Actualités :: Burkina/région de l’Est : Le PPS offre 40 tonnes de riz et dix bœufs aux (...)

Le Parti panafricain pour le salut (PPS) a offert, mercredi 13 juillet 2022 à Fada N’Gourma, chef-lieu de la région de l’Est, 40 tonnes de riz et dix bœufs aux populations de la région contraintes par l’insécurité et qui ont trouvé refuge dans cette ville.

Ce don du parti intervient moins d’une semaine après celui qui a été fait à Bourasso, dans la Boucle du Mouhoun . Ici également, ce sont 40 tonnes de riz et dix bœufs qui ont été mobilisés par le parti « pour soulager ces populations qui vivent loin de leurs villages » du fait de l’insécurité.

« Nul besoin de le dire, si nous sommes ici ce matin, c’est par la force des évènements. Le Burkina Faso est à la croisée des chemins, harcelé d’est à l’ouest, du nord au sud par des hommes armés, certains de ses fils. Dans cette épreuve de survie en tant que nation, le Burkina Faso s’en sortira une fois encore comme en 1947. Mais en attendant, nous avons un devoir de solidarité vis à vis des victimes directes que cette guerre asymétrique occasionne chaque jour. (…). En tant que parti politique, nous ne devons pas nous contenter d’aller vers les populations uniquement en périodes électorales, nous devons également être à leurs côtés pendant les périodes difficiles pour leur marquer notre solidarité et notre compassion », a situé le premier responsable du PPS, Abdoulaye Mossé, sous fond, non seulement de compassion, mais également et surtout de volonté de réanimer et entretenir la flamme de l’espoir.

Abdoulaye Mossé, président du PPS, appelle les populations à resserrer les rangs et à raffermir la solidarité.

L’ancien vice-président de l’Assemblée nationale, Abdoulaye Mossé, a réaffirmé la volonté de son parti, le PPS, d’apporter sa contribution à la recherche de paix et de cohésion sociale, à travers notamment une série de tournées entamée pour marquer sa solidarité avec les populations touchées par les attaques terroristes.

En plus du président, la délégation du parti était composée de plusieurs autres cadres de la direction.

« Nous sommes conscients que ce geste n’efface pas la douleur, mais il contribue à résoudre un tant soit peu, le problème alimentaire. Dans ce combat existentiel de notre peuple, aucun sacrifice n’est de trop. Même s’il faut passer par la négociation, la paix n’a pas de prix et le Burkina Faso passe avant tout », a-t-il souligné. [ Cliquez ici pour lire l’intégralité ]

O.L
Lefaso.net

Projet PAV-EDUC : La phase pilote lancée à Ouahigouya
Santé : Des étudiants s’interrogent sur l’autonomisation (...)
Région du Sahel : La population de Dori s’arme contre la (...)
Lutte contre les violences faites aux femmes et aux (...)
Burkina/santé : Plus de quatre millions d’enfants seront (...)
Incident à Boulsa ayant entrainé la mort d’un citoyen : (...)
Burkina/Agriculture : Vers la validation de l’étude de (...)
Energies renouvelables : Le régulateur burkinabè présente (...)
« Larmes des armes » : Une création de Casting Sud pour (...)
Institut supérieur d’études de protection civile : 21 (...)
Dédougou : L’association Salaki forme une centaine de (...)
Burkina/Ouagadougou : Le miel et ses produits dérivés à (...)
Burkina Faso : Le top de départ de la campagne agricole (...)
Lutte contre l’insécurité en milieu urbain : Un réseau de (...)
Digitalisation du cadastre au Burkina : Une alternative (...)
Projet souveraineté alimentaire et leadership des femmes (...)
Burkina Faso : La mare aux crocodiles sacrés attend (...)
Corruption au Burkina : Vers l’adoption de valeurs pour (...)
Lancement de la 5e édition du Burkin daaga : « Personne (...)
Santé reproductive : Les personnes handicapées des (...)
Burkina/santé : Les PTF prennent connaissance du gap en (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 31857



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés