Actualités :: Arrondissement 3 de Bobo-Dioulasso : La délégation spéciale menace de (...)

La mise en place des Conseils villageois de développement (CVD) au niveau des villages de Léguéma et de Kouentou, dans l’arrondissement 3 de Bobo-Dioulasso connait des difficultés. En effet, le mandat de ces CVD étant à terme, il fallait donc le renouveler. Malheureusement, le renouvellement n’a pas été possible dû à des tractations. Lors de leur deuxième session ordinaire tenue les 2 et 3 novembre 2022, les membres de la délégation spéciale vont ainsi échanger sur la question, afin de trouver des pistes de solutions.

« Au terme des pourparlers s’il n’y a pas d’issue favorable nous serons obligés d’appliquer la loi qui dit d’aller aux élections. Si aux élections nous sentons qu’il y a une menace à l’ordre public, nous serons obligés de suspendre les CVD de ces deux villages », prévient Fousséni Traoré, le président de la délégation de l’arrondissement 3 de Bobo-Dioulasso. A l’en croire, les mandats des CVD de ces deux villages, qui étaient de trois ans, sont à terme et il fallait les renouveler. Malheureusement cela ne sera pas possible pour cause de tensions.

« Aujourd’hui, le processus de mise en place des CVD au niveau de Léguéma et de Kouentou a connu des difficultés et nous étions obligés de suspendre leur mise en place. Conformément à la loi, le mandat des CVD est de trois ans et leurs mandats sont arrivés à terme. Malheureusement quand la mission est allée pour le renouvellement, il y a eu des difficultés, des tractations. Notre souhait était qu’on aille en consensus, mais à défaut de consensus, la loi dit qu’il faut aller aux élections. Nous sommes toujours en pourparlers et nous avons mis à contribution les leaders d’opinions donc nous attendons les conclusions », a-t-il expliqué.

Les membres délégués de l’arrondissement 3 de la commune de Bobo-Dioulasso

Selon le président de la délégation spéciale, un CVD mis en place par consensus est plus dynamique. Il a fait savoir qu’à l’issue des pourparlers s’il n’y a pas de solution, la délégation spéciale prendra ses responsabilités en suspendant les conseils villageois de développement dans ces deux villages. Les membres délégués veulent ainsi profiter de cette session pour échanger sur les difficultés relatives au renouvellement de ces CVD. C’est avec beaucoup d’intérêts que les délégués ont débattu sur les différents points inscrits à l’ordre du jour.

Il s’agissait, entre autres, de la lecture, l’amendement et l’adoption du procès-verbal de la première session ordinaire ; l’examen et l’adoption du projet de délibération autorisant l’élaboration du plan d’action 2022-2024 de l’arrondissement n°3 ; l’examen et l’adoption du projet de délibération autorisant la mise en place d’une commission ad’hoc chargée de l’élaboration du plan d’action 2022-2024 de l’arrondissement n°3 de la commune de Bobo-Dioulasso ; l’examen et adoption de l’avant- projet du budget primitif, gestion 2023 de l’arrondissement n°3 de la commune de Bobo-Dioulasso.

Le président de la délégation spéciale de l’arrondissement 3, Fousséni Traoré

Par ailleurs, les membres délégués ont eu l’occasion de suivre des communications notamment sur le fonctionnement du comité de jumelage de l’arrondissement n°3 et sur la contribution de la délégation spéciale de l’arrondissement à la mobilisation des ressources financières. Cette session leur a permis également d’échanger sur le processus de reprofilage, d’ouverture et d’entretien de voies au niveau dudit arrondissement. Pour ce qui concerne l’élaboration du plan d’action, Fousséni Traoré a fait savoir que ce plan d’action prendra en compte les besoins de l’arrondissement ainsi que les priorités des populations. Lesquelles priorités se résument à la voirie, l’éducation, la santé, les questions humanitaires et sécuritaires.

« Il était bon que nous ayons un référentiel sur lequel nous pouvons nous appuyer pour mettre en place nos actions car il serait difficile de tâtonner sans plan d’action. Ce plan d’action qui tient compte des besoins de la population va nous permettre aussi d’évaluer ce que nous avons fait en termes des investissements. Le plan d’action sera élaboré en suivant les orientations de la commune », a-t-il précisé.

Avant d’ajouter que le budget alloué à l’arrondissement est de 120 millions de francs CFA, dont 40 millions pour les investissements et 80 millions pour le fonctionnement. Etant donné que la délégation spéciale n’a pas de ressources financières conséquentes, le plan d’action va lui permettre d’aller vers des partenaires et certains particuliers, afin de solliciter leurs aides pour le développement de l’arrondissement 3 de la commune de Bobo-Dioulasso.

Romuald Dofini
Lefaso.net

Affaire LONAB : 11 ans de prison et 750 millions (...)
Lutte contre la fraude au Burkina : Victor Ilboudo (...)
Pénurie de gaz butane à Dédougou : Une situation « (...)
Burkina-Centre-nord : L’Organisation internationale pour (...)
Personnes déplacées internes au Burkina : La communauté (...)
Commune de Ouagadougou : Du 28 janvier au 5 février les (...)
Arrondissement 3 de Bobo-Dioulasso : Le personnel et (...)
Crise humanitaire au Burkina : Une campagne de collecte (...)
Burkina Faso : Une association peulh exhorte ceux qui (...)
Civisme fiscal au Burkina : Le directeur général des (...)
Burkina : Le Programme de développement d’urgence dresse (...)
Education des filles au Burkina : Le projet FASST en (...)
Audience : Le ministre de l’éducation échange avec des (...)
Tombola Paongo de UBA : Les clients reçoivent leurs lots (...)
Projet sésame au Burkina : Lutheran World Relief lance (...)
Entrepreneuriat : Les entreprises bénéficiaires du projet (...)
Loterie nationale burkinabè : Plus de 71 millions de (...)
Journée internationale des douanes : Le brassage (...)
Burkina Faso : Une stratégie de gestion durable des (...)
Promotion de l’entrepreneuriat résilient au Burkina : Les (...)
Programme officiel du Pèlerinage national au sanctuaire (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 32361



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés