Actualités :: Prix burkinabè de la qualité : La CAMEG reconnaissante au ministre Robert (...)

La directrice générale de la Centrale d’achat des médicaments essentiels génériques et des consommables médicaux (CAMEG), Dr Anne Maryse K’haboré, et son staff, ont présenté au ministre de la santé, Robert Kargougou, le prix d’excellence décroché par la centrale le 29 juillet 2022. La présentation du trophée a eu lieu le jeudi 11 août dans les locaux dudit ministère à Ouagadougou.

Le 29 juillet 2022, la Centrale d’achat des médicaments essentiels génériques et des consommables médicaux (CAMEG) a décroché le prix d’excellence dans la catégorie grandes entreprises, lors de la 11e édition du Prix burkinabè de la qualité (PQB). Cette reconnaissance fait la fierté non seulement de la CAMEG, mais aussi du ministère de la Santé et de l’hygiène publique.

Pour son engagement et son implication à accompagner la structure dans l’atteinte de ses objectifs, sa volonté claire et manifeste de faire d’elle son outil stratégique central d’implémentation de la politique de santé, la CAMEG a observé une halte pour exprimer sa gratitude au ministre de la santé, Dr Robert Kargougou. Mais aussi, pour lui présenter cette reconnaissance nationale.

Créée en 1992, la CAMEG est chargée de fournir des produits de santé de qualité et à moindre coût à l’ensemble des centres de santé du Burkina Faso

À cet effet, Dr Anne-Maryse K’habore a tenu à remercier de vive voix le ministre Kargougou, pour avoir été la pierre angulaire dans le remboursement à plus de 70% des créances de la CAMEG qui sont aussi des facteurs lui ayant permis de maintenir son leitmotiv de qualité et de mériter cette distinction. « Cet engagement, c’est aussi la résultante de sa volonté et de sa disponibilité à accompagner la CAMEG pour atteindre son objectif de mettre à la disposition des populations, des produits de santé de qualité au moindre coût », explique la CAMEG.

La CAMEG prête à relever les défis

L’instant est également saisi pour rassurer la population de sa capacité à faire désormais face aux urgences du moment dans ce contexte de crises sécuritaire et sanitaire qui affectent l’ensemble des Burkinabè. « Aujourd’hui, on voudrait rassurer tout un chacun que la CAMEG est de retour, plus forte que jamais, plus solide, prête à relever tous les défis pour l’approvisionnement de produits de santé sur toute l’étendue du territoire national », affirme Dr Anne-Maryse K’haboré.

Le tableau offert au ministre de la santé, Dr Robert Kargougou, en guise de reconnaissance

La directrice générale de la CAMEG dit prendre la pleine mesure du contexte de crise humanitaire où la demande se fait de plus en plus forte et où l’approvisionnement se fait difficilement dans les zones à haut risque sécuritaire. Cette reconnaissance à l’endroit du ministre de la santé est matérialisée par un tableau qui lui est offert à l’occasion.

Touché par le geste, Dr Kargougou remercie la CAMEG pour l’estime et l’honneur qui lui sont manifestés. Séance tenante, une ”standing ovation” est effectuée à l’endroit de Dr Anne-Maryse K’haboré sur demande du ministre. Il a en effet salué son leadership qui vaut aujourd’hui à l’institution, ses lauriers engrangés.

Les innovations entreprises par le ministre de la santé

Le ministre est revenu sur les grands chantiers en cours, entamés depuis sa prise de fonction en faveur du bien-être des populations. Il s’agit notamment du passage du programme de la lutte contre le paludisme à un Secrétariat permanent pour l’éradication de l’épidémie au Burkina Faso. Mais aussi, de l’accent mis sur les soins primaires à travers une mobilisation de 17.000 agents de santé à base communautaire à même de délivrer des services essentiels de santé et de nutrition aux populations.

La poignée de main qui symbolise la volonté des deux acteurs du secteur de la santé, de s’unir pour relever les défis qui s’imposent

« Nous mettons aussi l’emphase sur l’auto-soins parce qu’on n’a pas besoin de faire des années dans une école de santé pour mesurer le périmètre radial de son enfant afin de savoir s’il est malnutri ou pas », a indiqué Dr Kargougou. Il souligne également, qu’il en est de même pour certaines méthodes contraceptives : « On n’a pas besoin d’avoir deux ans dans une école de santé pour pouvoir s’injecter soi-même un contraceptif comme le DMPA-SC », précise-t-il.

Le ministre ajoute que des réformes vont être entreprises pour aller vers un financement intelligent de la gratuité des soins au profit des femmes et des enfants de moins de cinq ans tout en l’arrimant à l’Assurance maladie universelle pour plus d’efficience. Pour conclure, Dr Kargougou confie vouloir renforcer l’inspection technique des services de santé pour une meilleure gouvernance du secteur à travers la mise en place d’un corps qui s’en charge spécifiquement.

Hamed NANEMA
Lefaso.net

Six mois de prison avec sursis pour "Kamao" : « Nous (...)
Visite de la mission de la CEDEAO au Burkina : Des (...)
Burkina Faso/Région de l’Est : Une dizaine de terroristes (...)
Rentrée scolaire dans la région du Sahel : « Aucun élève (...)
TGI Ouaga II : Un commissaire de police reconnu (...)
Burkina/Insécurité :« Si la CEDEAO veut vraiment nous (...)
Suspension des activités des OSC : Un communiqué apporte (...)
Burkina : « Que chacun se rappelle que sa vie sur terre (...)
Campagne de rentrée scolaire : Plus de 56 000 kits (...)
Burkina/Ouagadougou : Les manifestants se moralisent (...)
Autorité pour le développement intégré des Etats du (...)
Burkina : Manifestations hostiles à la France et à la (...)
Burkina/Justice : Ollo Mathias Kambou condamné à six (...)
UTM (Université de Technologies et de Management) : (...)
Education au Burkina : Une rentrée scolaire 2022-2023 (...)
Burkina Faso : La vie reprend son cours après le coup (...)
Pazani : L’association Neer-Boada lance un SOS pour la (...)
Burkina/Situation nationale : « La suspension de la (...)
Burkina/Situation nationale : Les huit conseils du (...)
Dona Ramde : Le métier de traducteur interprète
Situation au Burkina Faso : Des leaders de Bobo-Dioulasso

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 31437



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés