Actualités :: École nationale de police : 878 éléments prêts pour le « renouveau sécuritaire (...)

L’École nationale de police (ENP) a organisé la cérémonie de sortie de la 51e promotion, ce vendredi 22 juillet 2022 à Ouagadougou, en présence du Premier ministre, Albert Ouédraogo. Ils sont 878 élèves policiers à valider leur parcours et désormais prêts à servir leur pays.

Après 18 mois de formation, 878 élèves policiers, sur 879 inscrits au départ, sont déclarés admis. Il s’agit de 700 élèves sous-officiers de la police nationale et 178 élèves des polices municipales, constitués de 108 agents, 64 assistants, cinq contrôleurs et un inspecteur.

Parmi les élèves sous-officiers de la police nationale, c’est Talouda Sawadogo qui est major avec une moyenne de 16,55 sur 20. Il est par ailleurs le délégué de cette 51e promotion. Pour la police municipale, Michel Nonguierma, seul élève (concours professionnel) de sa classe totalise une moyenne de 16,38 sur 20.

« Nous sommes fiers d’être arrivés à destination après une formation digne de ce nom », a déclaré le délégué des élèves, Talouda Sawadogo.

Cette 51e promotion de l’École nationale de police (ENP) sort dans un contexte où le Burkina Faso fait face à plusieurs défis et le besoin en effectifs actifs sur le terrain est devenu une nécessité absolue, a indiqué le directeur général de l’ENP, le commissaire Oumarou Songné. « Vous avez fait preuve de discipline et de dévouement dans l’apprentissage de votre noble métier. C’est maintenant que commence votre formation après celle initiale », a-t-il lancé aux élèves.

Le directeur général de l’ENP, le commissaire Oumarou Songné, a invité les récipiendaires à soutenir leurs frères d’armes déjà engagés sur le terrain

En plus de la discipline et du dévouement, le ministre en charge de la sécurité, le colonel-major Omer Bationo, a ajouté l’intégrité morale. A en croire le ministre, la restauration de l’intégrité territoriale ne saurait s’opérer sans l’intégrité morale des hommes et femmes qui en ont la charge. « C’est pourquoi les acquis de la formation doivent renforcer l’intégrité, la probité et l’impartialité des agents en contact avec la population, en vue de combattre tout sentiment d’injustice, ferment de l’extrémisme violent dans notre pays. Telle est la partition que doit jouer la formation initiale policière », a-t-il invité.

Selon le ministre en charge de la Sécurité, colonel-major Omer Bationo, le choix de servir la nation exige de multiples sacrifices

Restaurer l’intégrité territoriale

Dans l’actuel Burkina Faso où le pouvoir en place veut restaurer l’intégrité du territoire, la partition de la police ne doit pas être en reste. Le thème de cette sortie de promotion est : « Contribution de l’école de police nationale à la lutte contre le terrorisme et la restauration de l’intégrité territoriale ». Pour restaurer cette intégrité, le Premier ministre Albert Ouédraogo a baptisé cette promotion : « Renouveau sécuritaire ».

Au nom de ses camarades, le délégué de la promotion, Talouda Sawadogo, s’est engagé à contribuer efficacement à relever le défi sécuritaire avec honneur et fierté dans le professionnalisme. « En tant qu’agents de sécurité, nous nous devons d’être plus déterminés, afin de pouvoir garantir la sécurité des personnes et de leurs biens », a-t-il affirmé.
Comme à l’accoutumée, chaque promotion choisit une personnalité à laquelle elle s’identifie. Cette promotion a choisi le président de la Chambre de commerce et d’industrie du Burkina Faso (CCI-BF), Mahamadi Savadogo comme parrain.

En sa qualité de parrain, Mahamadi Savadogo a pris plusieurs engagements pour soutenir ses filleuls

Le parrain a rappelé à ses filleuls l’obligation de servir et le devoir de loyauté vis-à-vis du Burkina Faso, la patrie léguée par leurs aînés. « Ne trahissez pas leurs mémoires et travaillez à relever les défis sécuritaires afin de préserver cet héritage très cher pour l’épanouissement des Burkinabè », a exhorté M. Savadogo.

Après le cérémonial, le Premier ministre Albert Ouédraogo et les officiels ont planté un arbre dans la cour de l’école pour marquer cette sortie de promotion.

Cryspin Laoundiki
Lefaso.net

Infrastructures du Coronathon : La cellule de gestion (...)
Journée internationale des personnes âgées : Des vivres et (...)
Burkina Faso : Le dispositif sécuritaire renforcé au (...)
Coup d’Etat du 30 septembre : « Nous attendons des (...)
Boucle du Mouhoun : Le fleuve Mouhoun sort de son lit (...)
Formation en coiffure de mariée : Séduction coiffure et (...)
Manifestation à Ouagadougou : « Ce coup-d’État n’est pas (...)
Projet de renforcement de la cohésion sociale et de la (...)
Région du Centre-est : Des ateliers régionaux pour (...)
Burkina/Agriculture : Les activités d’accompagnement des (...)
Bobo-Dioulasso : Des centaines de manifestants (...)
Burkina/Région du Nord : Le « Boukayamdé », une solution (...)
Burkina : Plus de 13 milliards de FCFA de pertes dues à (...)
Rentrée scolaire 2022-2023 : Le ministre en charge de (...)
UTM (Université de Technologies et de Management) : (...)
Campagne "STRONGER TOGETHER" : Déclaration conjointe du (...)
Burkina/Religion : La Maouloud aura lieu dans la nuit (...)
Marche à Bobo-Dioulasso : Des manifestants fouettés par (...)
Leadership féminin au Burkina Faso : Fin du projet « (...)
Centre-nord : Une quarantaine de femmes renforcent (...)
Système éducatif au Burkina : « Une formation qui (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 31416



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés