Actualités :: Burkina/Hauts-Bassins : Le ministre Bassolma Bazié échange avec les (...)

Le ministre de la fonction publique, du travail et de la protection sociale, Bassolma Bazié, a tenu le lundi 5 septembre 2022 à Bobo-Dioulasso, une rencontre d’échanges avec les agents des directions régionales du travail et de la protection sociale, de la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS) et de la Caisse autonome de retraite des fonctionnaires (CARFO).

L’objectif pour le ministre Bassolma Bazié était de recueillir directement les préoccupations desdits agents plutôt que de s’en tenir aux rapports des hiérarchies de ces différents services.

Tout en se montrant solidaire des difficultés que rencontrent les agents de la fonction publique, le ministre a encouragé les participants à un débat franc pour l’amélioration de leurs conditions de travail.

Auparavant, le ministre Bassolma Bazié a tenu, au nom de l’ensemble des membres de sa délégation et au nom du gouvernement, à signifier sa profonde compassion et solidarité dans cette période nationale très difficile marquée par l’insécurité, les questions sanitaires et bien d’autres préoccupations.

Les participants

Aussi, cette visite dans la région est selon lui un devoir qu’il s’est imposé dans la mesure où dans cette région, il y a des représentants régionaux de l’administration.
Ainsi, la fonction publique étant le carrefour de l’administration de l’Etat, il faut au-delà des rapports, tenir des rencontres de façon directe avec les premiers responsables, se donner les voies et moyens de rencontrer l’ensemble des représentants dans la région pour leur permettre de s’exprimer. Cette proximité permet également aux travailleurs régionaux de ne pas se sentir abandonnés, a-t-il mentionné.

Bassolma Bazié, ministre de la fonction publique, du travail et de la protection sociale

Il a de ce fait invité les participants à libérer la parole car, dit-il, « quand vous arrivez pour écouter les travailleurs, les différents représentants, il peut arriver que les directeurs régionaux de façon synthétique présentent des rapports. Ce n’est pas que le contenu de ces rapports peut être remis en cause, mais un rapport ne peut pas synthétiser toutes les visions ; on ne peut pas synthétiser tous les aspects qui sont vus par l’ensemble des travailleurs. Donc, dans une telle situation, on doit libérer la parole pour que les agents s’expriment. C’est à travers leurs expressions qu’on saura exactement ce qu’ils ressentent, sinon ils pourraient dire que les premiers responsables régionaux ont donné des rapports mais que tout ce qu’ils avaient eu à dire n’a pas été pris en compte dans ces rapports ».

Pogbi Felix Kiemtoré, directeur régional du travail et de la protection sociale des Hauts-Bassins

Selon Pogbi Felix Kiemtoré, directeur régional du travail et de la protection sociale des Hauts-Bassins, les difficultés que rencontrent les fonctionnaires de cette région sont de plusieurs ordres parce que le ministère comprend six directions régionales rattachées au niveau de la région des Hauts-Bassins. Ce qui fait que ces difficultés varient d’une direction à une autre. Il évoque comme difficultés les problèmes de locaux, de bureaux qui ne sont pas adaptés pour les fonctionnaires car ils se retrouvent très souvent à plusieurs dans un même bureau… Et dans les attributions de chacun, on se rend compte que les conditions dans lesquelles ils sont, ne leur permettent pas de satisfaire normalement les attentes.

Photo de famille

Il souligne que cette rencontre avec le ministre était ardemment attendue parce que quelques fois à travers les rapports ils font remonter certaines difficultés mais qui n’ont toutefois pas de solution immédiate. Dès lors, les collaborateurs directs se posent la question si réellement leurs doléances ont été transmises. C’est donc l’occasion pour chacun d’évoquer clairement sa préoccupation.

Mais il estime cependant, que la visite du ministre va galvaniser davantage les ardeurs des uns et des autres afin que chacun puisse donner le meilleur de lui-même pour qu’ils puissent atteindre ensemble les objectifs qu’ils se sont fixés.

Haoua Touré
Lefaso.net

Ouagadougou : La police nationale met fin aux (...)
Lutte contre l’insécurité au Burkina : Des chercheurs (...)
Burkina Faso : Création de deux bases aériennes pour les (...)
Ouagadougou : Quand certains étudient, d’autres (...)
Burkina : Qui est le lieutenant colonel Ismaël Diaouari, (...)
16 jours d’activisme contre les VBG : l’ONG Oxfam (...)
Lutte contre les maladies non transmissibles : Une (...)
Planification familiale au Burkina : Le plan national (...)
Droit d’accès à la terre en milieu rural : 30 femmes (...)
Bourse agricole 2022 : Afrique verte propose une (...)
Égalité de genre au Burkina : L’UNFPA forme des jeunes (...)
Tougan : Cérémonie de remise de matériels aux coopératives (...)
CLIMAT : Wascal lance son deuxième symposium contre les (...)
Burkina Faso : « Ce n’est pas en faisant taire les (...)
Lutte contre l’insécurité en milieu urbain : Deux réseaux (...)
Transport de marchandises : Le 2ème terminal à conteneurs (...)
Centre-est : Projet Fonds enfants et jeunes-phase VI : (...)
Burkina : La corruption a la peau dure, plusieurs (...)
Gestion foncière au Burkina : La direction générale de (...)
Sécurité : Le commissariat de police de l’arrondissement 7 (...)
Malnutrition chronique et insécurité alimentaire au (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 31962



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés