Actualités :: Campagne agricole dans le Poni : L’engrais organique et l’engrais liquide (...)

Une des difficultés que vit une grande partie des producteurs à chaque campagne agricole, demeure la disponibilité à bonne date, et le coût de l’engrais malgré la subvention de l’Etat. Face à cette difficulté récurrente, les techniciens de l’agriculture proposent comme alternative l’utilisation de la fumure organique et de l’engrais liquide (engrais foliaire).

La problématique de la disponibilité de l’engrais à bonne date demeure une réalité dans la province du Poni. Au regard des difficultés que rencontrent bon nombre de producteurs pour s’approvisionner en fertilisants agricoles, les techniciens de l’agriculture recommandent aux producteurs comme alternative, l’utilisation des engrais organiques et des engrais liquides.

L’engrais liquide disponible

Selon le directeur provincial en charge de l’agriculture (DPA) du Poni, Lazi Mandé, « l’engrais minéral n’est pas le seul fertilisant. Il y a aussi l’engrais organique, accessible et disponible pour tous les ménages. Ce type d’engrais peut se produire avec quelques matériaux organiques. Nous les avions montré comment faire, il faut faire le compostage, utiliser la matière organique. On a des ingrédients locaux qui peuvent nous permettre de faire face au manque d’engrais minéral. Aussi, en plus de la fumure organique que chaque paysan peut produire, nous avons également dans nos stocks de l’engrais liquide (foliaire) que nous sommes en train de vulgariser actuellement. Il a un rendement pratiquement supérieur à l’engrais solide. Les prix sont abordables et également subventionnés (3 800 et 4 300 francs CFA) ».

Puis de lancer un appel : « nous invitons les producteurs à expérimenter également l’utilisation de l’engrais foliaire, c’est ce qui peut être une alternative aux difficultés d’accessibilité des engrais solides ».

Lazi Mandé, directeur provincial en charge de l’agriculture du Poni, propose des alternatives d’engrais aux producteurs

Au-delà de ces recommandations ponctuelles, le directeur provincial en charge de l’agriculture du Poni, Lazi Mandé rappelle aux producteurs que « la campagne agricole se prépare toujours à l’année n-1, afin de ne pas être toujours surpris par certaines difficultés. Il ne faut jamais attendre la campagne humide pour prétendre préparer la campagne en cours. Il faut s’organiser avec un plan de production, c’est le seul moyen de réussir sa campagne ». [ Cliquez ici pour lire l’intégralité ]

Boubacar TARNAGDA
Lefaso.net

Spéculation sur les bouteilles de gaz Sodigaz : Les (...)
Journée mondiale de l’enseignant : « Je vis dans la (...)
Situation à Ouagadougou : Des manifestants ne veulent « (...)
Situation humanitaire au Burkina : 2.5 tonnes d’aliments (...)
Journée mondiale de l’enseignant : « On ne peut pas (...)
Année scolaire 2022-2023 : Les Hauts-Bassins enregistrent
Burkina : Un besoin de financement de 35 milliards de (...)
Burkina Faso/Plan Z : Une nouvelle trouvaille des (...)
Attaque de Gaskindé : Les chauffeurs routiers du Burkina (...)
Journée mondiale de l’enseignant : 270 récipiendaires (...)
Maouloud 2022 au Burkina Faso : La journée du lundi 10 (...)
Six mois de prison avec sursis pour "Kamao" : « Nous (...)
Visite de la mission de la CEDEAO au Burkina : Des (...)
Burkina Faso/Région de l’Est : Une dizaine de terroristes (...)
Rentrée scolaire dans la région du Sahel : « Aucun élève (...)
TGI Ouaga II : Un commissaire de police reconnu (...)
Burkina/Insécurité :« Si la CEDEAO veut vraiment nous (...)
Suspension des activités des OSC : Un communiqué apporte (...)
Burkina : « Que chacun se rappelle que sa vie sur terre (...)
Campagne de rentrée scolaire : Plus de 56 000 kits (...)
Burkina/Ouagadougou : Les manifestants se moralisent (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 31458



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés