Actualités :: Dori (Sahel) : L’ONG Nodde Notto lance le projet Djamnaati, pour promouvoir (...)

L’ONG Nodde Notto (A2N) a procédé, le 20 juillet 2022 à Dori, au lancement du projet « Djamnaati ». Ce nouveau projet, financé par l’Agence française de développement, a pour but la préservation de la coexistence pacifique entre les populations locales et les déplacés internes. La cérémonie de lancement a connu la présence des autorités de la région du Sahel et des bénéficiaires.

Ce projet, selon ses acteurs, est une continuité d’un premier projet qui a pris fin en 2021. A les en croire, l’ancien projet a permis la réhabilitation de deux Centres de santé et de promotion sociale (CSPS) et de cinq écoles primaires ainsi que la construction d’une nouvelle école dans le village de Bafelé. Cet ancien projet a également appuyé le service domanial et des affaires foncières de la commune de Dori par la mise en place de plusieurs structures de gestion foncière et la formation de leurs membres.

Les bénéficiaires et les officiels lors du lancement du projet.

Le projet Djamnaati, qui vient s’aligner sur les acquis du premier, est un vecteur de dynamisation de la cohésion sociale et de la coexistence pacifique. Selon Hassane Bocoum, le représentant du secrétaire exécutif du projet, Djamnaati est innovateur dans sa mise en œuvre. Pour lui, le projet prend en compte les personnes déplacées internes installées dans les différents secteurs de la commune de Dori, à travers des appuis à la promotion des activités économiques. L’autre originalité, selon toujours Hassane Bocoum, c’est l’aspect participatif des activités.

Hassane Bocoum, le représentant du secrétaire exécutif du projet Djamnaati.

A l’en croire, le projet Djamnaati prévoit la création d’espaces interactifs et collaboratifs entre les populations et les responsables des services locaux de la santé, de l’éducation, de l’agriculture, des ressources animales, de l’action sociale et des droits humains, pour la promotion de la qualité dans les prestations des services.

Le gouverneur de la région du Sahel, Rodolphe Fabien Sorgho, a salué le lancement du projet.

Quant au gouverneur de la région du Sahel, Rodolphe Fabien Sorgho, il a indiqué que la région abrite un grand nombre de déplacés internes. Il soutient que le projet Djamnaati est le bienvenu. Pour lui, l’objectif du projet entre en droite ligne avec ce que la population recherche dans la région du Sahel, notamment la cohésion sociale. Avec la situation sécuritaire qui prévaut dans la région, il y a beaucoup de déplacés qui viennent cohabiter avec la population hôte. Il y a vraiment lieu qu’il y ait une synergie d’actions pour permettre à ceux-ci de s’intégrer dans la communauté. Si leur intégration a été mal gérée, cela va encore amener d’autres problèmes qui viendront s’ajouter à ceux déjà existant comme le problème du terrorisme, a indiqué le gouverneur de la région du Sahel.

Daoula Bagnon
Correspondant/Dori

Analyse descriptive des données quantitatives : L’ISSP (...)
Bobo-Dioulasso : Bientôt un centre de gériatrie pour la (...)
Boucle du Mouhoun : 72 heures d’activités pour (...)
Projet PAV-EDUC : La phase pilote lancée à Ouahigouya
Santé : Des étudiants s’interrogent sur l’autonomisation (...)
Région du Sahel : La population de Dori s’arme contre la (...)
Lutte contre les violences faites aux femmes et aux (...)
Burkina/santé : Plus de quatre millions d’enfants seront (...)
Incident à Boulsa ayant entrainé la mort d’un citoyen : (...)
Burkina/Agriculture : Vers la validation de l’étude de (...)
Energies renouvelables : Le régulateur burkinabè présente (...)
« Larmes des armes » : Une création de Casting Sud pour (...)
Institut supérieur d’études de protection civile : 21 (...)
Dédougou : L’association Salaki forme une centaine de (...)
Burkina/Ouagadougou : Le miel et ses produits dérivés à (...)
Burkina Faso : Le top de départ de la campagne agricole (...)
Lutte contre l’insécurité en milieu urbain : Un réseau de (...)
Digitalisation du cadastre au Burkina : Une alternative (...)
Projet souveraineté alimentaire et leadership des femmes (...)
Burkina Faso : La mare aux crocodiles sacrés attend (...)
Corruption au Burkina : Vers l’adoption de valeurs pour (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 31878



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés