Actualités :: Engagement citoyen du projet PAFA-4R : Un « manuel de formation » conçu pour (...)

Le « manuel de formation » sur l’engagement citoyen et la veille citoyenne a été validé ce mardi 19 juillet 2022, à Bobo-Dioulasso. Ledit document a été élaboré dans le cadre du Projet d’appui aux filières agricoles dans les régions des Hauts-Bassins, de la Boucle du Mouhoun, des Cascades et du Sud-ouest (PAFA-4R). Ce manuel va servir aux points focaux et formateurs endogènes dans l’animation des différentes formations et activités de sensibilisation, dans le cadre de la mise en œuvre des activités dudit projet.

Le document ainsi présenté aux acteurs du projet tient compte des modules pour les sessions de formations sur l’engagement citoyen et la veille citoyenne. Il définit et identifie également les thématiques à développer en lien avec l’engagement citoyen et de la veille citoyenne.

Une fois validé, il permettra de former les bénéficiaires du projet, dont les sociétés coopératives, sur la veille citoyenne. Selon le chargé d’appui technique au sein de l’unité de coordination des projets PAPFA/PAFA-4R, Ambroise Zoma, il s’agira de leur donner des connaissances pour qu’ils puissent apprécier les initiatives de développement du projet PAFA-4R. « Cela va leur permettre d’apporter des critiques, afin de nous permettre d’améliorer les actions du projet », a-t-il expliqué.

Le chargé d’appui technique au sein de l’unité de coordination des projets PAPFA/PAFA-4R, Ambroise Zoma

Le document a été élaboré par le Groupe de recherche et d’appui aux collectivités territoriales (GRACT). Ce cabinet a pour mission de développer et de proposer de nouveaux instruments de renforcement de la bonne gouvernance démocratique, locale, économique, financière. Ledit document a été conçu grâce à l’appui financier du PAFA-4R, lui-même financé par le Fonds international pour le développement de l’agriculture (FIDA) et la Banque africaine de développement (BAD).

Promouvoir les filières agricoles au Burkina

C’est conscient que le développement d’un pays passe nécessairement par le développement de l’agriculture que les autorités du Burkina Faso, appuyées par des partenaires financiers, ont mis en œuvre le projet PAFA-4R. Il vise « l’accroissement significatif de la chaîne de valeur ajoutée des productions agricoles qui emploie 86% de la population active du Burkina ».

Ce projet ambitionne de répondre de façon adéquate aux enjeux de la transformation structurelle, économique et sociale ; aux défis de la sécurité alimentaire et nutritionnelle et à la problématique cruciale de la création d’emplois décents pour les jeunes et les femmes. Il vise le développement de six filières agricoles que sont le riz, le maraîchage, le sésame et le niébé, les produits forestiers non ligneux et la pisciculture.

La photo de famille

Dans le cadre de la mise en œuvre du projet, l’Association les mains unies du Sahel (AMUS) a été recrutée pour assurer la mise en œuvre des actions du volet engagement citoyen. Ce, à travers le Projet de mise en œuvre des activités d’engagement citoyen dans les projets du FIDA et de la BAD au Burkina Faso. C’est dans cette optique qu’il a été prévu la conception d’un manuel de formation sur l’engagement citoyen et la veille citoyenne. Ce manuel servira aux points focaux et formateurs endogènes dans l’animation des différentes formations et activités de sensibilisation.

Josias Yaméogo, le coordonnateur du projet de mise en œuvre de l’engagement citoyen dans les projets du FIDA et de la BAD au Burkina Faso, à l’Association les mains unies du Sahel

« L’objectif du manuel c’est de former les sociétés coopératives sur l’engagement citoyen, sur la veille citoyenne. Il s’agit de leur donner des connaissances pour qu’ils puissent apprécier les initiatives de développement du projet PAFA-4R, ce que nous avons fait, qu’est-ce qu’ils peuvent apporter comme critiques pour nous permettre d’améliorer les actions du projet », a indiqué Ambroise Zoma. Après l’élaboration du document, les acteurs du projet se sont réunis ce mardi 19 juillet 2022 à Bobo-Dioulasso, pour sa validation. [ Cliquez ici pour lire l’intégralité ]

Romuald Dofini
Lefaso.net

Institut national des sciences des sociétés : Dr Basga (...)
Burkina : Dr Emmanuel Nanéma prend officiellement les (...)
Plateforme "Mesure, rapportage et vérification" : Les (...)
Burkina/Energie : La ministre de l’énergie Maminata (...)
Filière karité au Burkina : Le projet PACTE dote des (...)
Le Jeune Architecte Burkinabè, SANA Abdou Rachid reçoit (...)
Laïcité au Burkina : « C’est bon, mais ce n’est pas arrivé (...)
Nouveau code des personnes et de la famille : Un (...)
Sécurité alimentaire au Burkina : Vers la prise en compte (...)
Bobo-Dioulasso : Des membres d’organisations de la (...)
Prise en compte des aspects environnementaux, de santé, (...)
Burkina Faso : Lancement du projet : « Mobilité protégée (...)
Cérémonie de sortie de la 48e promotion élèves sous-officiers
Projet régional OKP-TMT+ : Un atelier national pour le (...)
Education de qualité au Burkina : Le Centre national des (...)
Opération mana-mana à Koubri : « Il faut prendre soin de (...)
Affaire Ollo Mathias Kambou : Le procureur requiert une (...)
Exécution de commande publique par les artisans : Le (...)
Domotique au Burkina : Prenez le contrôle de votre (...)
TGI Ouaga II : Le policier poursuivi pour menace de (...)
Eldad Kabore : Trouver son épanouissement professionnel (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 31395



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés