Actualités :: Coopération transfrontalière : Des membres de délégations spéciales et des (...)

Le haut-commissaire de la province du Kénédougou, Saïdou Sakira, a présidé la cérémonie de clôture de l’atelier d’information et de sensibilisation des autorités administratives et des membres des délégations spéciales des communes frontalières des régions de la Boucle du Mouhoun, des Hauts-Bassins et du Sahel. C’est un atelier organisé par le ministère en charge de l’Administration territoriale, à travers le Secrétariat permanent de la Commission nationale des frontières (SP-CNF), en collaboration avec l’Autorité du Liptako-Gourma et le Programme des Nations-unies pour le développement (PNUD). C’était dans l’après-midi du vendredi 16 septembre 2022 à Koudougou, dans la région du Centre-Ouest.

Pendant quatre jours (du 13 au 16 septembre), les membres des délégations spéciales des communes frontalières des régions de la Boucle du Mouhoun, des Hauts-Bassins et du Sahel, et également les autorités administratives ont été sensibilisés à la création et au fonctionnement des organismes de coopération transfrontalière. Ce, en vue de la pérennisation des acquis engrangés en matière de coopération transfrontalière dans leurs localités frontalières respectives.

Une vue des autorités administratives et des membres des délégations spéciales à la cérémonie de clôture de l’atelier

Cet atelier d’information et de sensibilisation visait à présenter la coopération transfrontalière et le processus de mise en place des organismes de coopération transfrontalières aux membres des délégations spéciales et aux autorités administratives. Il était aussi question d’échanger avec eux sur les plans transfrontaliers de développement locaux des Groupements locaux de coopération transfrontalière (GLCT) et de présenter les programmes régionaux sur la coopération transfrontalière, ainsi que les opportunités offertes.

Cet atelier se tient, selon les organisateurs, en prélude à l’atelier bilatéral qui réunira les acteurs frontaliers du Burkina et du Mali pour la validation de l’espace de coopération transfrontalière identifié pour être couvert par le GLCT.

Le haut-commissaire de la province du Kénédougou, Saïdou Sakira, exprimant sa satisfaction

Ainsi, en clôturant de cet atelier de 96 heures, le haut-commissaire Saïdou Sakira a tenu à exprimer sa satisfaction. A l’entendre, il y a de nouvelles personnes dans les délégations spéciales qui sont en même temps des préfets, et les échanges qui ont eu lieu au cours de la rencontre ont donné des voies à suivre pour avoir de bonnes collaborations avec les voisins. « Parce ces zones frontalières sont exposées à de nombreux problèmes, notamment les crises foncières et l’exploitation de certaines ressources. Il faut toujours avoir de la diplomatie pour traiter ce genre de questions, et l’atelier nous a donné les moyens », a conclu le haut-commissaire du Kénédougou.

La chargé de projet Stabilisation au PNUD, Hawa Aw, invitant les participants à saisir ce qu’ils ont appris pour faire de la coopération transfrontalière une réussite.

Et le haut-commissaire de la province du Sourou, Salif Traoré, d’ajouter que cet atelier a permis de renforcer leurs capacités dans le cadre de la planification d’activités, en vue de rendre ces milieux transfrontaliers viables et pacifiques. Les groupes locaux mis en place faciliteront, selon lui, les rapports entre les populations qui vivent au niveau des frontières. Leur mise en place permettra aussi de réaliser certaines activités afin de booster le développement dans ces zones où les populations se sentent abandonnées. Cela est souvent source de conflits et de mauvaise cohabitation.

La chargée du projet Stabilisation au PNUD, Hawa Aw, a quant à elle souligné que cette rencontre a permis de sensibiliser les nouvelles autorités, afin d’améliorer la coopération transfrontalière. Elle a invité chaque acteur à utiliser ce qu’il a appris pour faire de la coopération transfrontalière une réussite sur le terrain.

Yvette Zongo
Lefaso.net

Assises criminelles : Le dossier Ousmane Guiro de (...)
Extrémisme violent : Les familles en quête de stratégies (...)
Burkina Faso : L’association Iqra sème la graine de la (...)
Journée du fournisseur minier au Burkina : La 3e édition (...)
Journée de l’excellence : L’Association Beoog neeré (...)
Agriculture au Burkina Faso : La CAIMA fait un bilan à (...)
Prise en charge des PDI dans le Centre-nord : Le projet (...)
IIIe Journée de pathologie et IVe journée du registre de (...)
Sécurité : Le commissariat de police de l’arrondissement 8 (...)
Evaluation en milieu universitaire : Un colloque (...)
Entrepreneuriat : Le programme 2SCALE fête ses dix ans (...)
Partenariat pour l’action en faveur de l’économie verte au (...)
Burkina/situation nationale : Le Cercle d’éveil craint (...)
Crise sécuritaire au Burkina : CGE Immobilier redonne le (...)
Commémoration de la journée internationale des personnes (...)
Ouagadougou : La police nationale met fin aux (...)
Lutte contre l’insécurité au Burkina : Des chercheurs (...)
Burkina Faso : Création de deux bases aériennes pour les (...)
Ouagadougou : Quand certains étudient, d’autres (...)
Burkina : Qui est le lieutenant colonel Ismaël Diaouari, (...)
16 jours d’activisme contre les VBG : l’ONG Oxfam (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 31962



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés