un esprit patriotique », clame le porte-parole du collectif.

Quant à la question de la compagnie Air Burkina, la délégation a indiqué qu’elle traverse une situation difficile qui plombe son développement. Pour ce faire, monsieur Zabré a invité l’Etat à intervenir pour sauver la compagnie du gouffre dans lequel elle se trouve.

Les deux ministres ont salué la démarche patriotique de leur hôte, qui selon eux, témoigne d’un esprit patriotique et constructif.

Le ministre Bazié a soutenu que les questions de l’aéroport de Donsin et celles de la compagnie Air Burkina relèvent toutes deux, d’une souveraineté nationale.

« Au vu de l’insécurité que traverse le Burkina Faso, il n’est pas opportun de confier nos frontières à une tierce. Il est également inadmissible que nous ayons un aéroport sans avoir une compagnie nationale forte », a indiqué le ministre d’Etat.

Quant au ministre Roland Somda, il a souhaité que des jalons soient posés pour qu’après leur gouvernance, il n’y a pas de dérive sur ces questions.

Les deux personnalités ont, séance tenante promis d’analyser les contours et les implications des différents dossiers pour voir la suite à donner au nom de la continuité de l’Etat.

A l’issue des échanges la délégation s’est dite satisfaite : « Nous avons trouvé une oreille attentive auprès de ces deux ministres », confie Pépin Zabré.

DCRP/MFPTPS

Ouagadougou : Un dépôt de matériels explosifs et de (...)
Burkina Faso : « En 2020 il y a eu près de 1132 cas de (...)
Santé et pollution de l’air au Burkina Faso : Des experts (...)
Burkina : Les restes mortuaires de Thomas Sankara (...)
Burkina Faso : Des civils non armés auraient été tués par (...)
Burkina : Le PNUD offre 14 véhicules et trois motos au (...)
Burkina : « Cette transition ne devrait pas être une (...)
Reprofilage de voies à Bobo-Dioulasso : De la mélasse (...)
Province camillienne du Burkina : Sept frères ordonnés (...)
Santé : Le Burkina Faso se prépare à faire face à une (...)
Burkina : Plus d’une centaine de femmes bénéficient de (...)
Incendie du marché de “Sankar-yaaré” : « Les responsables (...)
TGI de Bobo-Dioulasso : Un "passionné de l’armée" (...)
44e session ordinaire du conseil d’administration du (...)
Félicitations au groupe Orange pour la mobilisation des (...)
Eau et assainissement : Le groupe thématique régional (...)
Handicap au Burkina : « Fermer la porte d’une école à un (...)
Pèlerinage national au sanctuaire marial de Yagma : « (...)
Ouagadougou : L’aménagement annoncé de la voie de (...)
Santé et hygiène des menstrues : Des journalistes et des (...)
Secteur privé : Les patrons d’Afrique se rencontrent à (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 32424



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés