Actualités :: Sourou : L’ONG Terre des Hommes offre du matériel au district sanitaire de (...)

L’ONG Terre des Hommes (TDH) a remis du matériel et des équipements de protection aux accoucheuses villageoises (AV) et agents de santé à base communautaire (ASBC) dans le district sanitaire de Tougan le 16 septembre 2022. Cette dotation a pour objectif de motiver les acteurs communautaires afin d’assurer des soins de qualité aux populations en proie à l’insécurité.

C’est dans le cadre du projet "Programme d’amélioration de l’accès aux services de soins, de la protection sociale et de la résilience des personnes vulnérables affectées par la crise sécuritaire (PASEREP)", que Terre des Hommes (TDH) a doté les AV et ASBC en équipements de protection individuelle et en logistique roulante. Ce matériel et cet équipement répondent à un besoin exprimé par les bénéficiaires lors des rencontres bilans des activités communautaires tenues avec l’ONG TDH.

Remise officielle des dons par le chef du projet urgence de la Boucle du Mouhoun au médecin chef du district sanitaire de Tougan

Selon le chef de projet Urgence de la Boucle du Mouhoun de l’ONG TDH, Souleymane Diallo, l’objectif principal est de motiver ces acteurs communautaires. « Les ASBC eux au moins ils ont une motivation mensuelle, parce qu’ils sont reconnus par l’Etat. Les AV sont également reconnus par l’État, mais il n’y a pas quelque chose qui est prévue pour elles, alors qu’elles abattent un gros boulot. Elles nous accompagnent dans les soins préventifs… Cette donation vient en réponse à une expression de besoin qu’elles ont fait », a-t-il expliqué.

Azara Gomina recevant un vélo des mains du chef de projet Souleymane Diallo

Ainsi, les accoucheuses villageoises ont bénéficié de seaux, de lunettes, de savon, de gants de ménage, de torches, d’aspirateurs à mucosité, d’imperméables, de boites à conservation du matériel, de vélos-panier et d’autres matériels de soin pour les nouveau-nés. Les ASBC quant à eux ont bénéficié de sacs pour la conservation des outils de rapportage.

Les bénéficiaires ont exprimé leur joie et remerciement au donateur. Ces dons viennent atténuer significativement les difficultés qu’ils avaient à mener leur mission salvatrice. « Avant, nous avions des difficultés pour nous rendre dans les familles à temps, quand elles nous font appel pour venir assister les femmes pour accoucher. Maintenant, avec les vélos et le matériel que nous venons de recevoir nous pourrions arriver à temps et assister convenablement les nouveau-nés et leurs mamans. Nous sommes vraiment heureuses et nous remercions Terre des Hommes pour ces dons », a laissé entendre Azara Gomina, accoucheuse villageoise à Kounga. Pour Lassina Sawadogo, agent de santé à base communautaire à Talb-yiri, la donation leur permettra de sauver des vies. « Ce matériel va beaucoup nous apporter. C’est une aide qui nous aidera à aider d’autres personnes en retour. Nous sommes très contents », s’est-il réjoui.

Selon Lassina Sawadogo (à gauche), « C’est une aide qui nous aidera à aider d’autres personnes en retour ».

C’est un sentiment de joie qui anime également les responsables du district sanitaire de Tougan. Selon Bernard Zongo, responsable de la promotion de la santé du district sanitaire de Tougan, « ce matériel va permettre d’améliorer le travail des AV et des ASBC sur le terrain et booster les indicateurs tant attendus ». « Avec la situation sécuritaire, les CSPS étant fermés, les villages dans lesquels nous ne pouvions pas nous rendre, ces AV vont nous permettre de faire des accouchements sécurisés », a expliqué Bernard Zongo.

Selon le chef de projet Urgence de la Boucle du Mouhoun de l’ONG Terre des Hommes, Souleymane Diallo, le choix du district sanitaire de Tougan a été motivé par le contexte sécuritaire et humanitaire. Un contexte sécuritaire qui est de plus en plus difficile, marqué par la fermeture de certaines formations sanitaires et d’autres qui fonctionnent à minima. Un contexte humanitaire marqué par la présence des déplacés internes.

Photo de famille.

Le PASEREP intervient également dans les communes de Solenzo, Tougan, Kiembara, Di, Gomboro et Djibasso avec pour objectif la réduction de la morbidité et du risque de mortalité ainsi que l’amélioration du bien-être chez les personnes affectées par la crise des zones d’interventions.

Y. Isaac Ki-Zerbo
Lefaso.net

Journée internationale de lutte contre la corruption : « (...)
Grève à Moov Africa Burkina : « Les travailleurs ne (...)
Sud ouest : le projet fonds enfants vole au secours des (...)
Résistance aux antimicrobiens : Les journalistes invités (...)
Première édition du prix de l’intégrité : Trois agents (...)
Burkina Faso : Des civils formés pour aider en cas (...)
Burkina/Santé : APURMED, l’application qui révolutionne (...)
13e AG du Conseil national de la sécurité alimentaire : (...)
11 Décembre 2022 : Le communiqué de la Grande chancellerie
Situation nationale : « Le Burkina nouveau, ce n’est pas (...)
Conférence-débat : Réussir le Nexus Science et Diplomatie (...)
11 décembre 2022 : Adjudant-chef à la retraite, Sansan (...)
Santé : Des épidémiologistes de terrain renforcés pour une (...)
Crise sécuritaire au Burkina : CGE Immobilier redonne le (...)
Droits humains au Burkina Faso : La situation reste (...)
Lutte contre le travail des enfants : La liste des (...)
Perturbations des cours à Ouagadougou : Le ministère de (...)
Assemblée législative de transition du Burkina : Le (...)
Burkina : « Le chantier de la réconciliation nationale (...)
Paix au Burkina : Un atelier national de sensibilisation
Assises criminelles : Le dossier Ousmane Guiro de (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 31983



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés