Actualités :: Bobo-Dioulasso : Des membres d’organisations de la société civile renforcent (...)

Le Centre d’études, d’expérimentations économiques et sociales pour l’Afrique de l’Ouest-pôle régional Burkina (CESAO-PRB) organise les 26 et 27 septembre 2022, un atelier de consultation des organisations de la société civile (OSC) sur leurs stratégies de réseautage. Cette rencontre qui se tient à Bobo-Dioulasso vise à renforcer les capacités de ces OSC sur les stratégies de mise en réseau, afin qu’elles puissent conduire à bien des activités de plaidoyer et de veille citoyenne.

L’organisation de cet atelier rentre dans le cadre de la mise en œuvre du projet de « Participation citoyenne et cohésion sociale (PaCoS). Un projet mis en œuvre par le CESAO-PRB dans les trois régions du Burkina que sont les Hauts-Bassins, les Cascades et le Sud-ouest. Ce projet est soutenu par le Programme des nations unies pour le développement (PNUD) et le Haut-commissariat des nations unies pour les réfugiés (UNHCR), avec le soutien du gouvernement du Danemark (via les Funding Windows) et en étroite collaboration avec le gouvernement burkinabè.

Le présidium de la cérémonie d’ouverture des travaux de l’atelier de renforcement des capacités des OSC

Le projet PaCoS se fixe pour principal objectif de promouvoir la participation citoyenne et la cohésion sociale dans les collectivités territoriales par un engagement actif des femmes, des jeunes, des personnes déplacées internes (PDIs) et des organisations de la société civile (OSC). C’est pour donc contribuer à l’atteinte de cet objectif que les acteurs du projet ont prévu cet atelier pour renforcer les capacités de réseautage de ces OSC autour d’enjeux communs, afin de leur permettre d’élaborer et mettre en œuvre des plans de veille citoyenne et/ou de plaidoyer.

Environ une cinquantaine de participants issus d’organisations de la société civile prennent part à cette rencontre. Ils représentent ainsi 27 organisations féminines et de la jeunesse des régions des Hauts-Bassins, des Cascades et du Sud-ouest. A en croire le coordinateur de CESAO-pôle régional Burkina, Karim Koné, ce projet fait partie du « Programme gouvernance locale et cohésion sociale (GoLCoS) ». Pour lui, la question de la cohésion sociale demeure un enjeu qu’il faut consolider et préserver. Et cet atelier est une manière d’anticiper, de créer des conditions idéales pour la paix et la cohésion sociale.

Le coordinateur de CESAO-PRB, Karim Koné

Au cours de cette rencontre, les participants vont échanger sur les stratégies d’organisation des OSC féminines et de jeunes à travers une plateforme pour le renforcement de la participation citoyenne et la cohésion sociale. Il s’agira de façon spécifique de conduire une auto-évaluation des OSC sur leurs expériences de réseautage et leur engagement en matière de veille citoyenne et de plaidoyer dans leurs régions respectives ; d’identifier les problèmes majeurs de participation citoyenne et d’exercice des droits et des devoirs des femmes, des jeunes, des PDI, des personnes handicapées et d’autres groupes vulnérables dans la gestion des affaires locales. Les participants échangeront aussi sur les stratégies régionales pour l’engagement des OSC féminines et de jeunesse au sein de réseaux autour des problématiques clés de veille citoyenne et de plaidoyer.

Les participants de l’atelier de renforcement des capacités des OSC

« L’organisation de cet atelier vise à mener la réflexion sur les stratégies et les modalités de mise en œuvre des OSC aux fins de mener à bien des plans de veille citoyenne et/ou de plaidoyer. Dans un premier temps, sur la base des expériences des OSC présentes, nous allons engager une consultation sur les stratégies pertinentes, efficaces et efficientes pour une mise en réseau. Dans un deuxième temps, conformément aux missions assignées au réseau, les OSC présentes avec l’appui des formateurs du CESAO déclineront un processus de mise en place et de gestion des réseaux dans chacune des trois régions concernées », a expliqué Karim Koné.

Le chef du sous-bureau du PNUD à Bobo-Dioulasso, Daouda Yahaya

C’est le chef du sous-bureau du PNUD à Bobo-Dioulasso, Daouda Yahaya, qui a présidé la cérémonie d’ouverture des travaux de l’atelier. Dans son allocution, il a souligné l’importance de cet atelier qui, rappelle-t-il, va permettre de renforcer les capacités des OSC sur les stratégies de mise en réseau pour pouvoir mener à bien le travail de plaidoyer et de veille citoyenne. [ Cliquez ici pour lire l’intégralité ]

Romuald Dofini
Lefaso.net

Campagne de vaccination contre la poliomyélite : La (...)
Vente de dolo : Un commerce qui nourrit son homme, (...)
Burkina/Arbinda : Des populations vident des vivres (...)
Burkina : Le gouverneur du Sahel ordonne l’arrêt de (...)
Communication non-violente : 20 jeunes de l’arrondissement 8
24e anniversaire du décès de Norbert Zongo : Le collectif (...)
Projet de renforcement des capacités des agences de (...)
Entrepreneuriat au Burkina : 48 heures pour la (...)
Burkina : Le délai de 30 novembre pour la publication de (...)
Centre-est du Burkina : Un réseau d’experts d’accompagnement
1ère édition du Forum économique et agricole du Faso : (...)
Projet d’aide d’urgence aux déplacés internes et aux (...)
Région du Sahel : L’interculturalité des communautés (...)
Dédougou : 153 jeunes formés reçoivent leurs attestations (...)
Région du Centre : La femme rurale célébrée pour sa (...)
Burkina Faso : Le gouvernement suspend jusqu’à nouvel (...)
Sud-ouest du Burkina : La société d’exploration Centamin (...)
Énergie au Burkina : Le projet ECED-Mouhoum pour (...)
Phénomène de migration : Un « visage de plus en plus (...)
Caisse nationale de sécurité sociale : Les cadres (...)
Pouponnière Den-Kanu de Bobo-Dioulasso : Un centre de (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 31878



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés