Actualités :: Prise en compte des aspects environnementaux, de santé, de Sécurité et de (...)

Des producteurs de plusieurs localités de la Boucle du Mouhoun ont bénéficié d’une formation sur le cadre de gestion environnementale et sociale de l’ONG AGRA du lundi 19 au mercredi 21 septembre 2022. Initiée par l’Alliance pour la Révolution verte en Afrique (AGRA), la formation vise à outiller les bénéficiaires de mécanismes de gestion environnementale et sociale ainsi que le dispositif de traitement des plaintes de l’Alliance au niveau des producteurs.

Sensibiliser des producteurs sur l’importance de la prise en compte des aspects environnementaux et sociaux dans la conception et la mise en œuvre de leurs projets. Telle est la quintessence de cette formation initiée par l’Alliance Pour la Révolution Verte en Afrique (AGRA) au profit de plus de 200 producteurs dans la région de la Boucle du Mouhoun.

Cette formation va permettre aux bénéficiaires de s’approprier les méthodes et les pratiques de AGRA afin de prendre en compte les risques environnementaux, sociaux et de changement climatique dans le domaine agricole.

Seydou Diarra Consultant/formateur(debout) de AGRA en plein échange avec des producteurs dans la localité de Passakongo

Selon Seydou Diarra, consultant de AGRA, par ailleurs chargé de la formation, la bonne gestion environnementale et sociale des exploitations agricoles est désormais indispensable. « Une production plus accrue qui va de pair avec un mieux-être des populations et de l’environnement, c’est-à-dire que le producteur se porte mieux pour produire et que sa production lui permette de mieux se porter surtout en préservant le milieu social dans lequel évolue ce dernier » a expliqué M. Diarra qui, à travers des échanges inter actifs, a résumé la vision de AGRA.

Pour les participants, la méthodologie utilisée par le formateur à savoir : les causeries-débats, les présentations des boîtes à outils, la sensibilisation et les travaux en petits groupes, leur a permis de mieux cerner la thématique.

Des propos qui corroborent d’avec ceux du formateur. « Ce n’est pas une formation en tant que tel, mais des échanges directs ou des causeries-débats participatifs et animés » a –t-il confié avant de se réjouir de la mobilisation et de la participation des producteurs de Passakongo.

Herassi Sama, producteur bénéficiaire de la formation

Aussi, Seydou Diarra a souhaité que les producteurs, au sortir de cette formation, prennent conscience de la nécessité de la protection de l’environnement dans lequel ils vivent. Car dit-il « en défendant l’environnement, le producteur se protège lui-même et protège les autres ».
Les bénéficiaires de cette formation, a salué l’initiative de AGRA. Selon eux, les enseignements reçus au cours de la formation vont leur permettre d’améliorer « considérablement » le travail de production.

« Cette formation m’a permis de savoir que la mise en place d’un comité de gestion des conflits est nécessaire et même indispensable de nos jours. C’est très important dans nos petits villages parce qu’il y a beaucoup de petits conflits qu’on n’arrive pas à gérer. Mais si nous avons un comité sur place qui peut gérer ce genre de situation, ça va beaucoup nous soulager. Cela va aussi amener plus de cohésion au sein de la population » explique Hérassi Sama.

Adèle Dakuyo, productrice bénéficiaire de la formation

La productrice Adèle Dakuyo de renchérir : « La démarche de AGRA est salutaire. Si le processus défini est suivi à la lettre, les producteurs agricoles vont produire sainement dans la quiétude ». Tous ou presque ont souhaité que AGRA multiplie ce genre de formation au profit des producteurs des autres localités de la région.

La formation dans la région de la Boucle du Mouhoun a concerné plusieurs localités de la commune de Dédougou comme Fakouna, Kamandena et Passakongo. Outre les formations en présentiel des émissions radios sont organisées pour une plus grande sensibilisation des producteurs de la région sur le système de gestion environnementale et sociale.

Jean François Dakuyo

Lutte contre l’insécurité : Un colloque pour discuter du (...)
Promotion de l’éducation des filles au Burkina : Grâce au (...)
Centre-Est du Burkina : La délégation spéciale de Koupéla (...)
Burkina : "Velléités de déstabilisation ou tentative de (...)
Boucle du Mouhoun : Inondations enregistrées en 2022, (...)
Lutte anti-corruption au Burkina : Les acteurs de la (...)
Recherche scientifique : L’Institut des sciences et (...)
Enseignement supérieur : L’Institut supérieur de (...)
Secteur industriel au Burkina : L’entreprise Agroserv (...)
Sécurité alimentaire au Burkina : Lutte contre la (...)
Semaine nationale des handicapés moteurs : La 6e édition (...)
3e édition de la journée du fournisseur minier les 8 et 9 (...)
Crise à la SONABHY : « Des dispositions sont prises pour (...)
Tombola Orange Money : Homaté Noufé, heureux gagnant de (...)
Bobo-Dioulasso : Le CESAO outille une trentaine (...)
Ouagadougou : Le Sankuy naaba Koabga sacrifie au « (...)
Justice transitionnelle : « Il y a un travail à faire (...)
Moov Africa : Les raisons de la grève des employés de (...)
Pépites d’entreprises : Rihanatou Kaboré de Zikflore (...)
1re édition du prix de l’innovateur au Burkina : Les (...)
Semaine de l’intégration de l’IST : Un cadre d’orientation

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 31920



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés