Actualités :: Laïcité au Burkina : « C’est bon, mais ce n’est pas arrivé », pense Dr Abdoulaye (...)

L’association Baden-Ya Sulli a animé une conférence publique le samedi 24 septembre 2022 à Ouagadougou pour échanger autour de la laïcité au Burkina Faso.

« La laïcité au Burkina Faso : mythe ou réalité ? Construire l’entente nationale ». C’est autour de ce thème que l’association Baden-Ya Sulli a réuni ses membres et sympathisants pour « démystifier la laïcité au Burkina Faso ».

Selon Michaël Yaguibou, président de Baden-Ya Sulli, la laïcité qui est consacrée par la loi fondamentale du pays, à savoir la Constitution est malheureusement mise à rude épreuve depuis quelques années notamment par les affres du terrorisme. Pourtant, cette laïcité joue un rôle prédominant dans la coexistence et le vivre-ensemble, a-t-il fait savoir.

« En initiant cette conférence publique, l’association ne prétend pas avoir les réponses aux questions multiformes sur cette notion. Elle nourrit plutôt l’espoir que de ces échanges sortiront des réponses dans le but de renforcer la laïcité dans notre pays et partant, renforcer la cohésion sociale et le vivre-ensemble, indispensable dans un Burkina de paix et de prospérité », a-t-il justifié.

Michaël Yaguibou s’est réjoui de la qualité des échanges autour du thème

« …des lectures et interprétations parfois divergentes… »

A en croire Dr Abdoulaye Sawadogo, enseignant-chercheur en sociologie, l’impartialité de l’Etat à l’égard des confessions religieuses est une réalité au Burkina Faso, car elle est accordée par la Constitution. « Le Burkina Faso est un pays laïc. La question de la laïcité est invoquée quatre fois dans la Constitution », a-t-il affirmé.

Cependant, il déplore qu’il n’y ait pas de contenu à la notion de la laïcité. « C’est ce qui amène les religieux à produire des lectures et interprétations parfois divergentes qui ne nous arrangent pas, et créent des confusions », a-t-il indiqué. C’est ce qui a emmené le conférencier à dire que la question de la laïcité, « c’est bon, mais ce n’est pas arrivé ».

Le Burkina Faso est riche par sa diversité religieuse. Le conférencier pense que c’est un aspect qui devrait être un socle du vivre-ensemble harmonieux.

« Aujourd’hui, la laïcité peut être perçu comme la neutralité ou l’impartialité de l’Etat », dixit Dr Abdoulaye Sawadogo

Il a aussi fait mention de la pluralité culturelle qui pourrait être un moyen de rassemblement des communautés et de favoriser le vivre ensemble au lieu qu’elle soit un facteur de séparation. « C’est pourquoi, je parle de l’homme et de la religion. C’est une des valeurs humaines dont on peut s’inspirer, on peut vraiment tirer une substance de ces réalités pour reconstruire l’entente nationale » a expliqué Abdoulaye Sawadogo.

Les diversités culturelles au Burkina Faso doivent permettre aux communautés de s’accepter et de cohabiter ensemble. « Ces croyances ont une utilité je dirais sociale dont les confessions religieuses afin de parvenir à la construction d’un Etat fort où il fera bon vivre » a-t-il conclu.

Cryspin Laoundiki
Lefaso.net

Campagne de vaccination contre la poliomyélite : La (...)
Vente de dolo : Un commerce qui nourrit son homme, (...)
Burkina/Arbinda : Des populations vident des vivres (...)
Burkina : Le gouverneur du Sahel ordonne l’arrêt de (...)
Communication non-violente : 20 jeunes de l’arrondissement 8
24e anniversaire du décès de Norbert Zongo : Le collectif (...)
Projet de renforcement des capacités des agences de (...)
Entrepreneuriat au Burkina : 48 heures pour la (...)
Burkina : Le délai de 30 novembre pour la publication de (...)
Centre-est du Burkina : Un réseau d’experts d’accompagnement
1ère édition du Forum économique et agricole du Faso : (...)
Projet d’aide d’urgence aux déplacés internes et aux (...)
Région du Sahel : L’interculturalité des communautés (...)
Dédougou : 153 jeunes formés reçoivent leurs attestations (...)
Région du Centre : La femme rurale célébrée pour sa (...)
Burkina Faso : Le gouvernement suspend jusqu’à nouvel (...)
Sud-ouest du Burkina : La société d’exploration Centamin (...)
Énergie au Burkina : Le projet ECED-Mouhoum pour (...)
Phénomène de migration : Un « visage de plus en plus (...)
Caisse nationale de sécurité sociale : Les cadres (...)
Pouponnière Den-Kanu de Bobo-Dioulasso : Un centre de (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 31878



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés