Actualités :: Journée mondiale de la lutte contre la désertification et la sécheresse 2022 : (...)

Le Secrétariat permanent du Conseil national pour le développement durable (SP/CNDD) a commémoré en différé la 28e édition de la Journée mondiale de la lutte contre la désertification et la sécheresse (2022).

Elle a été ponctuée en premier lieu par une séance de plantation d’arbres le 21 juillet 2022 sur le site du 11-Décembre à Boalin, dans la commune de Ziniaré, région du Plateau-central. La célébration a été clôturée par la tenue d’un atelier d’information et de sensibilisation sur la désertification et la sècheresse à Ziniaré ce 22 juillet 2022.

Concrètement, il s’est agi d’informer et de sensibiliser le public sur la désertification et la sécheresse. En outre, de renforcer les connaissances des acteurs sur la désertification et la sécheresse. Enfin, de poser des actions concrètes de lutte contre la désertification. Les participants à l’atelier sont des femmes, jeunes, personnes vivant avec un handicap, les agents de l’administration et des collectivités territoriales de Ziniaré.

Deux communications ont été données lors de l’atelier, à savoir la présentation sur la Convention des nations-unies sur la lutte contre la désertification et la présentation du SPONG

Le thème retenu pour d’édition 2022 est : « Relevons-nous de la sécheresse ». Selon la Convention des nations unies sur la lutte contre la désertification, il est possible que plus de 700 millions des déplacements des populations soient liés à la sécheresse d’ici 2040. Aussi, plus des trois quarts de la population mondiale risque d’être affectées d’ici 2050. Les secteurs les plus touchés sont l’environnement, l’agriculture, l’élevage et l’eau.

Somanégré Nana a invité les populations à faire de la lutte contre la désertification et la sécheresse une affaire de tous afin d’éviter un désastre climatique

La crise sécuritaire, un allié dans l’aggravation de la désertification et la sécheresse au Burkina Faso

Des dires du secrétaire permanent du Conseil national pour le développement durable, Somanégré Nana, au Burkina Faso, l’état des lieux sur la sécheresse est alarmant. Les terres sont desséchées et non fertiles, les points d’eau s’épuisent, les forêts sont de plus en plus dévastées. Il a rappelé qu’il y a une rareté des pluies et la hausse des températures. Le terrorisme a accéléré le processus car « il vient complexifier la situation. Il y a un déplacement massif des populations qui, autrefois, était dû à la sécheresse et à la désertification. Maintenant, ce phénomène s’est amplifié à cause de l’insécurité. Cela a pour conséquence la dégradation des zones d’accueil. L’on constate des pollutions, affectations des terres. Les zones que l’on comptait restaurer sont parfois inaccessibles, cela complique les interventions », a-t-il notifié.

Amadou Zoungrana a confié que le SPONG fait des plaidoyers et finance des projets allant dans le sens de la lutte contre la désertification et la sécheresse

Ces activités ont été rendues possibles en partie grâce au projet Benkadi du SPONG (Secrétariat permanent des organisations non gouvernementales). Pour l’expert sénior en suivi-évaluation du projet Benkadi au SPONG, Amadou Zoungrana, la lutte contre la désertification et la sécheresse fait partie des priorités de l’organisation. Il a espéré qu’au sortir de cette rencontre, les participants soient outillés sur ces thématiques et deviennent des champions contre ce phénomène.
En rappel, la Journée mondiale de la lutte contre la désertification et la sécheresse est célébrée chaque 17 juin.

SB
Lefaso.net

Burkina : La grève des contrôleurs aériens suspendue
Exécution de commande publique par les artisans : Le (...)
Affaire Ollo Mathias Kambou : Le procureur requiert une (...)
Santé au travail : « Chaque année, le travailleur doit (...)
Pré-forum d’investissement de l’initiative « Main dans la (...)
Education au Burkina : CREDO en quête de 5000 bourses (...)
Burkina : « Wassa jeunesse éducation et patriotisme » (...)
Fin de formation des commandants et directeurs de (...)
Bobo-Dioulasso : L’arrondissement 3 récompense ses (...)
Sécurité au Burkina : La réduction des cas d’attaques à (...)
TGI Ouaga II : Le policier poursuivi pour menace de (...)
Journée internationale des personnes âgées 2022 dans les (...)
Hôpital Souro Sanou de Bobo-Dioulasso : L’ONG Light for (...)
Affaire Guiro Ousmane : Le jugement reporté à la (...)
Fin de la prise en charge des pauses-déjeuner : « La (...)
Jugement affaire Guiro Ousmane : Le parquet se retire (...)
Affaire KAMAO : « Il s’agit de défendre les intérêts de la (...)
Réconciliation nationale et cohésion sociale au Burkina (...)
Formation de commandants et directeurs des secours (...)
Sécurité des aliments : Un projet pour améliorer la (...)
Burkina/ Filière huile : Les travaux de 2021 restitués (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 31353



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés