Actualités :: Burkina Faso : Une soixantaine d’ingénieurs en génie civil ont prêté (...)

Conformément à l’article n°7 de la loi portant création de l’Ordre des ingénieurs en génie civil au Burkina Faso (OIGC-BF), une soixantaine d’ingénieurs en génie civil ont officiellement pris service en prêtant serment devant le tribunal de grande instance de Ouagadougou. La cérémonie s’est déroulée ce mercredi 13 juillet 2022.

La grande famille de l’Ordre des ingénieurs en génie civil au Burkina Faso (OIGC-BF) vient de s’agrandir. En effet, ce mercredi 13 juillet 2022, Wendpouiré Achille Sawadogo a prêté serment devant le tribunal de grande instance de Ouagadougou réuni en audience solennelle. Dans son adresse après sa prestation de serment, il a dit sa joie et sa fierté de pouvoir entrer dans la grande famille de l’ordre. Par ailleurs, M. Sawadogo a fait savoir que cette prestation de serment leur apporte plus de crédibilité dans leur profession. Parce que, dit-il, « nous devrons travailler en conformité avec ce qui a été demandé par les textes en vigueur et la loi portant création de l’ordre des ingénieurs. C’est une lourde responsabilité. Comme on le dit, c’est un couteau à double tranchant qu’il faudrait manier de façon appropriée ».

Aujourd’hui est un grand jour pour Achille Sawadogo qui vient de prêter serment

Comme lui, une soixantaine d’autres ingénieurs ont également prêté serment lors de cette cérémonie qui, faut-il le souligner, se veut le gage d’une marque de responsabilité et de probité des nouveaux membres de l’OIGC-BF. Ainsi, après la lecture des textes et les conseils d’usage du président du tribunal et du procureur, chacun a levé la main droite et a prononcé la formule consacrée : « je le jure ! » Parents, amis et collègues ont effectué le déplacement pour être les témoins oculaires de cette solennité. Expliquant le contexte dans lequel s’inscrit la présente activité, le président de l’OIGC-BF, l’ingénieur Maxime Somda, a déclaré que l’article 7 de la loi portant création de l’OIGC-BF stipule que tout ingénieur avant d’entrer en fonction doit prêter serment devant le tribunal de grande instance de son siège. C’est à cet exercice que les impétrants se sont prêtés aujourd’hui.

Le président de L’OIGC-BF n’a pas manqué de prodiguer des conseils aux assermentés

« Nous organisons à partir du mois de mars des prestations de serment pour inscrire et permettre aux ingénieurs qui viennent de s’inscrire d’exercer leur mission et leur métier dans la légalité », poursuit le président, tout en précisant que l’inscription dans le tableau de l’OIGC-BF se fait sur la base de critères bien définis. Entre autres critères, il faut être de nationalité burkinabè ; avoir un diplôme d’ingénieur en bonne et due forme ou son équivalent et exercer au moins pendant un an dans une administration publique ou dans une entreprise de travaux sous la supervision d’un ingénieur inscrit dans le tableau de l’ordre.

Les assermentés lors de la prestation de serment devant le tribunal de grande instance

« C’est sur la base de ces critères que nous sélectionnons les candidats qui déposent leurs dossiers à l’ordre », soutient M. Somda. En vue de mener à bien leur mission régalienne, il a demandé aux assermentés de s’approprier le contenu des textes qui régissent le comportement et la manière d’exercer la profession d’ingénieur au Burkina Faso.

Il y en a principalement trois que sont : la loi qui crée les ingénieurs, le code d’éthique et de déontologie et le règlement intérieur de l’ordre. Avec cette nouvelle arrivée, l’OIGC-BF comprend désormais environ 700 membres inscrits. Une bonne moisson qui doit permettre à l’État d’en profiter.

Aïssata Laure G. Sidibé
Lefaso.net

Manifestation à Ouagadougou : « Ce coup-d’État n’est pas (...)
Projet de renforcement de la cohésion sociale et de la (...)
Région du Centre-est : Des ateliers régionaux pour (...)
Burkina/Agriculture : Les activités d’accompagnement des (...)
Bobo-Dioulasso : Des centaines de manifestants (...)
Burkina/Région du Nord : Le « Boukayamdé », une solution (...)
Burkina : Plus de 13 milliards de FCFA de pertes dues à (...)
Rentrée scolaire 2022-2023 : Le ministre en charge de (...)
UTM (Université de Technologies et de Management) : (...)
Campagne "STRONGER TOGETHER" : Déclaration conjointe du (...)
Burkina/Religion : La Maouloud aura lieu dans la nuit (...)
Marche à Bobo-Dioulasso : Des manifestants fouettés par (...)
Leadership féminin au Burkina Faso : Fin du projet « (...)
Centre-nord : Une quarantaine de femmes renforcent (...)
Système éducatif au Burkina : « Une formation qui (...)
Journée mondiale de la contraception : Jhpiego se penche (...)
Burkina/ délinquance : Un faux gendarme dans les filets (...)
Grève des contrôleurs aériens : Le dialogue privilégié
Ministère de la Fonction publique : La première session (...)
Enseignement supérieur au Burkina : L’école supérieure (...)
Scolarisation au Burkina : La Fondation EBOMAF (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 31416



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés