Actualités :: Droits fonciers au Burkina : Des acteurs réfléchissent à la sécurisation (...)

Ouagadougou abrite, les 18 et 19 août 2022, un atelier sur la contribution des organisations de la société civile (OSC) et des collectivités locales à la sécurisation durable des terres au profit des femmes. Cet atelier, organisé par la fondation Konrad Adenauer Stiftung, se tient dans le cadre de la mise en œuvre de son projet « Un seul monde sans faim-Les droits fonciers de la femme en Afrique de l’Ouest ». La cérémonie d’ouverture de cet atelier a été présidée par la directrice générale du genre, Dr Honorine Ouédraogo ce jeudi 18 août.

L’objectif global de cet atelier sur la contribution des Organisations de la société civile (OSC) et les collectivités locales à la sécurisation durable des terres en faveur des femmes, c’est de faire l’état des lieux des droits fonciers de la femme dans le contexte actuel et de proposer des stratégies de résilience à son profit.

Dr Honorine Ouédraogo, directrice générale du genre

Durant deux jours, les différents acteurs se pencheront spécifiquement sur l’état des lieux des droits fonciers dans le contexte d’insécurité et analyseront les aptitudes des collectivités locales et des OSC dans le processus des plaidoyers et de la sécurisation des droits fonciers de la femme en milieu rural. Il sera également question pour eux de définir les stratégies pour faciliter la gestion des ressources et proposer des financements opérationnels et réalistes pour le développement des activités génératrices de revenus.

Cet atelier, il faut le rappeler, se tient dans le cadre de la mise en œuvre du projet « Un seul monde sans faim-Les droits fonciers de la femme en Afrique de l’Ouest ». Un projet mis en place depuis six ans dans trois pays de l’Afrique de l’Ouest (Burkina Faso, Bénin et Togo). Par ailleurs, en plus des objectifs spécifiques suscités, les participants analyseront les contraintes et difficultés auxquelles les femmes restées dans leurs localités respectives et les déplacées internes font face afin de garantir leurs droits fonciers et posséder des terres. Ce, dans le but d’assurer leur sécurité alimentaire.

Vue des participants

C’est ainsi que la directrice générale du genre, Dr Honorine Ouédraogo a rappelé dans son allocution d’ouverture que la problématique des enjeux liés a la sécurisation des terres agricoles et aux activités connexes au profit des femmes est une condition préalable pour relever le défi de la pauvreté, du développement durable et de la bonne gouvernance. « C’est pourquoi, en décidant d’apporter votre contribution sur l’état des lieux des droits fonciers en milieu rural, vous apportez votre contribution à l’épanouissement de la population dans le contexte d’insécurité », a-t-elle fait comprendre aux organisateurs.

Une photo de famille pour marquer leurs apports à la question des droits fonciers des femmes au Burkina

La tenue de cet atelier était aussi l’occasion pour le coordonnateur national de la fondation Konrad Adenauer Stiftung, Dr Dramani Ouédraogo, de rappeler qu’au Burkina Faso, les femmes assurent 60 % de la production agricole, mais perçoivent seulement 4,3% des revenus agricoles. C’est donc pour réfléchir et recevoir de chacun d’eux en qualité d’experts, leurs apports sur la « la contribution des OSC et des collectivités locales à la sécurisation durable des terres au profit des femmes dans un contexte de défis sécuritaires que se tient le présent atelier.

Yvette Zongo
Lefaso.net

Burkina : La grève des contrôleurs aériens suspendue
Exécution de commande publique par les artisans : Le (...)
Affaire Ollo Mathias Kambou : Le procureur requiert une (...)
Santé au travail : « Chaque année, le travailleur doit (...)
Pré-forum d’investissement de l’initiative « Main dans la (...)
Education au Burkina : CREDO en quête de 5000 bourses (...)
Burkina : « Wassa jeunesse éducation et patriotisme » (...)
Fin de formation des commandants et directeurs de (...)
Bobo-Dioulasso : L’arrondissement 3 récompense ses (...)
Sécurité au Burkina : La réduction des cas d’attaques à (...)
TGI Ouaga II : Le policier poursuivi pour menace de (...)
Journée internationale des personnes âgées 2022 dans les (...)
Hôpital Souro Sanou de Bobo-Dioulasso : L’ONG Light for (...)
Affaire Guiro Ousmane : Le jugement reporté à la (...)
Fin de la prise en charge des pauses-déjeuner : « La (...)
Jugement affaire Guiro Ousmane : Le parquet se retire (...)
Affaire KAMAO : « Il s’agit de défendre les intérêts de la (...)
Réconciliation nationale et cohésion sociale au Burkina (...)
Formation de commandants et directeurs des secours (...)
Sécurité des aliments : Un projet pour améliorer la (...)
Burkina/ Filière huile : Les travaux de 2021 restitués (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 31353



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés