Actualités :: Lutte contre le tabagisme au Burkina : L’ancien ministre Harouna Kaboré (...)

Sur proposition de l’organisation de la société civile, Afrique contre le tabac (ACONTA), l’ancien ministre en charge du commerce, Harouna Kaboré (janvier 2018-décembre 2021), a été distingué du prix de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), en reconnaissance de son implication dans la lutte contre le phénomène tabagique au Burkina. Le récipiendaire a officiellement reçu les attributs de cette distinction le mardi, 5 juillet 2022 à Ouagadougou, suivi d’une conférence de presse co-animée à cet effet par ACONTA et le Réseau des journalistes anti-tabac du Burkina Faso (REJAT-BF), en présence du lauréat.

Chaque année, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) distingue des personnes qui promeuvent l’excellence dans la mise en œuvre de la convention-cadre de l’OMS pour la lutte anti-tabac (CCLAT) dans le monde. Dans le cadre de la célébration de cette journée mondiale sans tabac 2022, la région africaine s’est vue attribuer six prix qui sont allés à cinq pays, dont le Burkina Faso. Et le lauréat du Burkina Faso est l’ancien Harouna Kaboré, dont la candidature a été proposée par l’Afrique contre le tabac (ACONTA), une organisation de la société connue pour sa hargne contre les effets néfastes du tabac au Burkina.

La remise officielle du prix, composé d’une médaille et d’une attestation, a été suivie d’une conférence de presse.

« Par cette proposition nous avons voulu mettre en valeur le travail effectué par des hommes et des femmes de notre pays dans la lutte contre le tabac au Burkina Faso. Des actions qui peuvent faire avancer la lutte à l’échelle nationale. Tout le monde se rappelle que l’industrie du tabac a refusé d’appliquer le décret n°2011- 1051/PRES/.PM/MS/MEF du 30 décembre 2011 portant conditionnement et étiquetage des produits du tabac, et de son arrêté d’application. Et cela jusqu’à l’arrivée de Monsieur Harouna Kaboré. Après une âpre bataille juridique de 2016 à 2018 contre l’industrie du tabac menée par le ministère de la Santé, le ministre Harouna Kaboré est parvenu à faire appliquer le décret sus-cité grâce au consensus qu’il a pu créer autour de la question au sein de son département, et la main de fer qu’il a utilisé contre l’industrie du tabac », a dressé le coordonnateur de ACONTA, Salif Nikiéma, au cours de la conférence de presse qui a suivi la remise officielle du prix. Il a présenté et égrené toutes les actions menées par le lauréat et les bénéfices de son engagement dans les acquis engrangés dans la défense de la santé publique.

Lauréat (à gauche), recevant la médaille du ministre Robert Kargougou sous les regards du représentant-résident de l’OMS.

Lire aussi Lutte anti-tabac au Burkina : Le travail de titan du ministre Harouna Kaboré

« Cette distinction, le galvanisera sans doute à poursuivre son engagement dans la lutte anti-tabac. Nous avons de nombreux défis qui attendent ceux qui veulent mouiller le maillot : la question des nouveaux produits émergents de la nicotine et du tabac y compris la question de la chicha et les additifs tels que la menthe ajoutée aux produits du tabac ; une mise en œuvre correcte de l’interdiction de fumer dans les lieux publics ; la lutte contre le commerce illicite du tabac par l’abrogation du système de suivi et de traçabilité des produits du tabac imposé par l’industrie du tabac au Burkina Faso ; la mise en œuvre de l’interdiction de la publicité des produits du tabac ; la non réglementation des points de ventes de tabacs (commerces de la rue ou boutiques) ; l’interdiction de la vente de tabac au détail, pour les mineurs et par les mineurs dont la mise en œuvre piétine », plaident toujours les responsables de ACONTA et du REJAT-BF.

Selon Harouna Kaboré, ce prix montre qu’avec l’union, de grands défis peuvent être surmontés.

« Ce prix est le fruit d’un travail collectif, avec les différents agents du ministère du Commerce et celui de la Santé. Nous avons réussi à mettre sur les paquets, des images répulsives de cigarettes. C’est ensemble que nous allons continuer à lutter contre le tabagisme. Ce prix est collectif, et j’en suis juste le porte-parole. Je voudrais m’engager définitivement et durablement aux côtés de ACONTA, parce qu’il y a beaucoup à faire », s’est incliné le lauréat, l’ancien ministre Harouna Kaboré.

D.g.vers la d. : Salif Nikiéma, Harouna Kaboré, le ministre Robert Kargougou et le représentant-résident de l’OMS.

Un peu plutôt, c’est dans les locaux du ministère en charge de la santé que le lauréat a, au cours d’un cérémonial, reçu sa distinction des mains du premier responsable du département, Dr Robert Kargougou, et du représentant-résidant de l’OMS au Burkina. Occasion pour ces deux personnalités de magnifier le travail de Harouna Kaboré et l’engagement continu de ACONTA contre cette préoccupation de santé publique.
Pour rappel, et selon des données, environ 5 000 décès sont enregistrés par an au Burkina du fait du tabac.

Lire aussi Vote du Code des impôts à l’Assemblée nationale : Inquiétudes autour du nouveau taux de taxation des produits du tabac !

O.L
Lefaso.net

Sensibilisation au port de casque à Ouagadougou : (...)
Gestion des risques sociaux : 48h de dialogue entre les (...)
Lutte contre la cécité au Burkina : Du matériel roulant et (...)
Société burkinabè des fibres textiles : Fidèle Ilboudo (...)
Caisse nationale de sécurité sociale : Le directeur (...)
Dédougou : Des personnes déplacées internes crient (...)
Promotion de l’emploi des jeunes au Burkina : Le plan (...)
Syndicats : L’Unité d’action syndicale dénonce les (...)
Bobo-Dioulasso : Le projet Archipelago forme 105 (...)
Burkina/Don de sang dans la région du Centre-est : Une (...)
Identification unique de base au Burkina : Vers (...)
Vie de la rédaction : Zéliya Tamboura, responsable du (...)
Ligne électrique Ouaga-Sapouy : Des chauves-souris à (...)
Entrepreneuriat au Burkina : 60 jeunes formés par la (...)
Sécurité routière au Burkina : Les autorités sensibilisent (...)
Commune de Ouagadougou : Le Mogho Naaba Baongo invite (...)
Entrepreneuriat agricole à Gaoua : L’étudiant Adama Palé (...)
Don de sang au Burkina : « Le sang est gratuit pour (...)
Burkina Faso : Plus de 85% des victimes d’accidents de (...)
Banditisme en milieu urbain : Trois malfrats dans les (...)
Promotion sportive et éducative au Burkina : Des (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 31038

Les plus regardées



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés