Actualités :: Startup Challenge, édition 2022 : La 5e phase d’accélération et de mentoring (...)

Après les quatre premières phases du concours dénommé « Startup Challenge », édition 2022, organisé par Moov Africa Burkina, un autre challenge se présente à nouveau aux dix finalistes retenus lors de la précédente étape. Il s’agit notamment de la 5e phase du programme d’accélération et de mentoring qui permettra aux candidats d’améliorer et d’optimiser leur solution pour atteindre un niveau de maturité plus élevé de leurs projets et proche d’un go to market avec des prestations abouties et opérationnelles. Le lancement officiel de cette 5e phase s’est tenue ce lundi 8 août 2022 à Ouagadougou sous la présidence du representant du directeur général de Moov Africa Burkina, Abdoulaye Bassolé.

En lançant officiellement cette étape de la compétition, le representant du directeur général de Moov Africa Burkina, Abdoulaye Bassole, a félicité les dix finalistes, qui ont été retenus, d’avoir atteint ce niveau, et les a encouragés à donner le meilleur d’eux-mêmes pour rester les meilleurs.

Ce programme d’accélération et de mentoring se déroulera dans un espace d’incubation, selon les organisateurs, afin d’accompagner les startups sélectionnés dans leur croissance en vue de leur faciliter l’accès à un réseau de mentors, d’experts et d’investisseurs. C’est une étape qui, selon le representant du directeur général de Moov Africa Burkina, se déroulera pendant quatre semaines et les candidats auront l’occasion d’amener leurs projets à maturité.

Le representant du directeur général de Moov Africa Burkina, Abdoulaye Bassole, encourage les candidats à donner le meilleur d’eux-mêmes

Car, selon lui, en tant que jeunes entrepreneurs et porteurs de projets, ils sont considérés comme la relève de demain.
Pour la représentante de l’application mobile « Ada » (finaliste), Vanessa Yaméogo, elle se dit confiante vu qu’ils sont à un niveau avancé avec leur projet qui a déjà une maquette fonctionnant à 60%. Surtout avec des personnels d’incubation, précise-t-elle, avec lesquels, ils travailleront durant les quatre semaines et qui les aideront à améliorer leur application, mais aussi, d’avoir des compétences techniques qui permettront d’amener le projet à maturité. Ada, est une application mobile qui va permettre aux usagers de connaître en temps réel le temps que le bus doit prendre pour arriver à un arrêt donné et d’effectuer leurs payements par mobile.

Vanessa Yaméogo, représentante du promoteur de l’application Ada

Pour Serge Auguste Zango, finaliste, et promoteur d’un antivol d’engin dénommé « Kokolgwefo ». Cette application antivol permet d’alerter, selon ses dires, le propriétaire de toute tentative ou action sur son engin. Et l’idée, c’est de pouvoir sortir de ces quatre semaines avec des compétences qui leur permettront de s’attaquer au marché national comme sous-régional, a-t-il fait comprendre.

Serge Auguste Zango, promoteur d’une application mobile d’antivol d’engins

A l’issue de cette étape, les startups auront encore l’opportunité de présenter leurs projets finalisés devant un jury pour la désignation des trois lauréats au niveau national. Les trois lauréats recevront alors des récompenses allant de l’ordre de cinq à deux millions de francs CFA. Le lauréat de la finale nationale, lui, participera au Maroc à la grande finale, avec les lauréats des autres filiales du Groupe Maroc Telecom. Pour ce faire, Startup Challenge a été initié par le groupe, selon les organisateurs, pour valoriser les jeunes en activités sur les enjeux en lien avec les secteurs de la technologie et du digital. Ce qui permettra de stimuler l’excellence et offrir de nouvelles perspectives aux jeunes entrepreneurs et porteurs de projets pour le développement des différents pays.

Yvette Zongo
Lefaso.net

Spéculation sur les bouteilles de gaz Sodigaz : Les (...)
Journée mondiale de l’enseignant : « Je vis dans la (...)
Situation à Ouagadougou : Des manifestants ne veulent « (...)
Situation humanitaire au Burkina : 2.5 tonnes d’aliments (...)
Journée mondiale de l’enseignant : « On ne peut pas (...)
Année scolaire 2022-2023 : Les Hauts-Bassins enregistrent
Burkina : Un besoin de financement de 35 milliards de (...)
Burkina Faso/Plan Z : Une nouvelle trouvaille des (...)
Attaque de Gaskindé : Les chauffeurs routiers du Burkina (...)
Journée mondiale de l’enseignant : 270 récipiendaires (...)
Maouloud 2022 au Burkina Faso : La journée du lundi 10 (...)
Six mois de prison avec sursis pour "Kamao" : « Nous (...)
Visite de la mission de la CEDEAO au Burkina : Des (...)
Burkina Faso/Région de l’Est : Une dizaine de terroristes (...)
Rentrée scolaire dans la région du Sahel : « Aucun élève (...)
TGI Ouaga II : Un commissaire de police reconnu (...)
Burkina/Insécurité :« Si la CEDEAO veut vraiment nous (...)
Suspension des activités des OSC : Un communiqué apporte (...)
Burkina : « Que chacun se rappelle que sa vie sur terre (...)
Campagne de rentrée scolaire : Plus de 56 000 kits (...)
Burkina/Ouagadougou : Les manifestants se moralisent (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 31458



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés