Actualités :: Burkina/Université Thomas SANKARA : Des ministres visitent les chantiers de (...)

Le ministre de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’Innovation, Pr Frédéric Ouattara et la ministre de la transition digitale, des postes et des communications électroniques, Dr. Aminata Zerbo Sabane, ont effectué une sortie de terrain ce jeudi 1er septembre 2022, pour constater l’état d’avancement des travaux entrant dans le cadre de l’interconnexion des institutions d’enseignement supérieur et de recherche (IESR), particulièrement la section de la voie de contournement RN3-RN4 à l’université Thomas SANKARA.

Dans le cadre du projet d’appui à l’enseignement supérieur, il a été prévu le renforcement de la connectivité des institutions d’enseignement supérieur et de recherche à travers le raccordement par fibre optique des bâtiments au sein des sites. C’est dans ce sens que l’Agence nationale de promotion des TIC (ANPTIC) a reçu un courrier du MESRSI demandant une offre technique et financière relative à l’interconnexion. Dans cette optique que les ministres en charges de l’enseignement supérieur de la recherche et de l’innovation et de la transition digitale, des postes et des communications électroniques ont initié une visite de terrain sur le site de l’université Thomas Sankara pour constater de visu l’avancée des travaux.

Pr Frédéric Ouattara, Ministre de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l’Innovation

Avant le début de la visite terrain proprement dite, l’ANPTIC, bras technique du ministère en charge de la transition digitale, a effectué le débriefing de l’état d’avancement des travaux dans le cadre de l’interconnexion des IESR. En ce début du mois de septembre, le taux global d’exécution des travaux engagés est de 55% avec des difficultés d’inaccessibilité de certains sites, de livraison des équipements et d’eaux de pluie entre autres. Selon les agents de l’ANPTIC, à la fin du mois d’octobre, la fibre optique 4G sera disponible à l’université Thomas SANKARA.

Le président de l’université Thomas SANKARA Pr Pam Zahonogo a confié qu’il souhaitait que le projet d’interconnexion des IERS tant attendu soit une réalité, car les universités selon lui, tendent vers les cours à distance pour résorber certaines difficultés.

Dr. Aminata Zerbo Sabane, Ministre de la Transition Digitale, des Postes et des Communications Électroniques

« Ce projet de connectivité nous tient à cœur et nous disons merci aux deux ministres. Nous espérons vivement que ce projet va aboutir rapidement pour nous permettre de résoudre le problème de connexion », a-t-il expliqué.

La ministre de la transition digitale, Dr. Aminata Zerbo Sabane a confié qu’ils étaient très heureux d’être là sur les différents sites de Thomas Sankara pour constater d’eux-mêmes l’avancée des travaux de cet important projet pour le monde universitaire qu’est le projet de connectivité des universités qui ambitionne d’interconnecter toutes nos universités, pour l’amélioration de la qualité des formations.

Pr Pam Zahonogo, Président de l’Université Thomas SANKARA

« Nous sommes satisfaits de l’avancée des travaux sur ces sites et nous espérons pouvoir livrer dans les délais les différents chantiers parce qu’il y en a dix-sept sur plus de quatre-vingt sites identifiés et celui-là c’est la première phase et il y aura d’autres phases. Je profite de l’occasion pour féliciter tous les acteurs car il y a des difficultés certes, mais je pense qu’ensemble on va y arriver pour permettre à nos universités de se moderniser, d’améliorer la qualité des formations et de faciliter aussi la vie aux étudiants », a martelé la ministre en charge de la transition digitale.

Le ministre de l’enseignement supérieur a indiqué que ce projet est d’une importance capitale pour leur secteur. En effet, il a expliqué qu’au vu des difficultés d’accès dans certaines zones du fait de l’insécurité, ce projet permettra aux étudiants de suivre des formations à distance.

Photo de famille

« Nous savons tous que dans les universités, il y a une massification d’étudiants il est important que nous leurs facilitions la tâche. Dans le cadre du LMD, il y a une auto-formation qui doit se faire, nous sommes donc convaincus et certains que ce projet va permettre aux étudiants de mieux apprendre. De même, dans le contexte de la sécurisation de notre pays il est important que le numérique joue un rôle important au vu de la difficulté d’accès aux zones par les étudiants. Ils pourront suivre leurs formations à distance » a indiqué le ministre.

Le coût du projet s’élève a environ 700 millions de francs CFA.

Patricia Coulibaly
Bonaventure Paré
Lefaso.net

Burkina Faso : L’association Iqra sème la graine de la (...)
Commémoration de la journée internationale des personnes (...)
Burkina/situation nationale : Le Cercle d’éveil craint (...)
Ouagadougou : La police nationale met fin aux (...)
Lutte contre l’insécurité au Burkina : Des chercheurs (...)
Burkina Faso : Création de deux bases aériennes pour les (...)
Ouagadougou : Quand certains étudient, d’autres (...)
Burkina : Qui est le lieutenant colonel Ismaël Diaouari, (...)
16 jours d’activisme contre les VBG : l’ONG Oxfam (...)
Lutte contre les maladies non transmissibles : Une (...)
Planification familiale au Burkina : Le plan national (...)
Droit d’accès à la terre en milieu rural : 30 femmes (...)
Bourse agricole 2022 : Afrique verte propose une (...)
Égalité de genre au Burkina : L’UNFPA forme des jeunes (...)
Tougan : Cérémonie de remise de matériels aux coopératives (...)
CLIMAT : Wascal lance son deuxième symposium contre les (...)
Burkina Faso : « Ce n’est pas en faisant taire les (...)
Lutte contre l’insécurité en milieu urbain : Deux réseaux (...)
Transport de marchandises : Le 2ème terminal à conteneurs (...)
Centre-est : Projet Fonds enfants et jeunes-phase VI : (...)
Burkina : La corruption a la peau dure, plusieurs (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 31962



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés