Actualités :: 62e anniversaire des Forces armées nationales : Sous le signe de la (...)

La fête des forces armées nationales a été célébrée ce mardi 1er novembre 2022, à la place de la nation de Ouagadougou. Le thème retenu cette année est : « Forces armées nationales et population : synergie pour la reconquête de l’intégrité du territoire national ». Étaient présents à la cérémonie, le représentant du chef de l’Etat, le colonel-major Kassoum Coulibaly, ministre d’Etat, ministre de la défense et des anciens combattants, le chef d’état-major général des armées, David Kabré, les autorités coutumières et religieuses.

Comme à chaque 1er novembre de l’année, le Burkina Faso célèbre la traditionnelle fête des forces armées nationales. Cet important événement magnifie les premiers actes de l’affirmation de la souveraineté de l’Etat, tout en interpellant les forces armées sur le sens de leur devoir et leur engagement à préserver l’édifice national, construit au prix de tant d’efforts par les devanciers.

Le chef d’Etat-major général des armées saluant les troupes pendant la 1re revue

Au cours de cette cérémonie, 46 médailles militaires, commémoratives, d’honneurs militaires, d’honneur des sapeurs-pompiers et de croix du combattant ont été décernées aux hommes qui se sont distingués par leur dévouement à la nation, leurs valeurs professionnelles, la durée et la qualité de leur service.

Une vue de quelques anciens combattants présents à la cérémonie

Conscients que certaines attitudes ont pu s’inscrire en porte-à-faux avec l’espoir des populations de retrouver un Burkina paisible, Kassoum Coulibaly, ministre d’Etat, ministre de la défense et des anciens combattants, a tenu à s’excuser auprès des Burkinabè pour tous les écarts qui ont parfois porté préjudice au tandem armée-nation.

Les médailles qui ont été décernées aux valeureux combattants

Rappelant du même coup le contexte peu enviable dans lequel vit le Burkina Faso ainsi que les événements qui ont émaillé la vie de la nation en cette année 2022, il a insisté sur l’impérieuse nécessité pour les populations d’accompagner les forces armées dans leur combat contre l’hydre terroriste. « Chacun à son niveau doit abandonner sa posture de spectateur, de juge et de commentateur d’un match qui se joue entre forces combattantes et terroristes. Chaque citoyen doit prendre conscience qu’il s’agit d’une guerre dans laquelle se joue malheureusement notre destin commun, c’est à dire la survie de la nation et s’engager. Il nous faut descendre sur le terrain de combat, chacun dans le secteur d’activité qui le concerne, avec les moyens à sa disposition, pour affaiblir significativement les groupes terroristes armés ».

Le ministre d’Etat Kassoum Coulibaly décorant un membre des forces armées

S’adressant à ses frères d’armes, une invite leur a été lancée à se souvenir constamment de leur sacerdoce, surtout en cette période où le vivre ensemble est ébranlé. Aussi, « devons-nous nous regarder sans complaisance dans le miroir, afin de nous soumettre individuellement et collectivement à une introspection profonde et courageuse et corriger les écarts qui pourront nous éloigner de notre sacerdoce. Cette guerre n’est pas au-dessus de notre portée », martèle-t-il.

"Aux armées des pays voisins et frères, aux partenaires régionaux et internationaux, je voudrais réaffirmer la détermination des forces armées nationales à participer aux cadres de coopération afin de relever les défis sécuritaires" Kassoum Coulibaly

Aux chefs militaires, son message était de commander par le bon exemple afin de mettre toutes les troupes au pas, pour une lutte plus efficace contre les terroristes.

Erwan Compaoré
Lefaso.net

Foncier au Burkina : Un groupe d’étudiants s’offusque (...)
Santé au travail : Zoom sur les troubles musculosquelettiques
Enseignement au Burkina : L’École primaire catholique de (...)
TGI de Ouagadougou : Il écope de douze mois d’emprisonnement
Éducation : Les anciens élèves de l’école primaire A de (...)
Koudougou : Le Centre agricole Sainte famille de (...)
Accès des adolescents et jeunes aux services de santé de (...)
MENAPLN : Un atelier pour réfléchir sur l’institution de (...)
Perturbations de la distribution du gaz : Immersion sur (...)
Ouagadougou : Huit présumés malfrats dans les filets de (...)
Arrondissement 2 de Bobo-Dioulasso : « Nos ambitions (...)
Boucle du Mouhoun : Des acteurs de la lutte contre le (...)
Moumouni Lougué, gérant du cabinet NOVID international : (...)
Burkina Faso : Bientôt un état civil moderne et (...)
Corridor Lomé-Ouagadougou : Les jeunes patriotes pour la (...)
Affaire « Elèves filmés par un enseignant » : Ainsi, on (...)
Pèlerinage national 2023 au sanctuaire de Yagma : « (...)
Lutte contre les mutilations génitales féminines : Le (...)
Mort d’un soldat à Dédougou : L’infortuné se serait suicidé (...)
Ministère de l’éducation nationale : Vers l’adoption du (...)
Route Dédougou-Bobo-Dioulasso : Un accident de la (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 32445



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés