Actualités :: Réconciliation nationale au Burkina Faso : L’« Appel de Manéga » lance le (...)

L’initiative citoyenne pour contribuer à la paix et la réconciliation nationale au Burkina Faso, « Appel de Manéga », a lancé le concept « Je donne ma main » pour la réconciliation et la paix. C’était au cours d’une conférence de presse tenue ce mercredi 13 juillet 2022, à Ouagadougou.

La réconciliation véritable, qui passe par la paix des cœurs, ne peut s’obtenir en un « quart de tour ». Mais par des efforts tout en ignorant les meurtrissures, les frustrations, les blessures et par endroit les egos et autres intérêts. C’est du moins la conviction des membres de cette initiative citoyenne pour la réconciliation et la paix au Burkina Faso, l’« Appel de Manéga ».

Dans sa dynamique de quête de paix et de réconciliation, elle a lancé le concept « Je donne ma main ». Cette résolution, comme d’autres entreprises par ce groupe, n’a qu’un seul objet : celui d’une réconciliation au Burkina Faso réussie. La présente, à en croire Tatiana Denise Koudougou, présidente de la cellule femme de l’Appel de Manéga, est un concept qui invite chaque Burkinabè, où qu’il soit, à donner sa main à l’autre pour briser le mur de la méfiance, de la haine pour la réconciliation. Il s’agit également d’encourager, d’aider moralement et provoquer le déclic chez ceux-là qui ont des difficultés, des blocages et certaines raisons pour ne pas pardonner.

Le journaliste Issiaka Lingani (à droite) était parmi les invités

Elle invite tous et chacun à ne pas jeter la pierre à Paul ou à Pierre car ce qui doit demeurer le leitmotiv, c’est de maintenir le cap pour sauvegarder la « Nation » burkinabè qui est au-dessus de tout. Si la durée de cette campagne n’a pas été précisée par les conférenciers, il n’y a pas de doute que c’est jusqu’à l’aboutissement du processus de la réconciliation nationale. Par conséquent, Mme Koudougou a terminé en invitant les responsables et les leaders coutumiers, les autorités, les FDS, les voisins de quartier, de marché et des différents lieux de rencontre, à se donner la main afin que cela se manifeste partout et soit la locomotive de la réconciliation nationale au « pays des hommes intègres ».

L’acte posé par le président Damiba est un « acte majeur » qui est « très » significatif, selon Lookmann Sawadogo

De la satisfaction pour la démarche du président Damiba

Au-delà du lancement du concept, les membres de l’« Appel de Manéga » ont donné leur avis sur la démarche du président Damiba qui a invité les anciens chefs de l’Etat à une rencontre. C’est pour eux une satisfaction et ils se réjouissent qu’à ce jour, le pouvoir de la transition s’emploie à préserver un climat de sécurité politique dans le pays. La matérialisation de cet acte, a indiqué le secrétaire général de l’Appel de Manéga, Lookmann Sawadogo, est la récente rencontre des anciens chefs d’Etat sur convocation du président Damiba. C’est la preuve, de son avis, que les autorités actuelles du pays ont compris que le retour des exilés politiques constitue un point saillant de la réconciliation. C’est pourquoi il a salué cet « acte majeur » qui est « très significatif » au sommet tendant à la décrispation politique et qui offre définitivement des bases positives à l’entreprise de réconciliation.

Il ne faut pas jeter la pierre à Paul ou à Pierre, lance la responsable de la cellule femme de l’ « Appel de Manéga »

Par cette action, le train de la réconciliation est plus que jamais en marche et ne devrait plus s’arrêter, disent les membres de l’Appel de Manéga. « Il ne faudrait cependant pas oublier qu’aucun processus de paix et de réconciliation ne marche sur un chemin rectiligne et sans embûches. Celui-ci est par moment sinueux et ne va pas comme sur des roulettes », a rappelé M. Sawadogo en conseillant au président Damiba de s’armer d’audace, de patience, de tact et de sérénité pour la suite.

Obissa Juste MIEN
Lefaso.net

Journée mondiale de l’enseignant : « On ne peut pas (...)
Année scolaire 2022-2023 : La région Hauts-Bassins (...)
Burkina : Un besoin de financement de 35 milliards de (...)
Burkina Faso/Plan Z : Une nouvelle trouvaille des (...)
Attaque de Gaskindé : Les chauffeurs routiers du Burkina (...)
Journée mondiale de l’enseignant : 270 récipiendaires (...)
Maouloud 2022 au Burkina Faso : La journée du lundi 10 (...)
Six mois de prison avec sursis pour "Kamao" : « Nous (...)
Visite de la mission de la CEDEAO au Burkina : Des (...)
Burkina Faso/Région de l’Est : Une dizaine de terroristes (...)
Rentrée scolaire dans la région du Sahel : « Aucun élève (...)
TGI Ouaga II : Un commissaire de police reconnu (...)
Burkina/Insécurité :« Si la CEDEAO veut vraiment nous (...)
Suspension des activités des OSC : Un communiqué apporte (...)
Burkina : « Que chacun se rappelle que sa vie sur terre (...)
Campagne de rentrée scolaire : Plus de 56 000 kits (...)
Burkina/Ouagadougou : Les manifestants se moralisent (...)
Autorité pour le développement intégré des Etats du (...)
Burkina : Manifestations hostiles à la France et à la (...)
Burkina/Justice : Ollo Mathias Kambou condamné à six (...)
UTM (Université de Technologies et de Management) : (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 31458



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés