Actualités :: Nayala : Honoré Fréderic Paré installé nouveau haut-commissaire

Ce lundi 25 juillet 2022, dans la salle de réunions du Haut-commissariat de Toma, le nouveau haut-commissaire de la province du Nayala, Honoré Fréderic Paré a été installé officiellement dans ses fonctions. Il remplace Mariama Gnanou/Konaté, nommée secrétaire générale de la région des Hauts-Bassins. La cérémonie a été présidée par la secrétaire générale de la région de la Boucle du Mouhoun, Salimata Dabal.

« Au nom de monsieur le ministre de l’administration territoriale, de la décentralisation et de la sécurité, au nom de monsieur le gouverneur de la région de la Boucle du Mouhoun, je vous déclare officiellement installé dans vos fonctions de haut-commissaire avec toutes nos félicitations et nos encouragements et vous renvoie à l’exercice de vos fonctions ». C’est en ces termes que la secrétaire générale de la région de la Boucle du Mouhoun, Salimata Dabal, a installé officiellement le nouveau haut-commissaire de la province du Nayala, Honoré Fréderic Paré, nommé en conseil des ministres le 13 juillet 2022.

Prenant la parole, le haut-commissaire sortant a évoqué les résultats acquis qu’elle laisse à l’appréciation des populations. Elle a aussi traduit toute sa reconnaissance et sa gratitude à « la vaillante population de la province du Nayala et à ses ressortissants » qui l’ont accompagnée dans tous les combats. Mariama Gnanou/Konaté a également exprimé sa satisfaction et sa reconnaissance à tous les directeurs provinciaux, aux chefs de service provinciaux, aux corps constitués et à ses collaborateurs directs, qui ont répondu favorablement à ses appels au besoin.

Selon Mme Mariama Gnanou/Konaté, il faut développer de la résilience pour faire face à la crise sécuritaire

Face au défi sécuritaire dans la province du Nayala, le haut-commissaire sortant invite l’ensemble de la population à la résilience. « Il nous faut développer de la résilience ensemble pour faire face à cette situation », soutient-elle.

Dans son premier discours, le nouveau haut-commissaire du Nayala a d’abord exprimé ses sentiments de gratitude à son ministre de tutelle et à l’ensemble du gouvernement burkinabè pour la confiance placée en sa modeste personne en le nommant à la tête de la province du Nayala. Honoré Fréderic Paré s’est dit conscient de l’ampleur de la mission qui lui a été confiée et des enjeux considérables qui l’attendent.

Il a également saisi l’occasion pour remercier son prédécesseur. « J’ai l’intime conviction que madame la secrétaire générale de la région des Hauts- Bassins, que vous continuerez de mettre votre expérience à notre disposition pour nous permettre de relever les défis majeurs qui se posent à la province », a-t-il ajouté. L’administrateur civil ayant servi à Koudougou, Nanoro, Bogandé et Gorom-Gorom s’est en outre engagé à poursuivre l’œuvre entamée afin de pérenniser les acquis.

Les invités de différentes couches socio-professionnelles, lors de la passation de service

Enfin, le nouveau haut-commissaire de la province du Nayala a invité ses collaborateurs à plus d’ardeur dans le travail et surtout à une franche collaboration pour la réussite des missions qui leur sont assignées. Monsieur Paré a dit compter également sur le soutien et l’appui de responsables administratifs et politiques, de la société civile, des personnes ressources. Car, selon lui, c’est la conjugaison des efforts de tous les acteurs qui permettra de mener à bien les missions. « Une seule hirondelle ne fait pas le printemps », a-t-il paraphrasé.

Pour sa part, la secrétaire générale de la région de la Boucle du Mouhoun a remercié le haut-commissaire sortant pour les services rendus aux populations de la province du Nayala et l’a félicité pour sa promotion. Elle a aussi souhaité la bienvenue à M. Honoré Fréderic Paré et l’a rassuré de la disponibilité des autorités régionales à l’accompagner, car selon elle « la tâche est peut-être difficile, mais elle est exaltante, elle est noble que de servir des hommes ».

Yidalawala Isaac Ki-Zerbo
Lefaso.net

Journée des Nations-unies : Les élèves d’Enko Ouaga (...)
Participation de l’enfant et Programmation basée sur ses (...)
Burkina : Le Syndicat autonome des magistrats burkinabè (...)
Analyse descriptive des données quantitatives : L’ISSP (...)
Bobo-Dioulasso : Bientôt un centre de gériatrie pour la (...)
Boucle du Mouhoun : 72 heures d’activités pour (...)
Projet PAV-EDUC : La phase pilote lancée à Ouahigouya
Santé : Des étudiants s’interrogent sur l’autonomisation (...)
Région du Sahel : La population de Dori s’arme contre la (...)
Lutte contre les violences faites aux femmes et aux (...)
Burkina/santé : Plus de quatre millions d’enfants seront (...)
Incident à Boulsa ayant entrainé la mort d’un citoyen : (...)
Burkina/Agriculture : Vers la validation de l’étude de (...)
Energies renouvelables : Le régulateur burkinabè présente (...)
« Larmes des armes » : Une création de Casting Sud pour (...)
Institut supérieur d’études de protection civile : 21 (...)
Dédougou : L’association Salaki forme une centaine de (...)
Burkina/Ouagadougou : Le miel et ses produits dérivés à (...)
Burkina Faso : Le top de départ de la campagne agricole (...)
Lutte contre l’insécurité en milieu urbain : Un réseau de (...)
Digitalisation du cadastre au Burkina : Une alternative (...)

Pages : 0 | ... | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | 189 | 210 | ... | 31962



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés