Actualités :: Burkina/Ouagadougou : Les manifestants se moralisent pour l’honneur du (...)

Sur l’avenir Pascal Zagré, les manifestants qui pour la plupart sont jeunes expriment toujours leur mécontentement vis-à-vis de la CEDEAO, dont la délégation est attendue cet après-midi à Ouagadougou, pour discuter des questions de la transition avec le président Ibrahim Traoré.

Le soleil est présentement au zénith. Il fait terriblement chaud. Sur le front de chacun, on peut voir de grosses gouttes de sueurs former un amas très dense, avant d’être raclées le long de l’index pour échouer finalement sur le sol. La détermination des jeunes est palpable, en témoignent les messages forts écrits sur les pancartes, brandis avec ferveur. "CEDEAO, respectez le choix des peuples, oui aux aspirations du peuple, non aux chefs d’États vendus, etc."

Vers 12h30, certains se retirent du groupe. Chacun d’eux prend un sachet d’eau et c’est parti pour les ablutions. A 13h 00, un homme se met devant les autres pour diriger la prière.

Au bout de 15 minutes, les fidèles musulmans avaient fini. L’un d’eux prend la parole sur place, essaye de mobiliser du mieux qu’il peut les autres manifestants pour passer un message.

Après avoir remercié les manifestants pour leur participation massive à dire non à la CEDEAO, il rappelle que les actes de vandalisme n’ont jamais construits une nation et que pour l’honneur même du pays, il fallait s’en départir. « Si la délégation de la CEDEAO arrive, nous n’allons agresser personne. Nous n’allons lapider personne. Nous allons juste lever les pancartes, leur permettre de passer en lisant les messages qui sont écrits. Ces messages n’ont pas été écrits au hasard. C’est l’expression de notre ras-le-bol. Je vous demande de le faire pour notre pays et pour l’honneur de notre président qui a décidé de se battre pour nous ».

S’en suivront après son discours des acclamations de son auditoire, puis chacun reprend son arme de protestation que sont les pancartes. Les manifestations sont toujours en cours sur l’avenue Pascal Zagré.

Erwan Compaoré
Lefaso.net

Burkina Faso : L’association Iqra sème la graine de la (...)
Commémoration de la journée internationale des personnes (...)
Burkina/situation nationale : Le Cercle d’éveil craint (...)
Ouagadougou : La police nationale met fin aux (...)
Lutte contre l’insécurité au Burkina : Des chercheurs (...)
Burkina Faso : Création de deux bases aériennes pour les (...)
Ouagadougou : Quand certains étudient, d’autres (...)
Burkina : Qui est le lieutenant colonel Ismaël Diaouari, (...)
16 jours d’activisme contre les VBG : l’ONG Oxfam (...)
Lutte contre les maladies non transmissibles : Une (...)
Planification familiale au Burkina : Le plan national (...)
Droit d’accès à la terre en milieu rural : 30 femmes (...)
Bourse agricole 2022 : Afrique verte propose une (...)
Égalité de genre au Burkina : L’UNFPA forme des jeunes (...)
Tougan : Cérémonie de remise de matériels aux coopératives (...)
CLIMAT : Wascal lance son deuxième symposium contre les (...)
Burkina Faso : « Ce n’est pas en faisant taire les (...)
Lutte contre l’insécurité en milieu urbain : Deux réseaux (...)
Transport de marchandises : Le 2ème terminal à conteneurs (...)
Centre-est : Projet Fonds enfants et jeunes-phase VI : (...)
Burkina : La corruption a la peau dure, plusieurs (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 31962



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés