Actualités :: Ecole doctorale informatique et changement climatique de l’UJKZ : La 2e (...)

Les étudiants de la deuxième cuvée de l’Ecole doctorale informatique et changement climatique (EDCC) de l’université Joseph Ki-Zerbo ont reçu leur parchemin de fin de formation ce vendredi 22 juillet 2022, au cours d’une cérémonie. Au nombre de onze, les récipiendaires sont issus de neuf pays de l’Afrique.

Après trois années d’exercice, l’EDCC de l’université Joseph Ki-Zerbo n’est plus loin du point de normalisation. Elle dispose d’un programme doctoral adapté, d’un réseau de partenaires engagés et une auto-évaluation est en cours en vue d’une demande d’accréditation. Ainsi, après la sortie de la première promotion, la deuxième a fait sa sortie ce vendredi 22 juillet 2022.

Les récipiendaires sont issus de neuf pays

Les récipiendaires sont au nombre de onze issus du Burkina Faso, de la Côte d’Ivoire, du Bénin, du Mali, du Nigéria, du Ghana, de la Gambie, du Togo et du Niger. « Nous sommes contents et confiants de rapporter des compétences avérées à nos pays que nous avons eu chacun l’honneur de représenter dans ce programme », s’est réjoui le représentant des récipiendaires, Abdramane Doumbia du Mali. M. Doumbia a au nom des récipiendaires, assuré de leur disponibilité à se mettre au service de leurs pays, des institutions et des communautés, pour une meilleure connaissance du changement climatique en vue d’une résilience certaine des populations de l’espace ouest-africain.

Les récipiendaires sont prêts à servir leurs pays, selon Abdramane Doumbia

De 2017, date de sa création, à 2019, la direction a élaboré le programme d’enseignement et rédigé les syllabi selon les consignes du réseau et en accord avec les pratiques de l’université. Cette filière, mise en œuvre par l’UJKZ, occupe une position transversale par rapport aux autres filières du réseau et par rapport aux domaines classiques des formations doctorales. Le contenu de la formation, a précisé le Pr Zoungrana, ouvre un vaste champ d’applications dans la collecte et le traitement des données, y compris le stockage, l’analyse, la maintenance et la modélisation.

A l’en croire, au cours des trois années académiques, l’EDCC a travaillé à assurer son ancrage institutionnel et à essayer de satisfaire les normes de qualité, à l’effet de déboucher, à terme, sur une formation doctorale. La tenue de cette cérémonie consacre un soulagement au vu des défis rencontrés, a souligné le directeur de l’Ecole doctorale, Pr Tanga Pierre Zoungrana.

Le directeur de l’EDCC a soutenu que le contenu de la formation ouvre un vaste champ d’applications dans la collecte et le traitement des données

Pour le président de l’UJKZ, Pr Jean François Kobiané, ces compétences contribueront sans l’ombre d’un doute, de manière efficiente à la lutte contre les effets des changements climatiques. A l’endroit des récipiendaires, Pr Kobiané a, au nom de la communauté de l’UJKZ, adressé ses félicitations. « Je vous souhaite le meilleur pour la suite, soit dans vos carrières professionnelles, soit dans le cycle doctorat », a-t-il prié.

Il a rappelé que le programme master en informatique et changement climatique est l’aboutissement d’un long processus qui a débuté en 2016, à l’issue d’un accord-cadre entre le ministère de l’Enseignement supérieur, le Centre ouest-africain de service scientifique sur le changement climatique et l’utilisation adaptée des terres (WASCAL) et le ministère allemand de l’Education et la recherche.

Le président a félicité les étudiants tout en leur souhaitant une bonne suite de carrière

C’est l’opérationnalisation de cet accord qui a abouti à la création de l’EDCC en 2017 et à la signature d’un protocole d’accord entre WASCAL, l’UJKZ en aout 2017. « La signature de cet accord a marqué l’entrée de l’UJKZ dans un réseau ouest-africain de douze universités reparties dans onze pays de l’espace CEDEAO », a déclaré le président de l’UJKZ.

Obissa Juste MIEN
LeFaso.net

Burkina : La grève des contrôleurs aériens suspendue
Exécution de commande publique par les artisans : Le (...)
Affaire Ollo Mathias Kambou : Le procureur requiert une (...)
Santé au travail : « Chaque année, le travailleur doit (...)
Pré-forum d’investissement de l’initiative « Main dans la (...)
Education au Burkina : CREDO en quête de 5000 bourses (...)
Burkina : « Wassa jeunesse éducation et patriotisme » (...)
Fin de formation des commandants et directeurs de (...)
Bobo-Dioulasso : L’arrondissement 3 récompense ses (...)
Sécurité au Burkina : La réduction des cas d’attaques à (...)
TGI Ouaga II : Le policier poursuivi pour menace de (...)
Journée internationale des personnes âgées 2022 dans les (...)
Hôpital Souro Sanou de Bobo-Dioulasso : L’ONG Light for (...)
Affaire Guiro Ousmane : Le jugement reporté à la (...)
Fin de la prise en charge des pauses-déjeuner : « La (...)
Jugement affaire Guiro Ousmane : Le parquet se retire (...)
Affaire KAMAO : « Il s’agit de défendre les intérêts de la (...)
Réconciliation nationale et cohésion sociale au Burkina (...)
Formation de commandants et directeurs des secours (...)
Sécurité des aliments : Un projet pour améliorer la (...)
Burkina/ Filière huile : Les travaux de 2021 restitués (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 31353



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés