Actualités :: Burkina/Comité Local de l’Eau Ziga Ouest : Le Plan de Gestion de l’Eau au (...)

L’Assemblée Générale du Comité Local de l’Eau (CLE) Ziga Ouest s’est tenue, ce mercredi 31 août 2022, à Ziniaré, dans la région du Plateau-central. L’ouverture des travaux a été présidée par le président dudit comité, Marcel Tiendrebéogo.

Face aux multiples menaces sur les ressources, le besoin d’une bonne politique et stratégie de gestion intégrée des ressources en eau s’impose. Cela n’est possible qu’à travers la mise en place d’un outil consensuel d’actions coordonnées impliquant l’ensemble des sensibilités concernées par la gestion des ressources en eau du sous- bassin prenant en compte l’Approche fondée sur les droits humains (AFDH).

De ce fait, des Comités locaux de l’eau (CLE) ont été mis en place à l’échelle des sous- bassins pour promouvoir la gestion intégrée des ressources en eau. Celui de Ziga Ouest a vu le jour en 2013 dans le sous- bassin de Ziga. Il couvre administrativement les communes de Ziniaré, Zitenga et Nagréongo de la région du Plateau central. Pour s’assurer de son bon fonctionnement, un plan d’action triennal a été adopté. Ce plan d’action est arrivé à échéance en 2016. Dans la perspective de se doter d’un nouveau référentiel de planification de ses interventions prenant en compte l’AFDH, CLE Ziga Ouest a bénéficié de l’appui de l’Agence de l’eau du Nakanbé (AEN), de Faso Koom et du financement de l’Union européenne.

Les participants ayant pris part à la rencontre

Après des séances tenues par le comité de rédaction, une version du plan de gestion de l’eau (PGE) a été proposée. L’assemblée générale tenue ce mercredi 31 août 2022, à Ziniaré, a été organisée en vue de partager à une audience plus large les résultats. « Aujourd’hui, notre satisfaction est grande parce que c’est nous-mêmes qui avons élaboré le PGE à travers nos connaissances et nos services techniques. Dans ce plan, nous avons fait la cartographie de notre espace, identifier les difficultés, fait des analyses et proposer des solutions dans le cadre de la gestion de l’eau », a indiqué le président du CLE, Marcel Tiendrebéogo. La présente Assemblée Générale était également une occasion pour recueillir les amendements et observations des participants composés entre autres du CLE, de l’agence de l’eau et de Faso Koom pour parfaire le document final. Le PGE, une fois adopté, permettra de renforcer la gouvernance locale du secteur de l’eau, tout en impliquant toutes les couches. Ceci, en vue de répondre aux enjeux actuels et futurs. La gestion des ressources en eau, selon monsieur Jean Baptiste Ilboudo, agent dans le service développement durable de l’AEN, est assez complexe dans l’espace du CLE Ziga Ouest.

Le président du CLE, Marcel Tiendrebéogo, s’est réjoui de la tenue de cette rencontre

« On rencontre pas mal de difficultés sur le terrain. Les principales difficultés sont liées aux effets du changement climatique. Nos ressources en eau sont un peu impactées sur le plan quantitatif à travers l’ensablement des barrages et le tarissement précoce de nos barrages. La qualité de l’eau est également impactée. Les utilisateurs de l’eau ne prennent pas suffisamment de précautions pour protéger la ressource en eau. Vous pouvez voir des agriculteurs qui sont dans les berges ou des orpailleurs qui utilisent des produits chimiques », a fait savoir Jean-Baptiste Ilboudo.

Jean-Baptiste Ilboudo de l’AEN s’est penché sur les problèmes liés aux ressources en eau

Face à toutes ces difficultés, des pistes de solutions ont été proposées pour y remédier. M. Ilboudo estime qu’il faut davantage sensibiliser les populations pour une prise de conscience par rapport à leurs agissements. Concernant les effets du changement climatique, « il faut des ouvrages de protection pour les barrages. Il faut également des cordons pierreux pour éviter qu’au niveau des berges, la terre ne soit transportée dans les cours l’eau », poursuit M. Ilboudo, tout en insistant sur le reboisement. Dans la gestion des ressources en eau, l’aspect financier demeure le nœud de la guerre même si l’État, appuyé par ses partenaires, fait déjà un travail remarquable que le terrain.

Selon Kevin Dipama, le projet Faso Koom est financé par l’Union européenne

L’appui financier du projet Faso Koom 2 au CLE Ziga Ouest est évalué à 10 millions de francs, a confié le chargé du projet, Kevin Dipama. Il a poursuivi son intervention en exprimant ses attentes à l’issue de la présente rencontre. Il a souhaité que les CLE de l’espace de compétence de l’AEN puissent s’approprier le document et mettre en œuvre les activités programmées dans les jours à venir. Il faut noter que le budget global du projet est de 800 000 000 de francs CFA. Il a une durée de quatre ans allant de 2018 à 2022. Son objectif général est de « contribuer durablement à la satisfaction des besoins en eau douce des usagers et des écosystèmes de l’espace de compétence de l’AEN ».

Le présent projet met l’accent sur la dynamisation des Comités locaux de l’eau (CLE), maillons de base de la mise en œuvre de la GIRE au niveau local dans l’espace de compétences de l’AEN. Outre ce volet, elle permet le renforcement des capacités de la Direction Générale de l’Agence de l’Eau du Nakanbé (DGAEN) à travers notamment des partages d’expérience avec des agences de l’eau hollandaises.

Aïssata Laure G. Sidibé
Lefaso.net

Lutte contre l’insécurité : Un colloque pour discuter du (...)
Promotion de l’éducation des filles au Burkina : Grâce au (...)
Burkina : "Velléités de déstabilisation ou tentative de (...)
Boucle du Mouhoun : Inondations enregistrées en 2022, (...)
Lutte anti-corruption au Burkina : Les acteurs de la (...)
Recherche scientifique : L’Institut des sciences et (...)
Enseignement supérieur : L’Institut supérieur de (...)
Secteur industriel au Burkina : L’entreprise Agroserv (...)
Sécurité alimentaire au Burkina : Lutte contre la (...)
Semaine nationale des handicapés moteurs : La 6e édition (...)
3e édition de la journée du fournisseur minier les 8 et 9 (...)
Crise à la SONABHY : « Des dispositions sont prises pour (...)
Tombola Orange Money : Homaté Noufé, heureux gagnant de (...)
Bobo-Dioulasso : Le CESAO outille une trentaine (...)
Ouagadougou : Le Sankuy naaba Koabga sacrifie au « (...)
Justice transitionnelle : « Il y a un travail à faire (...)
Moov Africa : Les raisons de la grève des employés de (...)
Pépites d’entreprises : Rihanatou Kaboré de Zikflore (...)
1re édition du prix de l’innovateur au Burkina : Les (...)
Semaine de l’intégration de l’IST : Un cadre d’orientation
Burkina : Les volontaires des Nations-unies solidaires (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 31920



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés