Actualités :: Mise en œuvre du projet ProDHu-MAPE : 70,76% de taux d’exécution au 31 juillet (...)

Le Groupe technique de travail (GTT) du projet de Promotion des droits humains sur les mines artisanales et à petite échelle (ProDHu-MAPE) a tenu sa première session ordinaire le mercredi 21 septembre 2022 à Ouagadougou. Cette session présidée par la secrétaire générale du ministère du Genre et de la famille, Assétou Sawadogo/Kaboré a été consacrée à l’examen du bilan à mi-parcours dudit projet financé par l’Union européenne.

Le projet ProDHu-MAPE a enregistré, à la date du 31 juillet 2022, un taux d’exécution de 70,76% sur une prévision de 75%. Ce bilan présenté le 21 septembre dernier à la 1ère session du Groupe technique de travail (GTT) dudit projet est jugé satisfaisant par le directeur pays de Educo Burkina Niger, M. Ollo Oscar Palé. Après plus d’une année d’intervention, les activités du projet ont connu, a-t-il expliqué, un niveau de mise en œuvre satisfaisant à l’exception de trois activités.

Les activités phares réalisées concernent, entre autres, le retrait de 443 enfants victimes et à risques sur les Mines artisanales et à petite échelle (MAPE) et leur insertion dans le système scolaire à travers les mécanismes communautaires et institutionnels de protection, le retrait d’une centaine d’enfants du milieu des mines et leur placement dans les ateliers de formation professionnelle.

A ces activités s’ajoutent 660 femmes qui mènent des Activités génératrices de revenu (AGR) sur 770 femmes formées et impliquées dans 25 groupes d’épargne villageois, l’identification sur les sites à travers le dispositif SAP-MAPE de 3 340 enfants et jeunes dont 1 468 qui souhaitent avoir des alternatives au travail sur les sites d’orpaillage et la mise en place de deux groupements d’artisans miniers qui appliquent l’approche CRAFT pour l’élimination des risques de violation des droits humains.

Un partenariat gagnant-gagnant avec les services étatiques

En outre, la mise en œuvre de mécanismes communautaires, communaux et provinciaux de protection des droits des enfants qui sont des instances chargées d’alerter, d’identifier, de prendre en charge et de référer les cas complexes au niveau des services techniques du ministère en charge du genre fait partie des activités déjà réalisées par le projet ProDHu-MAPE. Ces activités transversales de protection des droits des enfants, d’autonomisation économique de la femme et de la lutte contre les inégalités entre les sexes, s’inscrivent, a reconnu la secrétaire générale (SG) du ministère du Genre et de la famille, Assétou Sawadogo/Kaboré, en droite ligne avec les stratégies nationales du ministère en charge du genre et de la famille. Elles sont réalisées en étroite collaboration avec les services étatiques dont les ministères en charge du genre, des droits humains, de la jeunesse, des mines, du travail, de l’éducation, etc. C’est pourquoi, la SG du ministère en charge de la famille a salué le partenariat gagnant-gagnant entre les services techniques et le consortium ProDHu-MAPE composé de Educo (lead), Terre des hommes Lausanne (Tdh), l’Alliance pour une mine responsable (ARM) et l’association locale Tabital Lobal.

Financé par l’Union européenne à hauteur de 409 375 000 FCFA, le projet ProDHu-MAPE couvre les régions du Nord et du Plateau central notamment les provinces du Yatenga et du Ganzourgou. Ce projet de 24 mois est mis en œuvre pour accompagner le gouvernement du Burkina Faso afin de promouvoir et de protéger les droits des populations vivant et /ou travaillant dans les sites d’orpaillage traditionnels ou mines artisanales à petite échelle. Il est axé, a rappelé le directeur pays Educo Burkina/Niger, sur les enfants et les femmes qui travaillent dans les mines. « L’idée est de les faire sortir de ce cadre, d’éviter leur exploitation et de protéger leurs droits à l’éducation, à la santé ainsi qu’à l’autonomisation », a expliqué M. Ollo Oscar Palé.

Hanifa Koussoubé
Lefaso.net

Campagne de vaccination contre la poliomyélite : La (...)
Vente de dolo : Un commerce qui nourrit son homme, (...)
Burkina/Arbinda : Des populations vident des vivres (...)
Burkina : Le gouverneur du Sahel ordonne l’arrêt de (...)
Communication non-violente : 20 jeunes de l’arrondissement 8
24e anniversaire du décès de Norbert Zongo : Le collectif (...)
Projet de renforcement des capacités des agences de (...)
Entrepreneuriat au Burkina : 48 heures pour la (...)
Burkina : Le délai de 30 novembre pour la publication de (...)
Centre-est du Burkina : Un réseau d’experts d’accompagnement
1ère édition du Forum économique et agricole du Faso : (...)
Projet d’aide d’urgence aux déplacés internes et aux (...)
Région du Sahel : L’interculturalité des communautés (...)
Dédougou : 153 jeunes formés reçoivent leurs attestations (...)
Région du Centre : La femme rurale célébrée pour sa (...)
Burkina Faso : Le gouvernement suspend jusqu’à nouvel (...)
Sud-ouest du Burkina : La société d’exploration Centamin (...)
Énergie au Burkina : Le projet ECED-Mouhoum pour (...)
Phénomène de migration : Un « visage de plus en plus (...)
Caisse nationale de sécurité sociale : Les cadres (...)
Pouponnière Den-Kanu de Bobo-Dioulasso : Un centre de (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 31878



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés