Actualités :: Elaboration des plans stratégiques communaux : Des acteurs du sous-secteur (...)

L’Office national de l’eau et de l’assainissement (ONEA) a organisé ce jeudi 28 juillet 2022, un atelier de capitalisation des expériences d’élaboration des plans stratégiques communaux d’Approvisionnement en matière d’eau potable et assainissement (AEPA). Le premier responsable de l’ONEA, Gilbert Bassolé a présidé l’ouverture des travaux.

L’accès à l’eau potable est un droit pour tous. Cela a été notifié dans la constitution burkinabè. Du coup, l’ONEA, en tant que débiteur d’obligation, est appelé à garantir un minimum de 20 litres d’eau potable par personne et par jour à un point de desserte homologué. Egalement, en matière d’assainissement, la loi l’oblige à garantir un ouvrage homologué de gestion des eaux usées et excrétas pour tous les ménages à raison d’un maximum de dix personnes par ménage, tout en assurant l’évacuation saine et le traitement de boues de vidange.

Vue d’ensemble des participants

Dans l’optique de relever ces défis, cette structure fait la planification stratégique pour l’assainissement et pour l’eau potable à travers les plans de développement des centres. « Il s’agit pour chaque centre ONEA de définir comment le service va se développer dans les cinq, dix années prochaines. Nous avons mis en œuvre cette expérience avec l’accompagnement de certaines ONG telles que Eau vive, IRC, UNICEF dans la région de l’Ouest du Burkina Faso notamment Banfora, Bérégadougou, Niangoloko, et plus récemment dans les communes de Tenkodogo, Pouytenga, Koudougou, Léo et Pô », a indiqué le DG.

La finalité de l’ONEA, selon le directeur général, Gilbert Bassolé, est d’accompagner ces communes d’intervention à assurer l’accès universel à l’eau potable et l’assainissement à l’horizon 2030

Après cinq ans d’expérimentation, un guide d’élaboration des plans stratégiques communaux en eau potable, hygiène et assainissement (PSC/AEPHA) aligné sur les Objectifs de développement durable 6, a été élaboré. En vue de partager les résultats de cette capitalisation avec les principaux acteurs influençant le sous-secteur, un atelier a été initié ce 28 juillet 2022. Le Centre des métiers de l’eau a abrité l’événement. Aux dires du directeur général de l’ONEA, Gilbert Bassolé, l’objectif de ce présent atelier, « c’est de partager le contenu du guide pour que d’autres communes puissent bénéficier de cette approche stratégique sur plusieurs années afin de satisfaire les besoins des populations. La vision, ce n’est pas sur cinq ans. Il faut aller sur dix ans voir quinze ans pour poser les bases pour satisfaire les besoins en eau et en assainissement des populations des communes urbaines et même rurales ».

Il a, en outre, saisi l’opportunité de cet atelier de partage du guide pour remercier les partenaires et le ministère de tutelle technique et inviter les participants à se joindre à eux pour poursuivre l’élaboration des plans stratégiques pour les autres communes.

A l’issue de la rencontre, les participants vont formuler des recommandations pour la poursuite des activités

Il reste plus de 45 communes à doter d’outils de planification stratégique en matière d’AEPA. L’accompagnement accru des Partenaires techniques et financiers (PTF) permettraient de gagner ce pari. Mais pour l’instant, depuis cinq ans, l’ONG IRC accompagne le processus de planification stratégique. Sur les raisons susceptibles d’expliquer cette assistance, l’expert gouvernance AEPA, Firmin Hilaire Dongobada, évoque l’adoption des Objectifs de développement durable. « On le fait parce que les choses ont changé depuis 2015 avec l’adoption des Objectifs de développement durable. Dorénavant, on travaille à garantir le droit à l’eau et à l’assainissement, que ce soit pour les populations en zone urbaine ou celles en milieu rural. Et pour cela, la manière de planifier doit différer. Avant on faisait les planifications pour le milieu rural à part et les planifications pour le milieu urbain à part. Aujourd’hui, il faut porter les deux », a-t-il expliqué. Puis il a souligné que c’est ce défi qu’ils ont expérimenté dans les huit communes à travers la mobilisation d’experts, la conduite de diagnostic stratégique sur le terrain et aussi l’accompagnement des acteurs communaux à réfléchir à long terme sur toutes les difficultés qui bloquent l’accès à l’eau potable et à l’assainissement.

L’expert gouvernance AEPA à l’ONG IRC, Firmin Dongobada lance un appel aux PTF pour doter les autres communes d’outil de planification stratégique en matière d’AEPA

« C’est sur cette base qu’on s’est donné les moyens, les stratégies pour arriver à assurer le minimum de 20 litres par personne et par jour tel que notre gouvernement l’a reconnu dans les textes », soutient-il. Au titre des résultats de la capitalisation de l’expérience d’élaboration des plans stratégiques communaux, l’expert gouvernance AEPA à IRC a annoncé que la commune de Banfora a pu mobiliser 18 milliards de francs CFA en termes d’investissements en matière d’eau et d’assainissement et ce, sur la période 2018-2020. Toute chose qui a permis d’améliorer substantiellement les conditions d’accès à l’eau potable et à l’assainissement sur son territoire. « Quand il y a un outil comme ça (le guide), c’est beaucoup plus facile de dialoguer avec les PTF et avoir leur accompagnement », a-t-il conclu.

Aïssata Laure G Sidibé
Lefaso.net

Spéculation sur les bouteilles de gaz Sodigaz : Les (...)
Journée mondiale de l’enseignant : « Je vis dans la (...)
Situation à Ouagadougou : Des manifestants ne veulent « (...)
Situation humanitaire au Burkina : 2.5 tonnes d’aliments (...)
Journée mondiale de l’enseignant : « On ne peut pas (...)
Année scolaire 2022-2023 : Les Hauts-Bassins enregistrent
Burkina : Un besoin de financement de 35 milliards de (...)
Burkina Faso/Plan Z : Une nouvelle trouvaille des (...)
Attaque de Gaskindé : Les chauffeurs routiers du Burkina (...)
Journée mondiale de l’enseignant : 270 récipiendaires (...)
Maouloud 2022 au Burkina Faso : La journée du lundi 10 (...)
Six mois de prison avec sursis pour "Kamao" : « Nous (...)
Visite de la mission de la CEDEAO au Burkina : Des (...)
Burkina Faso/Région de l’Est : Une dizaine de terroristes (...)
Rentrée scolaire dans la région du Sahel : « Aucun élève (...)
TGI Ouaga II : Un commissaire de police reconnu (...)
Burkina/Insécurité :« Si la CEDEAO veut vraiment nous (...)
Suspension des activités des OSC : Un communiqué apporte (...)
Burkina : « Que chacun se rappelle que sa vie sur terre (...)
Campagne de rentrée scolaire : Plus de 56 000 kits (...)
Burkina/Ouagadougou : Les manifestants se moralisent (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 31458



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés