Actualités :: Burkina Faso : Le ministre du commerce lance "l’opération de contrôle rentrée (...)

Le ministre du développement industriel, du commerce, de l’artisanat et des petites et moyennes entreprises a procédé ce vendredi 16 septembre 2022 au lancement de l’« opération de contrôle rentrée scolaire ». L’objectif est d’éviter la surenchère et de permettre aux parents d’élèves et étudiants de vivre la rentrée en toute quiétude.

Le Burkina Faso vit une crise économique avec pour corollaire une dégradation continue des conditions de vie des populations. En ce début de rentrée scolaire, ce sont les parents d’élèves qui en paient le plus lourd tribut, eu égard au non-respect de la réglementation sur les prix et produits.

Pour couper court à la situation et dissuader tous ceux qui seraient tentés par cette illégale aventure, le ministre du commerce Abdoulaye Tall a procédé au lancement de l’« opération de contrôle rentrée scolaire » en effectuant une visite inopinée dans les librairies de la place avec une équipe de contrôleurs.

L’équipe de contrôle vérifiant les documents à la librairie Arc-en-ciel

Trois librairies sont passées au scanner des inspecteurs. La première était la Librairie papeterie du Burkina (LPB) sise à Koulouba. Sur place, les activités se déroulaient comme à l’accoutumée. Chacun était à son poste et s’activait pour satisfaire la clientèle. Cependant l’entrée subite de l’équipe du ministère accompagnée des forces de l’ordre et de journalistes armés de leurs caméras, a transi les travailleurs. « J’ai eu peur » s’exclame le gérant de la librairie, Joseph Baaklini. Une fois à l’intérieur, les contrôleurs expliquent l’objet de la visite avant de vérifier scrupuleusement le respect de la réglementation conformément à la loi 016-2017/AN portant organisation de la concurrence au Burkina Faso. Plus spécifiquement, il s’agit de vérifier « le respect des prix, de la facturation, des marges bénéficiaires autorisées, de la publicité des prix (affichage, marquage, étiquetage), des conditions d’importation, des dispositions relatives au commerce de distribution ». Le procédé était le même pour les autres librairies visitées.

Le ministre a invité les commerçants au respect des marges fixées par la réglementation en vigueur et à se départir de toute pratique commerciale illicite

Pour savoir s’il y a surfacturation ou non, Sylvain Kiendrebéogo, inspecteur des prix précise qu’il existe une marge maximale de 20% applicable au grossiste, au demi-grossiste et au détaillant qui ne doit être excédée. « C’est cette marge qui constitue son bénéfice. Pour vérifier cela, il faut que le commerçant présente ses factures d’achat des produits concernés », précise-t-il.

Si certains arrivent à cerner le bien-fondé de cette initiative du ministère, ce n’est visiblement pas le cas pour tous les commerçants. La dernière librairie visitée était une "librairie par terre". Elle n’était pas en règle vis-à-vis des recommandations de la loi. A la question de savoir ce qu’il pense de cette démarche du ministère, le responsable est tout simplement resté muet.

« Les prix à l’approvisionnement coûtent extrêmement chers. Nous souhaitons que les autorités nous accompagnent parce que la situation est compliquée », Joseph Baaklini

Au terme de la visite, les commerçants ont formulé le vœu que les tarifs douaniers soient revus à la baisse afin d’améliorer leurs conditions de travail surtout en cette période où les prix à l’importation sont exorbitants.

En rappel, ce contrôle a débuté depuis plusieurs semaines. Il s’étend sur toute l’étendue du territoire et se poursuivra jusqu’à la rentrée scolaire.

Erwan Compaoré
Lefaso.net

Journée internationale de lutte contre la corruption : « (...)
Grève à Moov Africa Burkina : « Les travailleurs ne (...)
Sud ouest : le projet fonds enfants vole au secours des (...)
Résistance aux antimicrobiens : Les journalistes invités (...)
Première édition du prix de l’intégrité : Trois agents (...)
Burkina Faso : Des civils formés pour aider en cas (...)
Burkina/Santé : APURMED, l’application qui révolutionne (...)
13e AG du Conseil national de la sécurité alimentaire : (...)
11 Décembre 2022 : Le communiqué de la Grande chancellerie
Situation nationale : « Le Burkina nouveau, ce n’est pas (...)
Conférence-débat : Réussir le Nexus Science et Diplomatie (...)
11 décembre 2022 : Adjudant-chef à la retraite, Sansan (...)
Santé : Des épidémiologistes de terrain renforcés pour une (...)
Crise sécuritaire au Burkina : CGE Immobilier redonne le (...)
Droits humains au Burkina Faso : La situation reste (...)
Lutte contre le travail des enfants : La liste des (...)
Perturbations des cours à Ouagadougou : Le ministère de (...)
Assemblée législative de transition du Burkina : Le (...)
Burkina : « Le chantier de la réconciliation nationale (...)
Paix au Burkina : Un atelier national de sensibilisation
Assises criminelles : Le dossier Ousmane Guiro de (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 31983



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés