Actualités :: Burkina : Plan international Burkina prépare les projets de l’année (...)

Plan international Burkina a tenu ce jeudi 4 août 2022 à la salle Tanghin de l’hôtel Silmandé, un atelier pour rendre compte du niveau de réalisation des objectifs de la stratégie pays et tirer les enseignements pour améliorer la mise en œuvre de la stratégie au cours de l’année fiscale 2022.

En 2018, Plan international Burkina a élaboré une stratégie pays pour la période 2019-2023 qui reposait sur trois axes majeurs : « améliorer la santé sexuelle et reproductive et les violences basées sur le genre, travailler à offrir des emplois décents et des opportunités d’entrepreneuriat pour les jeunes et les femmes, œuvrer à une éducation de qualité et inclusive, assurer le développement de la petite enfance et la protection de l’enfant. » Comme chaque année, un bilan de l’année fiscale est dressé avec les partenaires, histoire de tirer toutes les leçons possibles afin d’améliorer les interventions pour les années à venir.

Pour l’instant, l’heure est au rappel succinct des activités qui ont été menées courant 2021 et c’est Yaouba Kaigama, représentant résident de Plan international au Burkina qui se livre à cet exercice : « Une quarantaine de projets estimés à environ 15 milliards de fcfa ont été mis en œuvre avec l’aide et le soutien des différents partenaires. Aussi, nous avons continué à intervenir dans des projets de développements en ciblant les zones relativement stables mais aussi, des interventions d’urgence humanitaires ont été engagées dans les zones à défis humanitaires. Aussi, des actions concernant la question des enfants qui d’ailleurs est au cœur de nos activités ont été entreprises. En somme, 900.000 personnes ont été touchées par les différents programmes mis en œuvre cette année. »

Le plus important étant de s’appuyer sur les œuvres déjà accomplies pour rebondir et réajuster les angles pour des réalisations futures plus potables, pour ce qui est des activités de l’année 2022, « environ 20 milliards fcfa seront mobilisés pour l’exécution d’une quarantaine de projets » nous confie-t-il.

En tout état de cause, l’atelier permettra de présenter l’avant-projet aux partenaires afin de recueillir de ces derniers leurs suggestions et recommandations pour progresser dans les objectifs fixés au départ. Aussi, ce sera l’occasion pour Plan international Burkina de discuter sur le projet quinquennal, vu que l’année 2022 est la dernière de ce premier projet.

Erwan Compaoré
Lefaso.net

Infrastructures du Coronathon : La cellule de gestion (...)
Journée internationale des personnes âgées : Des vivres et (...)
Burkina Faso : Le dispositif sécuritaire renforcé au (...)
Coup d’Etat du 30 septembre : « Nous attendons des (...)
Boucle du Mouhoun : Le fleuve Mouhoun sort de son lit (...)
Formation en coiffure de mariée : Séduction coiffure et (...)
Manifestation à Ouagadougou : « Ce coup-d’État n’est pas (...)
Projet de renforcement de la cohésion sociale et de la (...)
Région du Centre-est : Des ateliers régionaux pour (...)
Burkina/Agriculture : Les activités d’accompagnement des (...)
Bobo-Dioulasso : Des centaines de manifestants (...)
Burkina/Région du Nord : Le « Boukayamdé », une solution (...)
Burkina : Plus de 13 milliards de FCFA de pertes dues à (...)
Rentrée scolaire 2022-2023 : Le ministre en charge de (...)
UTM (Université de Technologies et de Management) : (...)
Campagne "STRONGER TOGETHER" : Déclaration conjointe du (...)
Burkina/Religion : La Maouloud aura lieu dans la nuit (...)
Marche à Bobo-Dioulasso : Des manifestants fouettés par (...)
Leadership féminin au Burkina Faso : Fin du projet « (...)
Centre-nord : Une quarantaine de femmes renforcent (...)
Système éducatif au Burkina : « Une formation qui (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 31416



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés