Actualités :: Gestion des frontières : Les autorités administratives et les responsables (...)

Le ministère de l’Administration territoriale, de la décentralisation et de la sécurité (MATDS), à travers son Secrétariat permanent de la Commission nationale des frontière (SP-CNF) a initié conjointement avec le Programme des nations-unies pour le développement (PNUD) et l’Autorité de développement intégré des Etats du Liptako-Gourma (ALG) un atelier d’information et de sensibilisation au profit des autorités administratives et des responsables des délégations spéciales des communes frontalières des régions de la Boucle du Mouhoun, des Hauts-Bassins et du Sahel. Cette rencontre qui a lieu du 13 au 16 septembre 2022 à Koudougou a pour objectif de permettre aux participants de s’approprier les initiatives de coopération transfrontalière en cours dans les espaces transfrontaliers Burkina-Mali et Burkina-Niger.

Le Burkina Faso, dans sa volonté d’assurer une meilleure gestion et coordination des questions de frontières, a adopté en 2015 la Stratégie nationale de gestion des frontières (SNGF). L’un des axes d’intervention de cette stratégie est consacré à la coopération transfrontalière. Dans le souci de pérenniser les acquis engrangés à la suite de la dissolution des conseils de collectivités et à la mise en place des délégations spéciales chargées de poursuivre les actions menées dans les collectivités territoriales en matière de coopération transfrontalière, un renforcement des capacités de ces nouveaux acteurs s’impose. D’où la tenue du présent atelier initié par le MATDS à travers le SP-CNF et en collaboration avec l’ALG et le PNUD.

Cette session qui a lieu du 13 au 16 septembre 2022 à Koudougou, vise à informer et à sensibiliser les autorités administratives et les responsables des délégations spéciales des communes frontalières des régions de la Boucle du Mouhoun, des Hauts-Bassins et du Sahel sur la création et le fonctionnement des organismes de coopération transfrontalière en vue de la pérennisation des acquis engrangés en matière de coopération transfrontalière dans leurs localités frontalières respectives. Elle a pour objectif global de permettre aux participants de s’approprier les initiatives de coopération transfrontalière en cours dans les espaces transfrontaliers Burkina-Mali et Burkina-Niger.

Une vue des participants

Il s’agira, entre autres, de faire une présentation introductive sur la coopération transfrontalière ; de décliner le processus de mise en place des organismes de coopération transfrontalière ; de présenter le projet de création d’espaces de coopération transfrontalière entre les communes frontalières des régions des Hauts-Bassins (Burkina), de Sikasso et de Koutiala (Mali) et de présenter les conventions de coopération transfrontalière relatives à la création des GLCT C10 Sourou et Sahel-Tillaberi.

Selon les organisateurs, il était nécessaire d’entreprendre des actions d’information au profit des nouveaux acteurs chargés d’animer la coopération transfrontalière dans leurs localités frontalières respectives en vue d’une bonne appropriation et connaissance du processus de mise en place des organismes de coopération transfrontalière et des initiatives en cours dans les espaces transfrontaliers Banwa-Yorosso, C10 Sourou et Sahel-Tillaberi.

Le haut-commissaire de la province du Houet Adama Bidiga

« Ce cadre, qui nous réunit ce jour, vous offre l’opportunité d’une part de vous informer sur les initiatives en cours dans les différentes espaces transfrontaliers et d’autre part d’échanger sur les difficultés rencontrées dans le fonctionnement des organismes de coopération transfrontalière », confie Adama Bidiga haut-commissaire de la province du Houet dans son mot d’ouverture.

Il invite donc les participants à suivre avec grand intérêt les différentes communications qui seront livrées afin d’être assez informés et outillés sur le fonctionnement des organismes transfrontaliers. « Je voudrais également vous exhorter, au sortir de cet atelier, à œuvrer pour la pérennisation des acquis engrangés malgré le contexte difficile que notre pays traverse. Je vous encourage à œuvrer, en collaboration avec vos homologues du Mali et du Niger, au renforcement de la cohésion sociale, de la solidarité et à la promotion de la paix dans les espaces transfrontaliers », ajoute-il.

Hawa Aw, chargée du projet stabilisation du Liptako-Gourma au nom du PNUD

Hawa Aw chargée du projet stabilisation du Liptako-Gourma au nom du PNUD, se réjouit pour sa part de la tenue de cette rencontre qui, selon elle, va permettre d’échanger avec les délégations spéciales qui viennent d’être élues pour ce qui a trait à la coopération transfrontalière. « Cet atelier d’aujourd’hui entre dans le cadre du renforcement des activités transfrontalières et nous sommes heureux d’apporter cet appui aujourd’hui et de voir que toutes les délégations avec lesquelles nous allons travailler désormais pour le renfoncement de ce partenariat seront outillées ».

Elle ajoute que la question des frontières fait partie des tâches de l’autorité du Liptako-Gourma dans le cadre du programme de stabilisation et son rôle au cours de cette rencontre sera de partager avec les participants ce qu’est la stabilisation et quel est l’appui apporté aux différentes autorités au niveau national, régional et local.

Notons que la cérémonie d’ouverture a été lancée par le haut-commissaire de la province du Houet Adama Bidiga, assisté de Mariam Bancé chargée de la coopération transfrontalière et du développement des zones frontalières au Secrétariat permanent de la Commission nationale des frontières et de Hawa Aw chargée du projet stabilisation du Liptako-Gourma au nom du PNUD.

Prince Omar
Lefaso.net

Commémoration de la journée internationale des personnes (...)
Ouagadougou : La police nationale met fin aux (...)
Lutte contre l’insécurité au Burkina : Des chercheurs (...)
Burkina Faso : Création de deux bases aériennes pour les (...)
Ouagadougou : Quand certains étudient, d’autres (...)
Burkina : Qui est le lieutenant colonel Ismaël Diaouari, (...)
16 jours d’activisme contre les VBG : l’ONG Oxfam (...)
Lutte contre les maladies non transmissibles : Une (...)
Planification familiale au Burkina : Le plan national (...)
Droit d’accès à la terre en milieu rural : 30 femmes (...)
Bourse agricole 2022 : Afrique verte propose une (...)
Égalité de genre au Burkina : L’UNFPA forme des jeunes (...)
Tougan : Cérémonie de remise de matériels aux coopératives (...)
CLIMAT : Wascal lance son deuxième symposium contre les (...)
Burkina Faso : « Ce n’est pas en faisant taire les (...)
Lutte contre l’insécurité en milieu urbain : Deux réseaux (...)
Transport de marchandises : Le 2ème terminal à conteneurs (...)
Centre-est : Projet Fonds enfants et jeunes-phase VI : (...)
Burkina : La corruption a la peau dure, plusieurs (...)
Gestion foncière au Burkina : La direction générale de (...)
Sécurité : Le commissariat de police de l’arrondissement 7 (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 31962



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés