Actualités :: Burkina/Energie : La ministre de l’énergie Maminata Traoré/Coulibaly visite (...)

La ministre de l’environnement, de l’énergie, de l’eau et de l’assainissement Maminata Traoré/Coulibaly a visité les deux sites d’installations énergétiques de la Société nationale d’électricité du Burkina (SONABEL) et la centrale solaire de son partenaire Africa REN.

Cette visite a pour objectif de voir la capacité de production d’électricité de la SONABEL mais aussi de s’enquérir de l’état d’avancement de l’installation d’électricité solaire de Africa REN, un des producteurs indépendants qui a un contrat d’achat d’énergie avec la SONABEL. Ce site va produire 38 mégawatts.

Cette nouvelle centrale devrait couvrir la capacité de fourniture d’électricité de la ville de Bobo-Dioulasso à l’orée 2023. Le taux d’exécution des travaux est de 60%.

Plan de la centrale solaire mis en œuvre par Africa REN

La ministre a exprimé sa satisfaction sur l’engagement des équipes dans les différents sites qui travaillent d’arrache-pied pour satisfaire les besoins énergétiques de la population de Bobo-Dioulasso et environnants.

Selon la ministre Maminata Traoré/Coulibaly, étant donné que son département est assez grand, il était important de se déplacer pour voir ce qui est fait, savoir apprécier et surtout encourager les hommes à faire de leur mieux. Elle note que ces visites lui ont permis de constater l’engagement de l’ensemble de ceux qui travaillent sur ces sites et l’engagement du gouvernement. Aussi, elle voudrait les encourager à continuer ainsi et estime par ailleurs le bilan des visites satisfaisant.

Vue des visiteurs à la centrale solaire mis en œuvre par Africa REN

Elle s’est également montrée satisfaite de l’état d’avancement des travaux de la centrale solaire mise en œuvre par Africa REN et gérée par la SONABEL qui doit être reçue définitivement avec les différents tests vers mars 2023. Ce qui est, dit-elle, « vraiment encouragent au regard de ce que nous avons, et ça va nous permettre de fonctionner à l’aise et de pouvoir donner de la ressource à la population ».

Selon le directeur général de la SONABEL, Daniel Sermé, la délégation est venue encourager le personnel SONABEL et ses partenaires à faire le maximum pour rendre l’énergie disponible pour les populations.

Daniel Sermé, directeur général de la SONABEL

Il souligne que la centrale de Bobo II est la seule centrale thermique en fonctionnement à Bobo-Dioulasso. Construite en 1987 avec une puissance de 20 mégawatts, la centrale Bobo II a connu une extension un peu plus tard pour porter la puissance globale à un peu plus de 60 mégawatts. Cette puissance est de ce fait assez suffisante pour satisfaire les besoins de Bobo-Dioulasso. Et au-delà, il y a le poste de Kodeni qui peut permet de consommer l’énergie qui vient de la Côte-d’Ivoire.

Vue d’une plaque solaire d’Africa REN

Au finish, il y a la centrale d’Africa REN qui a un contrat d’achat de l’énergie avec la SONABEL et qui va produire 38 mégawatts. Daniel Sermé s’estime heureux que cette centrale soit réalisée pour satisfaire les périodes de pointe durant lesquelles la demande est très forte. Avec cette centrale, il estime qu’au niveau de Bobo-Dioulasso, il n’y aura pas de problème et l’excédent sera acheminé vers Ouagadougou.

Lassina Sanou, représentant technique d’Africa REN

Lassina Sanou, représentant technique de Africa REN a pour sa part remercié la ministre pour sa visite qui les encourage à faire encore mieux. Il indique que la centrale est installée sur une superficie de 80 hectares. Des discussions sont menées avec le ministère de l’Energie pour une extension.

Salamata Compaoré/ Sinaré, présidente de la délégation spéciale de l’arrondissement 6

Pour Salamata Compaoré/ Sinaré, présidente de la délégation spéciale de l’arrondissement 6 de Bobo Dioulasso, le projet de la centrale avec Africa REN est à un bon niveau et met l’accent sur l’inclusion car il prend en compte tous les villages impactés. Une partie des employés sont issus des villages de Logofourousso et Matourkou ; ce qui facilite le projet. En plus de cela, il y a un comité de suivi qui se réunit mensuellement pour faire l’état d’avancement des travaux.

Maminata Traoré/Coulibaly, ministre de l’environnement, de l’énergie, de l’eau et de l’assainissement

Le projet a permis la construction d’un CEG au village de Matourkou, l’électrification de beaucoup d’écoles et il y a un projet de construction d’une maternité.

Haoua Touré
Lefaso.net

Campagne de vaccination contre la poliomyélite : La (...)
Vente de dolo : Un commerce qui nourrit son homme, (...)
Burkina/Arbinda : Des populations vident des vivres (...)
Burkina : Le gouverneur du Sahel ordonne l’arrêt de (...)
Communication non-violente : 20 jeunes de l’arrondissement 8
24e anniversaire du décès de Norbert Zongo : Le collectif (...)
Projet de renforcement des capacités des agences de (...)
Entrepreneuriat au Burkina : 48 heures pour la (...)
Burkina : Le délai de 30 novembre pour la publication de (...)
Centre-est du Burkina : Un réseau d’experts d’accompagnement
1ère édition du Forum économique et agricole du Faso : (...)
Projet d’aide d’urgence aux déplacés internes et aux (...)
Région du Sahel : L’interculturalité des communautés (...)
Dédougou : 153 jeunes formés reçoivent leurs attestations (...)
Région du Centre : La femme rurale célébrée pour sa (...)
Burkina Faso : Le gouvernement suspend jusqu’à nouvel (...)
Sud-ouest du Burkina : La société d’exploration Centamin (...)
Énergie au Burkina : Le projet ECED-Mouhoum pour (...)
Phénomène de migration : Un « visage de plus en plus (...)
Caisse nationale de sécurité sociale : Les cadres (...)
Pouponnière Den-Kanu de Bobo-Dioulasso : Un centre de (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 31878



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés