Actualités :: Elaboration des textes de lois : Des cadres du ministère de l’Administration (...)

Du 13 au 15 septembre 2022, une trentaine de cadres du ministère de l’administration territoriale, de la décentralisation et de la sécurité (MATDS) renforcent leurs capacités en techniques d’élaboration des textes de lois. Cette session de formation vise à outiller les participants afin qu’ils puissent mener à bien les réformes politiques et électorales au Burkina Faso, en vue des élections qui devraient se tenir à la fin de la transition en 2024.

La Transition burkinabè devrait à terme, donner lieu à des élections libres et transparentes en 2024. A cet effet, le ministère de l’Administration territoriale, de la décentralisation et de la sécurité, s’est vu attribuer la tâche de conduire les réformes concernant le cadre légal des élections au Burkina Faso. Ces réformes ont pour but d’aboutir à des textes de lois consensuelles, qui prennent en compte les attentes des populations et qui répondent aux standards internationaux. C’est en vue de permettre aux cadres du MATDS qui se verront impliqués dans les processus électoraux d’avoir une parfaite maîtrise des techniques d’élaboration des textes de lois, que se tient le présent atelier de formation.

Rasmata Sinaré, directrice en charge du suivi des partis politiques au MATDS

Il va permettre aux participants de renforcer leurs capacités en matière de formulation des problématiques de révision des textes législatifs et règlementaires constituant le cadre légal des élections, en méthodologie et techniques d’écriture et de modification des textes de lois ainsi que sur les normes, les étapes d’élaboration et la rédaction des textes.

Rasmata Sinaré, directrice en charge du suivi des partis politiques au MATDS, a laissé entendre que cette formation devrait permettre aux participants de mieux connaitre les rudiments et techniques d’élaboration des textes et lois afin de mettre sur pied le cadre légal qui encadre les élections pour que celles-ci soient équitables et que les résultats soient acceptés par tous.

Sylla Mountaga, représentant pays de la Fondation internationale pour les systèmes électoraux (IFES)

La présente session de formation se tient dans le cadre du projet "promouvoir des élections paisibles, démocratiques, transparentes et inclusives au Burkina Faso" mis en œuvre par la Fondation internationale pour les systèmes électoraux (IFES) avec l’appui financier de l’Agence américaine pour le développement international (USAID).

Photo de famille des participants

Mountaga Sylla, représentant pays de l’IFES, soutient que dans le cadre de ce projet, son organisation est engagée à accompagner la CENI et le MATDS qui sont deux acteurs majeurs impliqués dans l’’organisation des élections et dans les réformes électorales et politiques. En choisissant de former les cadres du ministère sur la légistique (techniques d’élaboration des textes de loi), l’objectif est selon lui de donner les aptitudes nécessaires aux cadres du MATDS pour pouvoir mieux jouer leur rôle d’élaboration et de réformes des textes.

En rappel, la fondation IFES intervient au Burkina Faso depuis 2015.

Armelle Ouédraogo/Yaméogo
Lefaso.net

Burkina Faso : L’association Iqra sème la graine de la (...)
Commémoration de la journée internationale des personnes (...)
Ouagadougou : La police nationale met fin aux (...)
Lutte contre l’insécurité au Burkina : Des chercheurs (...)
Burkina Faso : Création de deux bases aériennes pour les (...)
Ouagadougou : Quand certains étudient, d’autres (...)
Burkina : Qui est le lieutenant colonel Ismaël Diaouari, (...)
16 jours d’activisme contre les VBG : l’ONG Oxfam (...)
Lutte contre les maladies non transmissibles : Une (...)
Planification familiale au Burkina : Le plan national (...)
Droit d’accès à la terre en milieu rural : 30 femmes (...)
Bourse agricole 2022 : Afrique verte propose une (...)
Égalité de genre au Burkina : L’UNFPA forme des jeunes (...)
Tougan : Cérémonie de remise de matériels aux coopératives (...)
CLIMAT : Wascal lance son deuxième symposium contre les (...)
Burkina Faso : « Ce n’est pas en faisant taire les (...)
Lutte contre l’insécurité en milieu urbain : Deux réseaux (...)
Transport de marchandises : Le 2ème terminal à conteneurs (...)
Centre-est : Projet Fonds enfants et jeunes-phase VI : (...)
Burkina : La corruption a la peau dure, plusieurs (...)
Gestion foncière au Burkina : La direction générale de (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 31962



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés