Actualités :: Education à la paix : Un séminaire pour outiller les acteurs engagés

Ouagadougou a abrité, les 30 et 31 août 2022, un séminaire de formation au profit des actrices et acteurs engagés dans l’éducation à la paix au Burkina Faso. Le séminaire a été animé par le père jésuite Barwendé Médard Sané, à la médiathèque municipale de Ouagadougou.

Cette formation avait pour objectif d’offrir aux séminaristes des savoirs et des compétences afin de faire d’eux de meilleurs acteurs de paix. Elle a été organisée par le père jésuite Barwendé Médard Sané, enseignant à l’université de San Francisco (Californie, USA) et co-fondateur chargé de programmes à l’Institut de recherche sur la paix dans le Sahel, en partenariat avec l’Agence de conseil, de services et de formation pour le développement de l’Afrique (ACSF-Afrique).

« Cela a consisté principalement à renforcer les capacités du monde éducatif, des hommes de médias et des leaders des différentes structures sur les différentes notions de la paix en général, c’est-à-dire comment savoir gérer le vivre-ensemble, résoudre les conflits et aussi et surtout comment renforcer notre volonté de vivre dans cette pluri-ethnicité au sein de ce Burkina et répondre principalement au défi de la sécurité », a déclaré le formateur, le père jésuite Barwendé Médard Sané.

Plusieurs modules ont été abordés au cours de ces deux jours de formation. Ces modules ont porté entre autres sur les relations humaines, la gestion des conflits, la paix et ses différentes dimensions. La communication non-violente, les droits et devoirs ainsi que la justice traditionnelle ont également été pris en compte lors de la formation.

« Notre pays, de façon générale, est en proie à toutes ces turbulences dues aux actes de violences. Nous savons aussi que notre système éducatif est touché par la violence, et nous la vivons depuis des années. Les espaces médiatiques sont aussi les lieux d’expressions qui cristallisent cette violence. C’est compte tenu de tout cela que nous avons voulu réunir acteurs de l’éducation et hommes de médias pour qu’ils voient leurs capacités renforcées et qu’ils prennent un élan pour pouvoir construire la paix. Et cette paix consiste d’abord à prendre conscience et reconnaître que nous sommes dans une situation de crise et qu’il est vraiment urgent pour notre pays et pour chacun de ses fils de s’engager », a expliqué l’administrateur général de ACSF-Afrique, Roger Valéa.

A entendre le représentant des Associations des parents d’élèves du Centre, Abdoulaye Sawadogo, ce séminaire était nécessaire car lorsqu’on parle de la paix, c’est d’abord les parents qui doivent œuvrer pour cela.

« Tant qu’il n’y a pas la paix, nous sommes tous victimes. Pour ce séminaire, il fallait que nous soyons présents au moins pour que nous puissions dire ce que nous pensons de cette situation et acquérir des connaissances afin de les vulgariser au niveau des établissements », a-t-il laissé entendre.

« Je sors aguerri de cette formation. La paix est une construction continuelle mais elle doit commencer au niveau individuel. Il ne faut pas tout attendre des autres. Partout où nous nous trouvons et avec ce que nous avons comme charges et responsabilités, nous pouvons être des acteurs de paix. Je pense que ces deux jours de formation ont réussi à nous convaincre dans ce sens. Il ne faut pas s’arrêter là ; il faut que ceux qui ont été à la formation soient associés à des initiatives qui puissent davantage imprégner le milieu de la recherche de la paix dans le pays, à travers des actions plus concrètes », a suggéré Sam Hyacinthe, professeur de français au collège Notre-Dame de l’espérance.

Hanifa Koussoubé
Lefaso.net

Ouagadougou : La police nationale met fin aux (...)
Lutte contre l’insécurité au Burkina : Des chercheurs (...)
Burkina Faso : Création de deux bases aériennes pour les (...)
Ouagadougou : Quand certains étudient, d’autres (...)
Burkina : Qui est le lieutenant colonel Ismaël Diaouari, (...)
16 jours d’activisme contre les VBG : l’ONG Oxfam (...)
Lutte contre les maladies non transmissibles : Une (...)
Planification familiale au Burkina : Le plan national (...)
Droit d’accès à la terre en milieu rural : 30 femmes (...)
Bourse agricole 2022 : Afrique verte propose une (...)
Égalité de genre au Burkina : L’UNFPA forme des jeunes (...)
Tougan : Cérémonie de remise de matériels aux coopératives (...)
CLIMAT : Wascal lance son deuxième symposium contre les (...)
Burkina Faso : « Ce n’est pas en faisant taire les (...)
Lutte contre l’insécurité en milieu urbain : Deux réseaux (...)
Transport de marchandises : Le 2ème terminal à conteneurs (...)
Centre-est : Projet Fonds enfants et jeunes-phase VI : (...)
Burkina : La corruption a la peau dure, plusieurs (...)
Gestion foncière au Burkina : La direction générale de (...)
Sécurité : Le commissariat de police de l’arrondissement 7 (...)
Malnutrition chronique et insécurité alimentaire au (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 31962



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés