Actualités :: Ecole africaine des métiers de l’architecture et de l’urbanisme : Les (...)

Lors de la 39e session du conseil d’administration tenu à Ouagadougou, les ministres des pays-membres de l’Ecole africaine des métiers de l’architecture et de de l’urbanisme (EAMAU) ont décidé de procéder à la remise de diplômes à Ouagadougou aux étudiants burkinabè ayant satisfait aux conditions de certification de leur formation pour les années 2012-2013 jusqu’à 2020-2021. Pour cette première, la cérémonie s’est tenue ce mardi 26 juillet 2022, dans la salle PSUT de l’université Joseph Ki-Zerbo.

Après avoir brillamment réussi à leurs examens, les étudiants burkinabè de l’EAMAU en architecture-urbanisme et en gestion urbaine ont reçu leurs diplômes de fin de cycle. Après cinq années de dur labeur, c’est un satisfecit pour ces étudiants qui reçoivent officiellement leurs parchemins, clés qui, désormais, leur donnent accès au monde de l’emploi.

Pour Raoul Compaoré, le travail d’équipe pourrait leur être d’une grande aide dans leur carrière professionnelle

Pour le porte-parole des étudiants Maxime Sawadogo, « les moments passés au sein de cette institution furent denses, très denses, non seulement en apprentissage mais surtout en émotion. Nous n’avons pas baissé les bras, nous avons donné le meilleur de nous-mêmes. Avec des larmes pour certains et des sentiments d’abandon pour d’autres, nous nous sommes serrés les coudes. Nous sommes restés solidaires. Aujourd’hui, nous sommes plus que fiers de ces diplômes et de cette formation qui nous donne les rudiments nécessaires pour entrer de plain-pied dans notre carrière professionnelle ».

Pour le directeur général de l’EAMAU, Moussa Dembélé, cette remise de diplômes est une manière de témoigner aux récipiendaires qu’ils constituent aujourd’hui des piliers sur lesquels doit reposer la construction de l’Afrique. « Nos pays ont de grandes attentes concernant la construction des édifices et l’organisation de nos villes. L’Afrique a du chemin à faire. Ils ont été bien formés pour résoudre ces problématiques. Ils doivent désormais se sentir au centre des activités de la vie professionnelle », a-t-il laissé entendre.

Pour Moussa Dembélé, l’Afrique a du chemin à faire pour ce qui est de la construction des édifices.

Cette cérémonie a été l’occasion pour le ministre de l’enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de l’innovation, Frédéric Ouattara, président de la cérémonie, de prodiguer des conseils aux nouveaux diplômés. « Vous avez travaillez assidûment pour relever les exigences de la formation. Je souhaite que les portes des entreprises internationales reconnues s’ouvrent grandement à vous. Faites-vous remarquer positivement dans vos milieux de travail par la rigueur, le sérieux, le sens élevé de la collaboration, la loyauté, l’intégrité et les bonnes initiatives. Il faudra que vous soyez les meilleurs parce que les écoles qui s’écroulent, on n’en veut plus. Les ponts qui s’effondrent, on en veut plus », s’exclame-t-il sous les rires et applaudissements de l’assemblée.

Le ministre Frédéric Ouattara (au milieu) a souhaité que les nouveaux diplômés soit les meilleurs

Pour ce qui est de la collaboration, les nouveaux diplômés n’écartent pas l’idée de s’unir pour mieux avancer. Raoul Compaoré dira à ce propos que « depuis l’université, nous avons appris le travail d’équipe. C’est ce qui est envisagé ici pour parfaire notre carrière dans ce métier ».

Pour Raoul Compaoré, le travail d’équipe pourrait leur être d’une grande aide dans leur carrière professionnelle

Tout en souhaitant que la paix revienne au Burkina Faso, les jeunes diplômés ont profité de l’occasion pour présenter leurs doléances au ministre, toutes choses qui leurs permettront d’améliorer leur rendement universitaire.

Erwan Compaoré
Lefaso.net

Spéculation sur les bouteilles de gaz Sodigaz : Les (...)
Journée mondiale de l’enseignant : « Je vis dans la (...)
Situation à Ouagadougou : Des manifestants ne veulent « (...)
Situation humanitaire au Burkina : 2.5 tonnes d’aliments (...)
Journée mondiale de l’enseignant : « On ne peut pas (...)
Année scolaire 2022-2023 : Les Hauts-Bassins enregistrent
Burkina : Un besoin de financement de 35 milliards de (...)
Burkina Faso/Plan Z : Une nouvelle trouvaille des (...)
Attaque de Gaskindé : Les chauffeurs routiers du Burkina (...)
Journée mondiale de l’enseignant : 270 récipiendaires (...)
Maouloud 2022 au Burkina Faso : La journée du lundi 10 (...)
Six mois de prison avec sursis pour "Kamao" : « Nous (...)
Visite de la mission de la CEDEAO au Burkina : Des (...)
Burkina Faso/Région de l’Est : Une dizaine de terroristes (...)
Rentrée scolaire dans la région du Sahel : « Aucun élève (...)
TGI Ouaga II : Un commissaire de police reconnu (...)
Burkina/Insécurité :« Si la CEDEAO veut vraiment nous (...)
Suspension des activités des OSC : Un communiqué apporte (...)
Burkina : « Que chacun se rappelle que sa vie sur terre (...)
Campagne de rentrée scolaire : Plus de 56 000 kits (...)
Burkina/Ouagadougou : Les manifestants se moralisent (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 31458



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés