Actualités :: SUNU Assurance Burkina : Les journalistes formés sur les principes et bases (...)

A l’issue des échanges entre les membres la compagnie SUNU Assurance et les patrons de presse, lesquels échangent s’était conclus par un consensus selon lequel les deux parties travailleraient de concert pour que les populations adhèrent aux produits assurantiels, il a été organisé du 29 au 30 juillet 2022 à Koudougou, dans la province Boulkiemdé, région du Centre-ouest, une formation sur les principes et bases de l’assurance au bénéfice des journalistes.

Cet atelier avait pour but de présenter succinctement aux journalistes, les tenants et les aboutissants de l’assurance afin qu’ils constituent un important relais d’information pour le public jusque-là réfractaire quant à l’idée de se faire assurer.
« Le journaliste est un voyageur qui franchit les frontières sans passeport ». Cette citation du journaliste malien Hamidou Saye résume la capacité qu’a le journaliste de toucher le maximum de personnes par l’information qu’il transmet.

Conscient du fort impact de cet acteur dans la société, SUNU Assurance a, dans le cadre de ses activités, organisé une formation au profit des journalistes sur les principes et bases de l’assurance afin que, par leur intermédiaire, soit renouvelée la confiance qu’ont les assurés en leurs assureurs et que ceux qui n’en ont pas encore cerné le bien-fondé, puissent enfin faire le premier pas.

La première journée de formation portait sur l’appréhension que l’on a des compagnies d’assurance en général. En effet, la conception du profane sur la question est que « ces institutions sont des escrocs ». Et la majeure partie des journalistes présents pour la formation, sans avoir jamais eu affaire à une compagnie d’assurance, y croyaient aveuglément. L’entretien des formateurs de SUNU Assurance vie avec les journalistes chapeauté par le directeur général Jean François Kambou, a permis de déconstruire les stéréotypes en la matière et d’initier les journalistes sur quelques notions clés du domaine, à savoir « le contrat d’assurance, le risque, les assurances vie et non vie, etc. »

Par ailleurs, il a été question pour les deux parties d’échanger sur l’assurance au Burkina Faso et l’impact indéniable que peut apporter cette industrie au rayonnement économique du Burkina si toutefois les populations y adhèrent fortement.
La deuxième journée de formation a été essentiellement consacrée à des séances pratiques. Les journalistes ont été répartis en groupes de travail et des propositions allant dans le sens de la promotion des compagnies d’assurance ont été produites.

JFK a souhaité que cette formation soit le point de départ de l’ancrage de l’assurance

De ce cocktail de propositions émises par les uns et les autres a jailli l’idée de création du Club de presse-assurance. La mission de cette nouvelle association est de réunir le plus de journalistes possibles qui travailleront de concert afin de constituer une communauté forte d’idées et de suggestions pour la promotion de l’assurance au Burkina Faso.

Sur place, les membres du bureau exécutif ont été élus et c’est Seydou Belemou, journaliste à radio Pulsar, qui assure la présidence du club. Conscient qu’il a en charge de révéler le club au grand public et d’œuvrer à l’accroissement du nombre d’assurés dans un contexte où les compagnies d’assurance sont considérées comme tout sauf des anges, le nouveau président se dit prêt à relever les défis qui se présenteront à toute son équipe et lui. « Avec le soutien des confrères, nous tâcherons de réunir les idées nécessaires pour le fonctionnement de ce club. Mais avant tout, nous mettrons tout en œuvre pour régulariser les choses afin d’être reconnu légalement. Après cela, des actions concrètes seront engagées avec la collaboration des compagnies d’assurance », a-t-il confié.

Le président du Club de presse assurance Seydou Belemou promet relever ce nouveau défi avec le soutien de ses collaborateurs

Au terme de la formation, chaque journaliste s’est prononcé sur le déroulement de l’atelier. De façon générale, des notes de satisfaction ont été retenues. Mahamadi Sebgo, journaliste à Sidwaya a souhaité que « ce type de formation soit reconduit pour permettre aux journalistes d’avoir des connaissances un peu plus claires sur la question afin de bien orienter l’angle de traitement de l’information ».

Le directeur général de SUNU Assurance vie, Jean François Kambou a tenu à remercier les journalistes pour l’engouement manifeste durant ces deux jours d’immersion. Il a par ailleurs appelé de ses vœux l’ancrage de la culture d’assurance au Burkina Faso, à travers cette formation qui s’est achevée. « Notre objectif n’est pas que vous fassiez la publicité de SUNU Assurance vie, mais la plus grande gratitude que vous pourrez exprimer à mes collaborateurs et moi est d’apporter votre pierre à la prise de conscience et à la meilleure compréhension de ce système de gestion de prévoyance et de risque qu’est l’assurance aux populations », a-t-il souligné.

Tout en souhaitant que les populations fassent encore plus confiance aux sociétés d’assurance avec la création du Club de presse-assurance, il promet ne ménager aucun effort pour que les objectifs fixés soient atteints dans un futur proche.

Erwan Compaoré
Lefaso.net

Spéculation sur les bouteilles de gaz Sodigaz : Les (...)
Journée mondiale de l’enseignant : « Je vis dans la (...)
Situation à Ouagadougou : Des manifestants ne veulent « (...)
Situation humanitaire au Burkina : 2.5 tonnes d’aliments (...)
Journée mondiale de l’enseignant : « On ne peut pas (...)
Année scolaire 2022-2023 : Les Hauts-Bassins enregistrent
Burkina : Un besoin de financement de 35 milliards de (...)
Burkina Faso/Plan Z : Une nouvelle trouvaille des (...)
Attaque de Gaskindé : Les chauffeurs routiers du Burkina (...)
Journée mondiale de l’enseignant : 270 récipiendaires (...)
Maouloud 2022 au Burkina Faso : La journée du lundi 10 (...)
Six mois de prison avec sursis pour "Kamao" : « Nous (...)
Visite de la mission de la CEDEAO au Burkina : Des (...)
Burkina Faso/Région de l’Est : Une dizaine de terroristes (...)
Rentrée scolaire dans la région du Sahel : « Aucun élève (...)
TGI Ouaga II : Un commissaire de police reconnu (...)
Burkina/Insécurité :« Si la CEDEAO veut vraiment nous (...)
Suspension des activités des OSC : Un communiqué apporte (...)
Burkina : « Que chacun se rappelle que sa vie sur terre (...)
Campagne de rentrée scolaire : Plus de 56 000 kits (...)
Burkina/Ouagadougou : Les manifestants se moralisent (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 31458



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés