Actualités :: Conflits fonciers au Burkina : Les agents des services agro-sylvo pastoraux (...)

Fada N’gourma, chef-lieu de la région de l’Est, abrite du 16 au 20 août 2022, une session de formation au profit des agents techniques des services d’élevage, d’agriculture et d’environnement. Ces acteurs seront outillés sur les connaissances de prévention et de gestion foncière en vue de la consolidation de la paix et de la cohésion sociale durable. La cérémonie d’ouverture s’est tenue ce mardi 16 août en présence du directeur régional de l’agriculture et des ressources halieutiques de ladite région, Joseph Nikiéma.

Vue des participants

« Le Burkina Faso, depuis quelques années, est confronté à une vague de violences et d’insécurité qui met à mal la cohésion sociale et impacte négativement la gestion des ressources naturelles, la sécurité alimentaire et l’économie nationale » constate le point focal du PNUD de la région de l’Est, Déborah Benja. S’appuyant sur les statistiques de l’étude réalisée par le ministère en charge des droits humains en 2015 et actualisée en 2020 sur l’état des conflits communautaires, elle a indiqué que les conflits entre éleveurs et agriculteurs sont les plus récurrents dans la région de l’Est avec une proportion de plus de 74%. A cela s’ajoute la crise foncière avec un taux de plus de 11%.

Déborah Benja, point focal du PNUD dans la région de l’Est

A l’entendre, de telles tensions alimentent l’hostilité entre les communautés locales et constituent un terreau fertile aux groupes armés non étatiques et aux extrémistes de tout genre. C’est dans ce cadre que s’inscrit le présent projet dénommé « Prévention et gestion des conflits (PREGEC) dans région de l’Est », initié au profit des acteurs directement impliqués dans la gestion de ces conflits.

Joseph Nikiéma, directeur régional de l’agriculture et des ressources halieutiques de l’Est

Pour le directeur régional de l’agriculture et des ressources halieutiques, Joseph Nikéma, le projet va permettre entre autres de réduire les risques de conflits du foncier et de ressources naturelles, de renforcer la cohésion sociale, de rendre la communauté de Fada N’gourma résiliente face aux défis que posent ces conflits. [ Cliquez ici pour lire l’intégralité ]

Dofinitta Augustin Khan
Lefaso.net

Six mois de prison avec sursis pour "Kamao" : « Nous (...)
Visite de la mission de la CEDEAO au Burkina : Des (...)
Burkina Faso/Région de l’Est : Une dizaine de terroristes (...)
Rentrée scolaire dans la région du Sahel : « Aucun élève (...)
TGI Ouaga II : Un commissaire de police reconnu (...)
Burkina/Insécurité :« Si la CEDEAO veut vraiment nous (...)
Suspension des activités des OSC : Un communiqué apporte (...)
Burkina : « Que chacun se rappelle que sa vie sur terre (...)
Campagne de rentrée scolaire : Plus de 56 000 kits (...)
Burkina/Ouagadougou : Les manifestants se moralisent (...)
Autorité pour le développement intégré des Etats du (...)
Burkina : Manifestations hostiles à la France et à la (...)
Burkina/Justice : Ollo Mathias Kambou condamné à six (...)
UTM (Université de Technologies et de Management) : (...)
Education au Burkina : Une rentrée scolaire 2022-2023 (...)
Burkina Faso : La vie reprend son cours après le coup (...)
Pazani : L’association Neer-Boada lance un SOS pour la (...)
Burkina/Situation nationale : « La suspension de la (...)
Burkina/Situation nationale : Les huit conseils du (...)
Dona Ramde : Le métier de traducteur interprète
Situation au Burkina Faso : Des leaders de Bobo-Dioulasso

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 31437



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés