Actualités :: Burkina/Santé : Les responsables du ministère de la Santé outillés à la (...)

Le ministère de la Santé et de l’hygiène publique a initié ce lundi 8 août 2022, une formation au profit de ses responsables sur la planification sensible au genre. Une initiative qui s’inscrit en droite ligne de la prise en compte effective du genre dans le secteur de la santé, après la validation du plan d’action 2022-2026 élaboré à cet effet, avec l’appui de ses partenaires.

Le développement intégral de chaque Burkinabè (homme comme femme) passe nécessairement par la jouissance effective de ses droits humains fondamentaux. Et c’est au regard de cette évidence, que le Burkina Faso a élaboré sa Stratégie nationale genre (SNG) pour la période 2020-2024.

Cela, avec pour but de réduire les inégalités sociales et de promouvoir le genre, tout en s’appuyant sur son plan d’action national de développement sanitaire 2021-2030. Dans cette optique, le ministère de la Santé et de l’hygiène publique a initié une formation au profit de ses responsables sur la planification sensible au genre.

La cérémonie d’ouverture de la formation sur le genre au profit des responsables du ministère de la Santé

L’objectif poursuivi à travers ce présent atelier est d’outiller les participants à s’approprier le concept genre, d’appréhender les enjeux et implications de la prise en compte du genre dans les interventions en santé, d’élaborer des plans et des budgets genre sensibles. Toute chose qui permettra de répondre efficacement en particulier, aux besoins d’aides sanitaires des filles, des femmes et des enfants durement affectés par la crise sécuritaire au Burkina Faso. Mais aussi de toutes les couches vulnérables touchées par ce fléau.

Par conséquent, la secrétaire générale du ministère de la Santé et de l’hygiène publique, Dr Estelle Dabiré/Dembélé a invité les acteurs à une participation attentive et soutenue durant ces trois jours de travaux en vue de disposer de toutes les connaissances requises pour optimiser leur participation dans la promotion du genre au niveau de la santé. « Je fonde l’espoir que vous restituerez auprès de vos collaborateurs les connaissances acquises et travaillerez à les réinvestir dans vos pratiques et missions quotidiennes », a-t-elle déclaré.

La mise en œuvre de ce plan d’action va opérer des changements qualitatifs durables sur les conditions de vie des hommes et des femmes au plan socio-sanitaire, selon Dr Estelle Dabiré

Ainsi, des communications portant sur plusieurs thématiques réparties en cinq modules suivies d’échanges et d’exercices pratiques seront au menu des travaux qui vont durer 72h.

En clair, le plan d’action en question vise l’intégration du genre dans les politiques, stratégies, plans et programmes à tous les niveaux du système de santé. Il facilitera la prise en compte du genre dans la programmation, le suivi et le reporting des actions et l’évolution des indicateurs, ainsi que l’élaboration et la transmission des rapports au ministère du Genre et de la famille.

Le financement de l’activité est assuré par l’Union européenne à travers le Projet programme d’appui à la politique sectorielle de la Santé (PAPS2). Cet appui au gouvernement burkinabè vise à améliorer la santé des populations, particulièrement celle des femmes et des enfants.

Hamed NANEMA
Lefaso.net

Infrastructures du Coronathon : La cellule de gestion (...)
Journée internationale des personnes âgées : Des vivres et (...)
Burkina Faso : Le dispositif sécuritaire renforcé au (...)
Coup d’Etat du 30 septembre : « Nous attendons des (...)
Boucle du Mouhoun : Le fleuve Mouhoun sort de son lit (...)
Formation en coiffure de mariée : Séduction coiffure et (...)
Manifestation à Ouagadougou : « Ce coup-d’État n’est pas (...)
Projet de renforcement de la cohésion sociale et de la (...)
Région du Centre-est : Des ateliers régionaux pour (...)
Burkina/Agriculture : Les activités d’accompagnement des (...)
Bobo-Dioulasso : Des centaines de manifestants (...)
Burkina/Région du Nord : Le « Boukayamdé », une solution (...)
Burkina : Plus de 13 milliards de FCFA de pertes dues à (...)
Rentrée scolaire 2022-2023 : Le ministre en charge de (...)
UTM (Université de Technologies et de Management) : (...)
Campagne "STRONGER TOGETHER" : Déclaration conjointe du (...)
Burkina/Religion : La Maouloud aura lieu dans la nuit (...)
Marche à Bobo-Dioulasso : Des manifestants fouettés par (...)
Leadership féminin au Burkina Faso : Fin du projet « (...)
Centre-nord : Une quarantaine de femmes renforcent (...)
Système éducatif au Burkina : « Une formation qui (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 31416



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés