Actualités :: Burkina/Cité Universitaire Koubaouwé : Les résidents bénéficient d’un (...)

L’ONG Direct Aid a procédé, le mercredi 31 août 2022, à la remise d’un forage au profit des étudiants de la cité universitaire Koubaouwé dans le quartier Belle-ville de Bobo-Dioulasso. Le forage a été réceptionné par le directeur général du Centre national des œuvres universitaires (CENOU), Sébastien Yougbaré.

Ce forage vient soulager les résidents de cette cité universitaire de la corvée eau, ayant été longtemps confrontés aux coupures et baisses de pression.

Le forage est équipé d’un château d’eau avec un système solaire de dix (10) mètres cubes et composé d’une pompe électrique à démarrage automatique, qui permet aux bénéficiaires de se procurer de l’eau potable en toute circonstance.

Le coût de réalisation du forage est de 20 millions de francs CFA.

Il est à noter qu’en plus des résidents de la cité universitaire Koubaouwé, les riverains du quartier Belle-Ville les plus proches de la cité pourront également se ravitailler.

Vue des étudiants

Selon Constant K. Gué, délégué général des étudiants résidents de la cité universitaire Koubaouwé, les mots manquent pour exprimer sa joie parce que ce forage leur enlève une épine du pied. Il raconte leur calvaire de corvée eau comme suit : « Les années antérieures il y a de cela deux ou trois ans, on fatiguait les populations riveraines, pour quémander un peu d’eau, un seau d’eau, deux seaux d’eau. Aujourd’hui on se dit qu’on ne va plus sortir et c’est déjà un soulagement pour nous ».

Constant K. Gué, délégué général des étudiants résidents de la cité universitaire Koubaouwé

Il rassure qu’ils sont prêts lui et ses camarades, à prendre soin de ce joyau en nettoyant permanemment le site du forage si possible chaque deux semaines. Il n’a d’ailleurs pas hésité à demander à ses camarades résidents de la cité Koubaouwé à prendre soin de ce joyau ‘’familial’’ car vivre en cité c’est, dit-il, « vivre en famille, mais aussi prendre soin de tout ce qui se trouve en son sein ».

Comme l’indique Abdoulaye Ouédraogo, responsable des relations publiques et extérieures de l’ONG Direct Aid Burkina Faso représentant le directeur pays de Direct Aid, Direct Aid signifie aide directe. Aussi, en plus de trente ans d’existence, ce don de forage aux étudiants n’est pas une première car ils en ont réalisé des milliers d’autres ailleurs. Il rassure par ailleurs que ces ouvrages répondent aux normes techniques du ministère en charge de l’eau.

Comme l’indique Abdoulaye Ouédraogo, responsable des relations publiques et extérieures de l’ONG Direct Aid Burkina Faso

Selon le directeur général du CENOU (Centre national des oeuvres universitaires), Dr Sébastien Yougbaré, ils ont des problèmes d’accès à l’eau potable dans tous les sites universitaires du Burkina Faso. Il cite en exemple les étudiants de Koubaouwé notamment le pavillon filles qui, l’année passée (2021), a souffert durant une à trois semaines de problème d’eau. Pourtant, souligne-t-il, « les salles d’eau sont très importantes pour l’assainissement, pour le bien-être de nos étudiants et pour le bien-être de tout être humain ».

Dr Sébastien Yougbaré, directeur général du CENOU

Il s’est donc montré très reconnaissant à ce don de Direct Aid qui, souligne-t-il, « sont venus d’eux-mêmes parce qu’ils ont entendu notre cri de cœur et celui des étudiants. Ils sont venus par humanisme puisque c’est une structure humanitaire, pour faciliter la vie de nos jeunes qui sont là, qui sont justement le futur de ce Burkina en souffrance actuellement ».

Test des robinets

Il qualifie également cette collaboration avec Direct Aid de porte d’entrée pour le CENOU pour que leur aide puisse s’étendre à l’intérieur des universités au niveau pédagogique de l’enseignement supérieur.

Photo de famille

Direct Aid qui signifie en français ‘’aide directe’’ est une ONG humanitaire koweitienne installée au Burkina Faso depuis plus de trente ans. Elle intervient dans plusieurs domaines notamment l’éducation, la santé, le social et les infrastructures d’eau.

Haoua Touré
Lefaso.net

Lutte contre l’insécurité : Un colloque pour discuter du (...)
Promotion de l’éducation des filles au Burkina : Grâce au (...)
Burkina : "Velléités de déstabilisation ou tentative de (...)
Boucle du Mouhoun : Inondations enregistrées en 2022, (...)
Lutte anti-corruption au Burkina : Les acteurs de la (...)
Recherche scientifique : L’Institut des sciences et (...)
Enseignement supérieur : L’Institut supérieur de (...)
Secteur industriel au Burkina : L’entreprise Agroserv (...)
Sécurité alimentaire au Burkina : Lutte contre la (...)
Semaine nationale des handicapés moteurs : La 6e édition (...)
3e édition de la journée du fournisseur minier les 8 et 9 (...)
Crise à la SONABHY : « Des dispositions sont prises pour (...)
Tombola Orange Money : Homaté Noufé, heureux gagnant de (...)
Bobo-Dioulasso : Le CESAO outille une trentaine (...)
Ouagadougou : Le Sankuy naaba Koabga sacrifie au « (...)
Justice transitionnelle : « Il y a un travail à faire (...)
Moov Africa : Les raisons de la grève des employés de (...)
Pépites d’entreprises : Rihanatou Kaboré de Zikflore (...)
1re édition du prix de l’innovateur au Burkina : Les (...)
Semaine de l’intégration de l’IST : Un cadre d’orientation
Burkina : Les volontaires des Nations-unies solidaires (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 31920



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés