Actualités :: Boucle du Mouhoun : L’ONG Terre des hommes donne du matériel de soins au (...)

Terre des hommes (TDH) a procédé à une remise de matériels roulants et de soins à des accoucheuses villageoises (AV) et des agents de santé à base communautaire du district sanitaire de Nouna, province de la Kossi. La cérémonie a eu lieu à Nouna dans la matinée du mercredi 14 septembre 2022.

C’est d’abord le représentant dudit district, Dr Ismaël Sié, qui a reçu des mains du donateur le lot de matériels, avant de le restituer aux bénéficiaires mobilisées pour la circonstance. Le matériel est composé de vélos, d’imperméables, de seaux, de savon, de gants de ménage, de brosses et bien d’autres instruments indispensables pour l’assistance des parturientes pendant l’accouchement. Ce sont là les matériels remis au district sanitaire de Nouna par l’organisation non gouvernementale Terre des hommes (TDH) aux acteurs communautaires de santé dudit district dont des accoucheuses villageoises (AV).

Ce lot de matériels vient en réponse au besoin diagnostiqué sur le terrain, selon Souleymane Diallo, chef de projets urgence pour le compte de la région de la Boucle du Mouhoun à l’ONG Terre des Hommes. « Les accoucheuses villageoises participent à des soins préventifs et curatifs au profit des femmes et des nouveau-nés. Avec les échanges, on s’est rendu compte qu’elles ont besoin du matériel pour travailler. C’est la raison pour laquelle ces matériels ont été mobilisés », a-t-il laissé entendre.

Souleymane Diallo, chef de projets urgence pour le compte de la région de la Boucle du Mouhoun à l’ONG Terre des hommes

Le contexte sécuritaire dans la région explique en grande partie le choix de TDH de doter les accoucheuses villageoises de matériels pour contribuer à soulager un tant soit peu les souffrances des femmes enceintes. « Le contexte sécuritaire fait que certaines formations sanitaires sont fermées ou fonctionnent à minima tandis que les autres sont surchargées du fait de l’arrivée massive des personnes déplacées. Cette situation réduit les possibilités d’accès aux soins à de nombreuses femmes en état de grossesse. C’est ce qui nous a motivé à renforcer ces accoucheuses villageoises pour accompagner ces femmes au niveau des domiciles », a expliqué Souleymane Diallo.

Ce choix est également en adéquation avec la politique sanitaire mise en œuvre par le gouvernement du Burkina Faso, à en croire M. Diallo. « Au niveau du Burkina Faso, l’on a adopté des protocoles autorisant le renforcement des accoucheuses villageoises afin qu’elles puissent accompagner les agents de santé dans les zones difficiles d’accès », a-t-il relevé.

Dr Ismaël Sié, représentant du district sanitaire de Nouna, « ce matériel est approprié pour le travail des agents de santé communautaires »

Outre ces mobiles, les accoucheuses villageoises sont un maillon indispensable dans le système sanitaire surtout dans le contexte actuel marqué par l’insécurité, foi d’une sage-femme ayant requis l’anonymat. Elle explique qu’avec l’interdiction de circulation d’une certaine catégorie de motos pourtant prédominante dans la zone de la Kossi, ce sont les charrettes qui sont généralement utilisées comme moyen de locomotion dans les évacuations des femmes pour accouchement dans les centres de santé. Une telle réalité, dit-elle, nécessite la présence et l’assistance des AV en attendant l’admission de la parturiente dans un centre de soins.

Pour le représentant du district sanitaire de Nouna, Dr Ismaël Sié qui a réceptionné le don, le lot de matériel offert par TDH répond aux attentes du district en matière d’accompagnement des acteurs communautaires. Il s’agit « de renforcer leurs compétences pour mieux faire des accouchements hygiéniques », a-t-il indiqué. Dr Sié d’ajouter que le matériel remis est « vraiment adapté pour permettre aux femmes de bien faire leur travail ».

Martine Dakio, accoucheuse villageoise recevant des mains du représentant du district sanitaire de Nouna son kit de matériels d’hygiène, selon elle, ce matériel va beaucoup faciliter leur travail

Les accoucheuses villageoises entendent mettre à profit le matériel reçu pour servir davantage leur communauté. « Nous accompagnons les femmes pour venir accoucher dans les centres de santé. Souvent, l’accouchement se passe en cours de route. C’est pour cela que nous avons souhaité avoir du matériel. A partir de maintenant, nous avons le matériel et les moyens nécessaires pour gérer ce genre de situation », s’est réjouie Martine Dakio, une des bénéficiaires.

Cette acquisition de matériels au profit des accoucheuses villageoises et des agents de santé à base communautaire est le fruit de la mise en œuvre du projet « Programme d’amélioration de l’accès aux services de soins, de la protection sociale et de la résilience des personnes vulnérables affectées par la crise sécuritaire (PASEREP) ». Ce projet est porté par l’ONG Terre des hommes et touche au niveau de la Boucle du Mouhoun, les localités telles que Solenzo, Tougan, Kiembara, Di, Gomboro et Djibasso avec pour finalité de réduire la morbidité et le risque de mortalité. Avec une durée d’exécution de 12 mois, ledit projet se fixe aussi pour but d’améliorer le bien-être chez les personnes affectées par l’insécurité.

Yacouba SAMA
Lefaso.net

Assises criminelles : Le dossier Ousmane Guiro de (...)
Extrémisme violent : Les familles en quête de stratégies (...)
Burkina Faso : L’association Iqra sème la graine de la (...)
Journée du fournisseur minier au Burkina : La 3e édition (...)
Journée de l’excellence : L’Association Beoog neeré (...)
Agriculture au Burkina Faso : La CAIMA fait un bilan à (...)
Prise en charge des PDI dans le Centre-nord : Le projet (...)
IIIe Journée de pathologie et IVe journée du registre de (...)
Sécurité : Le commissariat de police de l’arrondissement 8 (...)
Evaluation en milieu universitaire : Un colloque (...)
Entrepreneuriat : Le programme 2SCALE fête ses dix ans (...)
Partenariat pour l’action en faveur de l’économie verte au (...)
Burkina/situation nationale : Le Cercle d’éveil craint (...)
Crise sécuritaire au Burkina : CGE Immobilier redonne le (...)
Commémoration de la journée internationale des personnes (...)
Ouagadougou : La police nationale met fin aux (...)
Lutte contre l’insécurité au Burkina : Des chercheurs (...)
Burkina Faso : Création de deux bases aériennes pour les (...)
Ouagadougou : Quand certains étudient, d’autres (...)
Burkina : Qui est le lieutenant colonel Ismaël Diaouari, (...)
16 jours d’activisme contre les VBG : l’ONG Oxfam (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 31962



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés