Actualités :: Réconciliation nationale au Burkina : « Le droit n’a pas été créé pour le (...)

Le Cadre de réflexion et d’action pour le développement durable (CREDD) a animé une conférence de presse, le samedi 16 juillet 2022, pour donner sa lecture du procès du dossier Thomas Sankara et de la lutte contre le terrorisme au Burkina Faso.

Face à la presse, les responsables du Cadre de réflexion et d’action pour le développement durable (CREDD) se sont félicités de la tenue du procès du dossier Thomas Sankara qui a livré son verdict. « C’est la fin de l’impunité (…). Au Burkina Faso, quel que soit votre rang social, si vous posez un acte, la justice va vous rattraper », a lancé le président du CREDD, Pato Dondassé.

Pour lui donc, les personnes condamnées par la justice doivent purger leur peine. « Blaise Compaoré doit aller à la MACO [Maison d’arrêt et de correction de Ouagadougou] ; c’est ça le droit. Le droit n’a pas été créé pour le plaisir de quelqu’un : c’est pour l’existence de notre nation, c’est pour les générations à venir. Si aujourd’hui, lui, il n’ira pas à la MACO après décision de justice, demain qui va aller ? Il doit aller en prison comme toute autre personne », a-t-il indiqué.

Selon le président du CREDD, Pato Dondassé, « le terrorisme nous impose la levée des barrières ».

Ce sujet a permis aux conférenciers de faire une liaison avec la question de la réconciliation nationale qui a justifié le court séjour de l’ancien président Blaise Compaoré au Burkina Faso. « La réconciliation est un processus, un élan qu’on prend qui émane d’une volonté interne de la personne concernée. Ce qu’on voit dans ce scenario de réconciliation nationale est déjà faussé. Les milliards qu’on veut déverser n’aideront pas à la réconciliation. La réconciliation, c’est dans l’âme de l’individu, ce n’est pas ce qu’on voit en superficiel. Les gens peuvent prendre des milliards ; mais ce qu’ils ont dans leur cœur, s’ils n’ont pas décidé de l’effacer, ce n’est pas le milliard qui l’effacera », a affirmé le président du CREDD.

Pour le CREDD, les Burkinabè n’arriveront pas à mettre fin aux différends entre acteurs de la scène politique. En revanche, c’est un sursaut patriotique qui s’impose à tous les fils et filles de la nation. Le cas de l’Ukraine actuellement en guerre contre la Russie a été cité à titre d’exemple.

Pour lutter contre le terrorisme, le président du CREDD affirme qu’il faut lever les tabous pour trouver les vraies solutions à la crise, en se posant la question sur les sources de financement et d’approvisionnement des groupes terroristes. « C’est un gros arsenal qui alimente le terrorisme », sont convaincus les membres du CREDD.

Cryspin Laoundiki
Lefaso.net

Institut national des sciences des sociétés : Dr Basga (...)
Burkina : Dr Emmanuel Nanéma prend officiellement les (...)
Plateforme "Mesure, rapportage et vérification" : Les (...)
Burkina/Energie : La ministre de l’énergie Maminata (...)
Filière karité au Burkina : Le projet PACTE dote des (...)
Le Jeune Architecte Burkinabè, SANA Abdou Rachid reçoit (...)
Laïcité au Burkina : « C’est bon, mais ce n’est pas arrivé (...)
Nouveau code des personnes et de la famille : Un (...)
Sécurité alimentaire au Burkina : Vers la prise en compte (...)
Bobo-Dioulasso : Des membres d’organisations de la (...)
Prise en compte des aspects environnementaux, de santé, (...)
Burkina Faso : Lancement du projet : « Mobilité protégée (...)
Cérémonie de sortie de la 48e promotion élèves sous-officiers
Projet régional OKP-TMT+ : Un atelier national pour le (...)
Education de qualité au Burkina : Le Centre national des (...)
Opération mana-mana à Koubri : « Il faut prendre soin de (...)
Affaire Ollo Mathias Kambou : Le procureur requiert une (...)
Exécution de commande publique par les artisans : Le (...)
Domotique au Burkina : Prenez le contrôle de votre (...)
TGI Ouaga II : Le policier poursuivi pour menace de (...)
Eldad Kabore : Trouver son épanouissement professionnel (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 31395



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés