Actualités :: Deuxième forum national des défenseurs des droits humains : Les acteurs font (...)

Les rideaux sont tombés ce 15 septembre 2022, sur la deuxième édition du forum national des défenseurs des droits humains. Venus des 45 provinces du pays, ce sont environ 300 acteurs qui ont réfléchi pendant 03 jours sur l’opérationnalisation du mécanisme national de protection des défenseurs des droits humains dans un contexte de crise sécuritaire. Ils ont à cet effet formulé et adopté un plan d’actions pour l’opérationnalisation de ce mécanisme et formulé des recommandations à l’endroit des autorités pour un meilleur respect de leurs droits.

La tenue de ce forum est un pari réussi pour la Commission nationale des droits humains (CNDH). Son président Rodrigue Khalifa Namoano n’a pas caché sa joie d’avoir pu réunir trois jours durant, environ 300 défenseurs des droits humains venus des 45 provinces, et ce malgré le contexte sécuritaire difficile. Ce qui a permis au CNDH, de renforcer son partenariat avec les acteurs de la société civile. Le forum a aussi enregistré, la participation d’institutions de défense des droits de l’homme du Mali, de la Côte d’Ivoire et de la Sierra Léone, qui ont partagé leurs expériences.

Le président de la CNDH, Rodrigue Khalifa Namoano

Il a été ponctué par plusieurs communications qui ont porté sur la situation des défenseurs des droits humains au Burkina de janvier 2020 à nos jours avec des exemples de cas concrets, enjeux et défis du travail des défenseurs des droits humains, la présentation de l’architecture du mécanisme national d’opérationnalisation de protection des droits humains, rôle du mécanisme d’alerte précoce dans la protection des défenseurs des droits humains. Toutes ces communications ont, selon Barthélémy Kéré, représentant du président de l’Assemblée législative de transition qui préside le forum, permis aux participants de comprendre davantage leur rôle, de saisir l’ampleur de leurs droits et obligations, de découvrir le dispositif mis en place pour assurer leur protection.

« Je vous invite à vous engager à mener avec professionnalisme vos missions, à vous assurer de toutes les garanties et précautions dans l’exécution de vos activités au regard du contexte sécuritaire, à collaborer avec le mécanisme national de protection des défenseurs des droits humains, à signaler auprès des autorités compétentes toute menace ou intimidation, à construire un réseau solide de défenseurs au niveau national pour une plus grande efficacité de leurs actions et à prendre toutes les dispositions nécessaires pour protéger les victimes et témoins dans le cadre de leurs investigations », a-t-il lancé à l’endroit des participants.

Le ministre de la justice Barthélémy Kéré, représentant le président de l’Assemblée législative de transition

Afin d’assurer une meilleure protection de leurs droits dans la mise en œuvre de leurs activités, les défenseurs des droits de l’homme ont formulé plusieurs recommandations. Il s’agit du renforcement de leurs capacités sur le travail en milieu hostile, de la mise en place d’un réseau national de défenseurs des droits humains ainsi que de l’institution d’un prix du meilleur défenseur des droits humains.

Une vue des participants

Les participants ont en plus émis le souhait, que ce forum puisse être formalisé et se tenir annuellement, et également procéder aussi à l’élaboration et l’adoption d’un plan d’action pour l’opérationnalisation du mécanisme national de protection des défenseurs des droits humains. Ils n’ont pas manqué de recommander qu’à travers le mécanisme d’alerte précoce, il soit mis en œuvre des actions rapides pour la prise en charge des défenseurs de droits humains qui feront l’objet de menaces et d’intimidation.

Le président de la CNDH, Rodrigue Khalifa Namoano a laissé entendre que les recommandations issues de ce forum, seront effectivement mises en œuvre.

Armelle Ouédraogo/Yaméogo
Lefaso.net

Assises criminelles : Le dossier Ousmane Guiro de (...)
Extrémisme violent : Les familles en quête de stratégies (...)
Burkina Faso : L’association Iqra sème la graine de la (...)
Journée du fournisseur minier au Burkina : La 3e édition (...)
Journée de l’excellence : L’Association Beoog neeré (...)
Agriculture au Burkina Faso : La CAIMA fait un bilan à (...)
Prise en charge des PDI dans le Centre-nord : Le projet (...)
IIIe Journée de pathologie et IVe journée du registre de (...)
Sécurité : Le commissariat de police de l’arrondissement 8 (...)
Evaluation en milieu universitaire : Un colloque (...)
Entrepreneuriat : Le programme 2SCALE fête ses dix ans (...)
Partenariat pour l’action en faveur de l’économie verte au (...)
Burkina/situation nationale : Le Cercle d’éveil craint (...)
Crise sécuritaire au Burkina : CGE Immobilier redonne le (...)
Commémoration de la journée internationale des personnes (...)
Ouagadougou : La police nationale met fin aux (...)
Lutte contre l’insécurité au Burkina : Des chercheurs (...)
Burkina Faso : Création de deux bases aériennes pour les (...)
Ouagadougou : Quand certains étudient, d’autres (...)
Burkina : Qui est le lieutenant colonel Ismaël Diaouari, (...)
16 jours d’activisme contre les VBG : l’ONG Oxfam (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 31962



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés