Actualités :: Boucle du Mouhoun : Des populations satisfaites de la mise en œuvre du (...)

Le projet Energie et croissance économique durable dans la Boucle du Mouhoun (ECED-Mouhoun) a accouché d’importantes réalisations dans la région, depuis le début de sa mise en œuvre en 2017. Parmi ces réalisations, il y a le raccordement de seize localités rurales au réseau électrique de la SONABEL. Ledit raccordement a contribué à une amélioration « significative » de la situation économique des localités touchées. Ce constat a été rendu possible grâce à une caravane de presse initiée par le projet, du 24 au 26 octobre 2022. Les hommes de médias ont séjourné à Wona, localité bénéficiaire, le 25 octobre.

De la commune rurale de Wona située dans la province des Balé, en passant par des localités comme Kongoba, Missakongo, Barayankasso et Manzoulé, le projet Energie et Croissance Economique Durale dans la Boucle du Mouhoun (ECED-Mouhoun) a travaillé à faciliter l’accès des populations rurales à l’énergie. Cette œuvre a consisté à l’électrification de ces localités par connexion au réseau de la Société nationale d’électricité du Burkina (SONABEL).

Selon la chargée de projet énergie à ECED-Mouhoun, Inès Ouiminga, le courant électrique distribué dans les ménages ruraux a transité de la haute tension de la SONABEL à des transformateurs conçus par le projet, en passant par la basse tension.

« Ce sont au total seize localités dont une partie dans la province des Balé et l’autre dans le Mouhoun », a précisé la cheffe de mission adjointe du projet ECED-Mouhoun, Safiatou Ouédraogo. Elle ajoute que la particularité de la commune de Wona est que c’est l’endroit qui a bénéficié du plus gros lot de branchements. C’est ce qui a d’ailleurs justifié le passage de la caravane dans la localité, le 25 octobre 2022, pour toucher du doigt les différentes réalisations locales du projet ECED-Mouhoun ainsi que leur impact sur la vie quotidienne des populations. A cette date, 1 976 abonnés sont déjà branchés au réseau, et le projet prévoit à terme le raccordement de 3 325 abonnés dans toutes les seize localités concernées par les branchements au réseau national.

Le système d’éclairage et de ventilation facilite le travail du corps soignant et le séjour des patients au CSPS de Wona.

Selon la responsable chargée de projet énergie à ECED-Mouhoun, Inès Nana Ouiminga, les 3 325 abonnés représentent 50% de l’ensemble. Et c’est cette partie qui a bénéficié de la subvention au raccordement au réseau national. Elle précise que l’investissement du projet à travers la construction du réseau électrique s’élève à plus de 1 300 000 000 f CFA. Les bénéficiaires, quant à eux, se sont acquittés de la somme de 6 000 f CFA pour les trois ampères et 12 000 f CFA pour les compteurs à ampérage six. Les compteurs intelligents sont le type de compteur utilisé pour ces câblages, a-t-elle indiqué.

Ces installations ont apporté un souffle nouveau à la vie des populations de Wona et des autres localités concernées par le projet, à en croire les témoignages de certains bénéficiaires. En effet, le Centre de santé et de promotion sociale (CSPS) de Wona a été raccordé au réseau national d’électricité. Plus besoin de se servir de torche la nuit venue, pour soigner les malades ou accoucher des femmes. L’infirmier-chef de poste du CSPS de Wona, Baly Touré, est affirmatif sur la positivité de l’impact du projet sur son travail. « Désormais, les saisies sur endosses pendant les nuits se passent sans difficultés », a-t-il témoigné.

A l’image de Jean Kientega, plusieurs jeunes de la localité ont créé des ateliers de soudure.

Autre lieu, même sentiment de satisfaction exprimé pour avoir été raccordé au réseau de la SONABEL grâce à ECED-Mouhoun. Nous sommes à l’atelier de soudure de Jean Kientega. Il fait comprendre qu’il utilisait bien avant un moulin pour générer l’énergie pour son activité. « Je dépensais par mois 300 000 f CFA pour le gasoil. Parfois, le moulin tombait en panne et les pièces sont chères. Mais avec l’arrivée de l’électricité, 50 000 f CFA de crédits cash power couvrent le mois. C’est bien rentable », a confié ce soudeur. La rentabilité de son activité lui a permis de donner du travail à une dizaine de jeunes du village en les employant dans son atelier. Jean Kientega ne cache pas ses ambitions d’agrandir son entreprise pour le grand bonheur de l’économie locale.

Pour le président du Comité villageois de développement (CVD) de Wona, Moumouni Cissé, l’électrification a contribué au développement de la zone à travers la multiplication des activités économiques. « Avant, la glace venait soit de Boromo soit de Bobo-Dioulasso pour être vendue à Wona. Beaucoup de villageois ont aujourd’hui des frigos chez eux », s’est réjoui le président du CVD. Le nombre d’ateliers de soudure a augmenté et nous avons une boulangerie, sans compter l’ouverture un peu partout dans le village de secrétariats publics, a-t-il poursuivi. Bénéficiant désormais de l’éclairage public et d’autres avantages liés à l’existence du courant électrique, le village de Wona n’a plus rien à envier à un centre urbain.

Directeur régional en charge de la planification de la Boucle du Mouhoun, Jean Robert Traoré a jugé que l’impact du projet sur les populations est réel.

Ces témoignages sur l’impact positif du projet sur les populations des localités cibles sont repris par la direction régionale de l’économie et de la planification de la Boucle du Mouhoun, par ailleurs membre du comité technique de suivi du projet ECED-Mouhoun. Jean Robert Traoré, directeur régional en charge de la planification de la Boucle du Mouhoun, a estimé que la particularité d’ECED-Mouhoun est d’avoir touché les populations cibles sans passer par de nombreux intermédiaires.

Pour mémoire, le projet ECED-Mouhoun est mis en œuvre dans la région de la Boucle du Mouhoun depuis 2017, et se poursuit jusqu’en décembre 2022. Il est cofinancé par Affaires mondiales Canada (AMC), l’Agence burkinabè de l’électrification rurale (ABER), l’Etat du Burkina Faso, Windiga énergie et la Fondation SEMAFO. Cowater international assure la mise en œuvre.

Yacouba SAMA
Lefaso.net

Santé au travail : Zoom sur les troubles musculosquelettiques
Enseignement au Burkina : L’École primaire catholique de (...)
TGI de Ouagadougou : Il écope de douze mois d’emprisonnement
Éducation : Les anciens élèves de l’école primaire A de (...)
Koudougou : Le Centre agricole Sainte famille de (...)
Accès des adolescents et jeunes aux services de santé de (...)
MENAPLN : Un atelier pour réfléchir sur l’institution de (...)
Perturbations de la distribution du gaz : Immersion sur (...)
Ouagadougou : Huit présumés malfrats dans les filets de (...)
Arrondissement 2 de Bobo-Dioulasso : « Nos ambitions (...)
Boucle du Mouhoun : Des acteurs de la lutte contre le (...)
Moumouni Lougué, gérant du cabinet NOVID international : (...)
Burkina Faso : Bientôt un état civil moderne et (...)
Corridor Lomé-Ouagadougou : Les jeunes patriotes pour la (...)
Affaire « Elèves filmés par un enseignant » : Ainsi, on (...)
Pèlerinage national 2023 au sanctuaire de Yagma : « (...)
Lutte contre les mutilations génitales féminines : Le (...)
Mort d’un soldat à Dédougou : L’infortuné se serait suicidé (...)
Ministère de l’éducation nationale : Vers l’adoption du (...)
Route Dédougou-Bobo-Dioulasso : Un accident de la (...)
Développement endogène : Le SPONG réaffirme son engagement (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 32445



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés