Actualités :: Boucle du Mouhoun : Elèves et étudiants invités à cultiver l’excellence pour un (...)

Le public de Dédougou a eu droit, ce samedi 29 octobre 2022, à une conférence publique sur le thème « La culture de l’excellence : facteur clé pour un développement endogène de la région de la Boucle du Mouhoun ». L’activité a été organisée en marge de la 3e édition de la Nuit de l’excellence et du bâtisseur. Selon le conférencier, l’abbé Alfred Wilfrid Diban Ki, la vie est une conquête perpétuelle : il faut se donner, il faut prendre les mesures nécessaires pour s’auto-former. Tel a été son message principal adressé à l’auditoire.

Pour décortiquer le thème, le choix des organisateurs a porté sur la personne de l’abbé Alfred Wilfrid Diban Ki. Ecrivain dans l’âme, le conférencier est parti du concept du « devenir » pour planter le décor de sa communication, adressée à une audience majoritairement constituée de la jeunesse scolaire et estudiantine de la ville de Dédougou. Celle-ci n’a pas marchandé sa participation à la conférence. « Le devenir signifie que l’on ne s’assoit pas pour que les choses nous arrivent ou que les situations se passent autour de nous. La vie est une conquête perpétuelle, il faut se donner, il faut prendre les mesures nécessaires pour s’auto-former. La formation demande que l’élève ou l’étudiant puisse participer de façon concrète, s’impliquer de façon motivée et active dans son éducation », a lancé le tribun du jour.

Ainsi dit, l’apprenant doit développer la passion pour toutes les disciplines. Il doit se cultiver à travers la lecture, non seulement des romans qui sont donnés dans le cadre scolaire, mais aussi aller au-delà, a suggéré le conférencier. Il poursuit en argumentant que tous les moyens qui sont liés à la technologie de l’information sont à mettre à contribution pour atteindre cet objectif. « Il ne s’agit pas là de se servir de ces outils technologiques pour se bourrer la tête avec des informations qui viennent d’ailleurs sur telle ou telle situation », a nuancé l’abbé Alfred Wilfrid Diban Ki.

Le conférencier Alfred Wilfrid Diban Ki a appelé les scolaires et les étudiants à cultiver l’esprit de partage dans leurs milieux d’apprentissage respectifs

Il conseille donc à la jeunesse d’utiliser ces nouvelles inventions technologiques pour la culture de l’esprit. Paraphrasant Joseph Ki-Zerbo, le conférencier fait savoir que « le développement clé-en-tête ne doit pas être quelque chose qu’on consomme. Il faut que nous puissions produire et la production, demande que nous-mêmes puissions apprendre ce que nos cultures ont comme valeurs qui sont d’abord des valeurs humaines ».

« De nos cultures, précise l’animateur de la conférence, nous devons aussi apprendre à la fois leur technicité et leur scientificité tout en nous ouvrant à l’extérieur pour apprendre et tirer leçons des expériences historiques qui ont été vécues ».

L’abbé Ki, dans son adresse à la jeunesse scolaire et estudiantine de la cité du Bankuy, a reproché au système éducatif actuel de déconnecter l’apprenant de la puissance de créer. D’où son plaidoyer pour que les orientations de l’éducation au Burkina Faso soient revues pour ne pas, dit-il, continuer à éloigner les apprenants des réalités de leur contrée.

Les scolaires et les étudiants se sont mobilisés pour participer à la conférence.

Dans sa compréhension du développement endogène, le conférencier a estimé que l’esprit du collectif doit occuper une place primordiale. « L’homme est pris dans un ensemble de relations : il est individu, mais individu relationnel avec les autres hommes et avec l’environnement. Notre rapport avec le vivant de façon générale doit être reconsidéré pour que l’on puisse construire nos sociétés africaines dans une vision qui répond à nos problèmes et à nos besoins », a-t-il déclaré.

Avant de clore sa communication, l’homme d’église a invité élèves et étudiants à bien suivre les cours qui sont donnés à l’école et à l’université, à demeurer dans la discipline et la rigueur au travail. Il les a par ailleurs appelés à faire un lien entre les cultures littéraire et scientifique.

A la suite du communicateur, le parrain et le président de la 3e édition de la soirée de l’excellence et du bâtisseur de la région de la Boucle du Mouhoun, respectivement président de la Délégation spéciale communale de Dédougou, Dieudonné Toulfo, et gouverneur de la région de la Boucle du Mouhoun, Babo Pierre Bassinga, ont salué la tenue de cette conférence qui, selon eux, sensibilise la jeunesse sur les moyens appropriés et les comportements à adopter pour aller vers le développement de la région.

Pour marquer son attachement à la cause de l’éducation dans la Boucle du Mouhoun, le gouverneur de la région, Babo Pierre Bassinga, a fait le déplacement de la salle des spectacles de Dédougou pour encourager les organisateurs

A noter que Alfred Wilfrid Diban Ki est prêtre du diocèse de Dédougou. Il assure le service pastoral de la Direction diocésaine de l’éducation catholique depuis le 1er septembre 2022. L’homme est aussi connu grâce à sa casquette d’écrivain. Il est poète et nouvelliste, pour ne citer que cela. Alfred Ki a à son actif plusieurs parutions comme « Temps anciens, temps nouveaux », « L’œil ouvert » et « Le monde change, Contes san du Burkina Faso ».

Yacouba SAMA

Handicap au Burkina : « Fermer la porte d’une école à un (...)
Pèlerinage national au sanctuaire marial de Yagma : « (...)
Ouagadougou : L’aménagement annoncé de la voie de (...)
Santé et hygiène des menstrues : Des journalistes et des (...)
Secteur privé : Les patrons d’Afrique se rencontrent à (...)
Programme de certification au métier de consultant et de (...)
Humeur : M. le directeur général du Trésor public, il y a (...)
Journée mondiale des maladies tropicales négligées : « Le (...)
Incendie à « Sankar-Yaaré » de Ouagadougou : Environ 70% (...)
Arrondissement 6 de Ouagadougou : Des riverains révoltés (...)
Incendie à Sankar-Yaaré de Ouagadougou : Le syndicat (...)
Femmes et pratique des arts martiaux : Philippe (...)
Autosuffisance alimentaire au Burkina : La question de (...)
Construction de la Cour d’appel de Ouagadougou : Plus de (...)
BCB golf challenge 2023 : Salif Samaké et Justine Sanou (...)
Ouagadougou : Le marché Sankar-Yaaré ravagé par le feu, (...)
Transition au Burkina : « Notre soutien au capitaine (...)
Bobo-Dioulasso : Un meeting pour soutenir les autorités (...)
Affaire LONAB : « On ne veut pas dire la vérité au peuple (...)
Santé : Le système sanitaire burkinabè accueille 40 (...)
Pénurie de gaz butane à Dédougou : Une situation « (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 32403



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés