Actualités :: Entrepreneuriat agricole à Gaoua : L’étudiant Adama Palé expérimente une (...)

Les initiatives en entrepreneuriat agricole dans les provinces sont de plus en plus remarquables depuis un certain temps. En plus des producteurs habituels, des particuliers s’essayent à la production agricole. C’est le cas de Adama Palé, étudiant en droit à l’université Joseph-Ki-Zerbo de Ouagadougou. Il a décidé pour cette saison agricole de produire du haricot (niébé de 65 jours) sur plus de 4 hectares dans le quartier Niobini (secteur 8) de Gaoua, dans le Sud-ouest du Burkina.

Plusieurs raisons ont poussé l’étudiant Adama Palé à se lancer pour la première fois dans cette activité agricole. « L’agriculture est le seul métier que nous avons hérité des parents. Avec le peu de connaissances apprises à l’école, nous pouvons améliorer la manière de travailler de nos parents avec au finish de bons rendements ».

Le fait le plus inquiétant pour lui c’est la situation sécuritaire du pays. « Le pays est instable dans sa grande moitié avec ces déplacements massifs de populations abandonnant leurs champs. Ce qui va engendrer une baisse de la production agricole avec une demande qui sera forte. Ce qui me met mal à l’aise dans cette crise, ce sont les commerçants sans cœur qui vont profiter pour faire de la spéculation sur les denrées alimentaires, surtout dans les zones en difficultés ».

Adama Palé a semé sur près de 4 hectares du haricot (niébé de 65 jours) dans le quartier Niobini (secteur 8) de Gaoua

Pour lui, la recherche du gain devait être le dernier souci des producteurs et des commerçants. « Le pays est en difficulté, quel est l’apport individuel de tout un chacun pour résorber cela ? Si des gens doivent mourir de faim pendant que des commerçants vont se remplir les poches, je ne vois plus le sens de l’intégrité du Burkinabè. Si tout se passe bien et que la récolte est bonne, je vendrai à prix social. Des nécessiteux aussi seront servis. L’essentiel est de rentrer en possession de ce que j’ai investi dans le champ pour ne pas me retrouver avec des crédits. Le bénéfice à outrance n’est pas ma priorité surtout en ces temps pareils où nous devons exprimer notre solidarité envers nos frères déplacés internes… ».

Poussée de jeunes plants de haricot, selon les estimations des techniciens, environ huit tonnes sont attendues dans le champ de Adama Palé

Conscient que la première expérience ne sera pas chose aisée, Adama Palé s’est attaché les services de femmes pour les semis et de jeunes vacanciers pour le labour. « J’ai pris des renseignements sur ceux qui pourront m’aider, le coût de leur travail, avant de m’engager » nous assure-t-il. [ Cliquez ici pour lire l’intégralité ]

Boubacar TARNAGDA
Lefaso.net

Infrastructures du Coronathon : La cellule de gestion (...)
Journée internationale des personnes âgées : Des vivres et (...)
Burkina Faso : Le dispositif sécuritaire renforcé au (...)
Coup d’Etat du 30 septembre : « Nous attendons des (...)
Boucle du Mouhoun : Le fleuve Mouhoun sort de son lit (...)
Formation en coiffure de mariée : Séduction coiffure et (...)
Manifestation à Ouagadougou : « Ce coup-d’État n’est pas (...)
Projet de renforcement de la cohésion sociale et de la (...)
Région du Centre-est : Des ateliers régionaux pour (...)
Burkina/Agriculture : Les activités d’accompagnement des (...)
Bobo-Dioulasso : Des centaines de manifestants (...)
Burkina/Région du Nord : Le « Boukayamdé », une solution (...)
Burkina : Plus de 13 milliards de FCFA de pertes dues à (...)
Rentrée scolaire 2022-2023 : Le ministre en charge de (...)
UTM (Université de Technologies et de Management) : (...)
Campagne "STRONGER TOGETHER" : Déclaration conjointe du (...)
Burkina/Religion : La Maouloud aura lieu dans la nuit (...)
Marche à Bobo-Dioulasso : Des manifestants fouettés par (...)
Leadership féminin au Burkina Faso : Fin du projet « (...)
Centre-nord : Une quarantaine de femmes renforcent (...)
Système éducatif au Burkina : « Une formation qui (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 31416



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés