Actualités :: Commune de Saaba/Nioko 1 : Une journée dédiée aux communautés pour poser les (...)

L’Association des femmes unies de la cité Sonatur de Nioko 1, dans la commune de Saaba, province de Kadiogo, région du Centre, a organisé, ce dimanche 18 septembre 2022, sa 1e édition de la journée des communautés. Cette journée placée sous le thème « Diversité culturelle et sport au service de la cohésion sociale et la paix dans la cité Sonatur de Nioko 1 » a connu la participation des représentants de la délégation spéciale de la commune de Saaba, avec à leur tête, le vice-président, Zakaria Kinda. Pour cette 1e édition, c’est la communauté nigérienne qui a été à l’honneur.

Cette journée de fraternisation, qui s’est tenue au cours de la matinée de ce dimanche, a vu défiler les différentes communautés résidentes de la cité qui magnifiaient leur culture.

Ainsi, chaque communauté a pris le soin de présenter son identité culturelle. De la présentation des mets locaux a des objets d’art, en passant par des prestations de troupe de danse et de la parenté à plaisanterie, rien n’était trop pour fraterniser avec les autres communautés et également promouvoir sa culture.

Safoura Yankiné, présidente de l’association des femmes unies de Nioko 1 et présidente du comité d’organisation de cette journée

La cité Sonatur de Nioko 1, il faut le rappeler, est composée d’une diversité de communautés locales, mais aussi étrangères. La preuve, la communauté nigérienne est celle qui a été à l’honneur au cours de cette première édition.

Pour la présidente de l’association des femmes unies de Nioko 1 et présidente du comité d’organisation de cette journée, Safoura Yankiné, à travers, cette journée, les femmes cherchent à promouvoir la paix et la cohésion sociale entre les communautés de la cité. Ce, du fait qu’elles vivent dans la même cité et ne se connaissent pas à cause de leurs différentes occupations, précise la présidente. C’est donc pourquoi, elles ont voulu organiser cette journée de solidarité pour que les différentes communautés se retrouvent afin de fraterniser ensemble, renforcer la cohésion sociale et la solidarité entre les membres de la cité, s’est-elle justifiée.

Vue partielle des stands des différentes communautés

La marraine de cette édition et vice-présidente de l’association, Maïmouna Soma, a, quant à elle, souligné que cette initiative est partie d’une simple idée dans la recherche de plus de communion entre les habitants de la cité Sonatur de Nioko 1. « Et en une édition, l’association a réussi la prouesse de coaliser la communauté tchadienne de l’Afrique centrale et celle nigérienne qui est à l’honneur en même temps avec une dizaine de communautés locales, s’est-elle félicitée, avant de rappeler que cette journée placée sous le thème « diversité culturelle et sport au service de la cohésion sociale et la paix dans la cité Sonatur de Nioko 1 », trouve sa source dans notre contexte de crise qui interpelle toutes les communautés pour la construction de la paix et la cohésion sociale au sein de la société.

Zakaria Kinda, vice-président de la délégation spéciale de la commune de Saaba

L’Afrique en miniature

La journée a connu aussi la mobilisation des autorités, à travers la présence des représentants de la délégation spéciale de la commune de Saaba, avec leur tête, le vice-président, Zakaria Kinda, qui est revenu sur l’importance de promouvoir le vivre ensemble et la fraternité entre les communautés en ces temps qui courent. C’est en cela que, dit-il, la délégation spéciale a pris l’engagement de les accompagner pour la prochaine édition pour qu’au lieu d’une douzaine d’ethnies présentes à cette édition, il y ait toutes les communautés vivant à Saaba. Car, Saaba, c’est l’Afrique en miniature, parce qu’il y a presque toutes les communautés étrangères qui y vivent, explique-t-il. « A titre d’exemple, on a au niveau du service départemental, un bosquet du Burundi, sans compter qu’on a aussi d’autres communautés comme des sud-africains, des camerounais, etc. à Saaba », se réjouit le vice-président.

Maïmouna Soma, marraine de cette édition et vice-présidente de l’association

Cette journée s’achèvera par un match gala entre les Samo et les Mossi, deux parents à plaisanterie, pour montrer les valeurs que regorgent encore les communautés burkinabè pour promouvoir le vivre ensemble et la cohésion sociale.

Yvette Zongo
Lefaso.net

Journée internationale de lutte contre la corruption : « (...)
Grève à Moov Africa Burkina : « Les travailleurs ne (...)
Sud ouest : le projet fonds enfants vole au secours des (...)
Résistance aux antimicrobiens : Les journalistes invités (...)
Première édition du prix de l’intégrité : Trois agents (...)
Burkina Faso : Des civils formés pour aider en cas (...)
Burkina/Santé : APURMED, l’application qui révolutionne (...)
13e AG du Conseil national de la sécurité alimentaire : (...)
11 Décembre 2022 : Le communiqué de la Grande chancellerie
Situation nationale : « Le Burkina nouveau, ce n’est pas (...)
Conférence-débat : Réussir le Nexus Science et Diplomatie (...)
11 décembre 2022 : Adjudant-chef à la retraite, Sansan (...)
Santé : Des épidémiologistes de terrain renforcés pour une (...)
Crise sécuritaire au Burkina : CGE Immobilier redonne le (...)
Droits humains au Burkina Faso : La situation reste (...)
Lutte contre le travail des enfants : La liste des (...)
Perturbations des cours à Ouagadougou : Le ministère de (...)
Assemblée législative de transition du Burkina : Le (...)
Burkina : « Le chantier de la réconciliation nationale (...)
Paix au Burkina : Un atelier national de sensibilisation
Assises criminelles : Le dossier Ousmane Guiro de (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 31983



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés