Actualités :: Burkina/ Centre Delwendé de Sakoula : Lazare Zoungrana visite les (...)

C’est en compagnie de son équipe que le ministre de la solidarité nationale et de l’action humanitaire, Lazare Zoungrana, a visité, dans l’après-midi de ce jeudi 1er septembre 2022, les pensionnaires du centre Delwendé de Sakoula. Un village de l’arrondissement 9 de Ouagadougou, situé au nord-est de la capitale burkinabè. Cette visite de courtoisie a été faite avec des mains chargées de vivres pour les pensionnaires.

A cette occasion, ce sont au total 15 tonnes de vivres qui ont été remises aux pensionnaires du Centre.
Des vivres composés majoritairement de sacs de maïs et de riz. Il y a eu aussi d’autres produits de premières nécessités qui ont été également remis aux pensionnaires à savoir des bidons d’huile, des cartons de savon et sucre, des moustiquaires, des nattes et des draps.

Cette visite de courtoisie, selon le premier responsable de la solidarité nationale, trouve sa justification dans le fait que depuis sa prise de fonction, il n’a pas encore rendu visite aux pensionnaires de ce centre auxquels, il tient. L’autre justification de cette visite, poursuit-il, c’est aussi le fait que ce 1er septembre marque aussi le triste anniversaire qui rappelle les évènements du 1er septembre 2009 et son ministère a voulu témoigner son soutien à ces pensionnaires en leur apportant des vivres.

Vue partielle des vivres remis aux pensionnaires du centre Delwendé de Sakoula

Le centre « Delwendé » est, il faut le rappeler, ce centre qui accueille les personnes accusées de sorcellerie et qui ont été chassées de leurs familles respectives. Il compte aujourd’hui, selon la sœur responsable, Muleya N. Vickness, 187 pensionnaires, dont 180 femmes et 7 hommes et enregistre d’énormes défis, vu que la plupart d’entre eux sont des personnes du 3e âge et leurs besoins sont multiples.

Et elle l’a fait savoir en ces termes : « avant, on avait beaucoup de personnes de bonnes volontés qui nous soutenaient, mais aujourd’hui avec ce qui se passe, notamment la crise sécuritaire, beaucoup de donateurs ont arrêté leur soutien et cela devient de plus en plus compliqué ». C’est d’ailleurs pourquoi, elle a témoigné sa reconnaissance au présent don et a souhaité que cela ne s’arrête pas, afin de permettre au centre de pouvoir toujours prendre en charge ces hôtes.

Le ministre en charge de la solidarité nationale, Lazare Zoungrana, conseille aux pensionnaires de vivre leur présent dans la joie

« Nos familles nous manquent »

De passage dans ce centre en ce premier jour de ce neuvième mois de l’année, Lazare Zoungrana a aussi discuté à bâtons rompus avec les pensionnaires afin de leur témoigner sa compassion et leur montrer son soutien.

Mais les pensionnaires, en s’adressant au ministre, ont tenu à le remercier et également toutes ces personnes qui leur viennent en aide. Et en prenant la parole, leur porte-parole, Antoinette Tondé, a rappelé que même si c’est souvent difficile, elles ont toujours eu la chance d’avoir à manger, à se vêtir et à se soigner grâce aux bonnes volontés, mais lorsqu’elles rentrent la nuit les larmes continuent de couler. « Parce qu’il y a toujours ce vide-là, leurs familles respectives », a –t-elle raconté presque les larmes aux yeux. Et à Christine Sawadogo, une autre pensionnaire de dire : « si c’est l’accueil, nous l’avons eu. Mais nos cœurs continuent de saigner, parce que derrière nous, nous avons laissé nos enfants, petits-enfants, nos familles et ils nous manquent ».

La sœur responsable du centre Delwendé de Sakoula reconnaît l’apport de ce don de vivres pour ces pensionnaires (à droite)

Elles ont, toutes les deux, au nom des autres pensionnaires, fait savoir au ministre leurs souhaits de regagner leurs familles respectives.
Tout en s’engageant à analyser de près cette doléance, Lazare Zoungrana les a invités à vivre leur présent dans la joie et à espérer à un avenir meilleur. Pour aller plus loin, il leur a même fait savoir que si des gens ne veulent pas d’elles, qu’elles sachent que le Burkina Faso a besoin d’elles et elles peuvent compter sur lui.
Le ministre a achevé sa visite en procédant a la plantation d’arbres au profit des pensionnaires du centre.

Yvette Zongo
Lefaso.net

Burkina Faso : L’association Iqra sème la graine de la (...)
Commémoration de la journée internationale des personnes (...)
Burkina/situation nationale : Le Cercle d’éveil craint (...)
Ouagadougou : La police nationale met fin aux (...)
Lutte contre l’insécurité au Burkina : Des chercheurs (...)
Burkina Faso : Création de deux bases aériennes pour les (...)
Ouagadougou : Quand certains étudient, d’autres (...)
Burkina : Qui est le lieutenant colonel Ismaël Diaouari, (...)
16 jours d’activisme contre les VBG : l’ONG Oxfam (...)
Lutte contre les maladies non transmissibles : Une (...)
Planification familiale au Burkina : Le plan national (...)
Droit d’accès à la terre en milieu rural : 30 femmes (...)
Bourse agricole 2022 : Afrique verte propose une (...)
Égalité de genre au Burkina : L’UNFPA forme des jeunes (...)
Tougan : Cérémonie de remise de matériels aux coopératives (...)
CLIMAT : Wascal lance son deuxième symposium contre les (...)
Burkina Faso : « Ce n’est pas en faisant taire les (...)
Lutte contre l’insécurité en milieu urbain : Deux réseaux (...)
Transport de marchandises : Le 2ème terminal à conteneurs (...)
Centre-est : Projet Fonds enfants et jeunes-phase VI : (...)
Burkina : La corruption a la peau dure, plusieurs (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 31962



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés