Actualités :: Etat de santé de la population en 2021 : Le paludisme demeure la principale (...)

Zakariya Yabré, directeur général de l’approvisionnement pharmaceutique, représentant la secrétaire générale du ministère de la Santé et de l’hygiène publique, a procédé, ce mercredi 27 juillet 2022 à Ouagadougou, à l’ouverture de l’atelier sur le rapport 2021 sur l’état de santé de la population. Il ressort du document que le paludisme demeure la principale cause de mortalité chez les enfants ayant moins de cinq ans. Le bilan fait par les spécialistes va guider les gouvernants dans la prise de décision en matière de santé de la population.

L’état de santé des Burkinabè est au cœur d’un atelier à Ouagadougou. Réunis du 27 au 29 juillet 2022, des experts de la santé vont analyser et adopter le rapport sur l’état de santé de la population en 2021. Il fait une cartographie de la situation sanitaire des populations au Burkina Faso.

Les acteurs auront à analyser et adopter le rapport 2021 sur l’état de la santé de la population

Selon Zakariya Yabré, il permet de répondre à certaines interrogations selon l’état de santé des Burkinabè. « L’étude est pertinente parce qu’elle permet, par rapport aux études antérieures, de savoir si nous avons évolué. Comment l’évolution s’est opérée ? Quels sont les défis nouveaux qui se présentent ? Qu’est-ce qu’il faut entreprendre comme actions pour venir à bout de ces nouveaux défis ? L’étude constitue une base de données qui oriente sur la prise de décisions », a-t-il indiqué.

Zakariya Yabre, représentant la Secrétaire générale du Ministère de la santé et de l’hygiène publique

Le document, selon le directeur général de l’Institut national de la santé publique, Pr Hervé Hien, s’intéresse à quatre thématiques.
La première porte sur les principales morbidités et les causes de mortalité au Burkina Faso. Il ressort, selon Pr Hervé Hien, que le paludisme reste la principale cause de mortalité chez les enfants ayant moins de cinq ans. « Le deuxième gros lot des défis reste les inégalités sociales de santé, où nous savons que les soins de santé offerts aux personnes âgées ne sont pas encore adaptés à cette cible. Nous avons des personnes de plus de 60 ans qui fréquentent des services de santé qui ne sont pas préparés à les accueillir parce que présentant des pathologies chroniques que le dispositif du système de santé n’est pas encore suffisamment prêt pour prendre en charge », a ajouté le patron de l’INSP.

Pr Hervé Hien, Directeur général de l’INSP

Le dernier défi qui se présente au système de santé burkinabè est constitué des urgences sanitaires au Burkina Faso. Selon Pr Hien, en 2021, des cas de charbon bactérien, de covid-19 et de poliomyélite ont été pris en charge au Burkina Faso. « Le rapport doit permettre aux acteurs de la santé de développer des plans d’action spécifiques afin de prendre en charge les populations de manière efficace », a-t-il conclu.

Pendant trois jours, les experts de la santé vont analyser, amender et adopter le rapport 2021 sur l’état de la santé au Burkina Faso. Les responsables du secteur de la santé auront à leur disposition un document à même de les orienter dans leurs prises de décisions.

Jacques Théodore Balima
Lefaso.net

Spéculation sur les bouteilles de gaz Sodigaz : Les (...)
Journée mondiale de l’enseignant : « Je vis dans la (...)
Situation à Ouagadougou : Des manifestants ne veulent « (...)
Situation humanitaire au Burkina : 2.5 tonnes d’aliments (...)
Journée mondiale de l’enseignant : « On ne peut pas (...)
Année scolaire 2022-2023 : Les Hauts-Bassins enregistrent
Burkina : Un besoin de financement de 35 milliards de (...)
Burkina Faso/Plan Z : Une nouvelle trouvaille des (...)
Attaque de Gaskindé : Les chauffeurs routiers du Burkina (...)
Journée mondiale de l’enseignant : 270 récipiendaires (...)
Maouloud 2022 au Burkina Faso : La journée du lundi 10 (...)
Six mois de prison avec sursis pour "Kamao" : « Nous (...)
Visite de la mission de la CEDEAO au Burkina : Des (...)
Burkina Faso/Région de l’Est : Une dizaine de terroristes (...)
Rentrée scolaire dans la région du Sahel : « Aucun élève (...)
TGI Ouaga II : Un commissaire de police reconnu (...)
Burkina/Insécurité :« Si la CEDEAO veut vraiment nous (...)
Suspension des activités des OSC : Un communiqué apporte (...)
Burkina : « Que chacun se rappelle que sa vie sur terre (...)
Campagne de rentrée scolaire : Plus de 56 000 kits (...)
Burkina/Ouagadougou : Les manifestants se moralisent (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 31458



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés