Actualités :: Promotion de la paix au Burkina : Le ministre de la solidarité nationale et (...)

Le ministre de la solidarité nationale et de l’action humanitaire, Lazare Windlassida Zoungrana, a rendu une visite de courtoisie à la Fédération des églises et missions et évangéliques (FEME), ce mardi 5 juillet 2022 à Ouagadougou. Objectif, promouvoir la solidarité entre les Burkinabè en ces temps de crise sécuritaire.

En prélude du panel prévu le 20 juillet prochain et consacré à la solidarité, le ministre de la solidarité nationale et de l’action humanitaire multiplie les rencontres avec les leaders religieux. C’est dans cette logique que s’inscrit sa présente visite dans les locaux de la FEME. Une visite de félicitations et d’encouragement, dit-il. « Le Burkina Faso a plus que jamais besoin de la solidarité en ces moments de crise. Les différentes entités religieuses de notre pays jouent un rôle très important en termes d’enseignement et d’éducation à la solidarité. Notre visite ce jour est une manière de les féliciter et de les encourager à redoubler d’efforts pour le bien-être social », a-t-il commenté.

Pour le ministre, l’action humanitaire a toujours été au cœur des activités religieuses et le pays a besoin de leur appui en termes d’enseignement et d’éducation en vue de sensibiliser la population et l’ensemble des fidèles pour qu’ensemble, tous aient une même compréhension de la solidarité. Pour M. Zoungrana, la solidarité classique est une bonne chose mais aujourd’hui, il est temps d’aller plus en profondeur pour que chaque Burkinabè, où qu’il soit, ait un réflexe de cette vertu dite « cardinale ».

Lazare Windlassida Zoungrana, ministre de la solidarité nationale et de l’action humanitaire

En plus d’être championnes en action humanitaire à travers la solidarité envers les personnes démunies, il est ressorti lors des échanges que les entités religieuses ont un rôle de premier plan en termes d’appui psychologique concernant les personnes déplacées, traumatisées etc. Bref, tous ceux ou celles qui sont en quête d’une certaine tranquillité d’esprit. A cet effet, dit le patron en charge de la solidarité nationale, « cette tranquillité spirituelle est d’une grande importance pour ramener les uns et les autres à se départir du stress, à avoir de l’assurance et de la résilience ».

« Nous demandons que les autorités spirituelles continuent l’œuvre humanitaire sur le terrain. Elles sont détentrices des valeurs de la solidarité et nous les invitons à prendre part à cette grand’messe pour partager leur conception avec les autres ». Toutefois, il reste optimiste que cela pourrait contribuer à lutter contre l’hydre terroriste au Burkina Faso et à faire face à d’autres crises. Donc, il convient d’armer leurs esprits en leur donnant la connaissance pour qu’ils soient résilients car, affirme-t-il, « quelle que soit la situation, nous aurons toujours besoin de la solidarité des uns envers les autres ».

Pasteur Henri Yé, président de la Fédération des églises et missions évangéliques

Le pasteur Henri Yé, président de la Fédération des églises et missions évangéliques a rappelé que la FEME est partie prenante de l’action humanitaire. A l’en croire, les saintes écritures recommandent aux chrétiens de s’occuper de leurs prochains notamment des veuves et orphelins, à travers des œuvres sociales.

Aussi, il a ajouté que les églises évangéliques sont concernées par cette crise sécuritaire : « Nous sommes directement concernés par les déplacés internes parce que parmi eux, il y a des pasteurs, des évangélistes. Mais lorsque nous sommes sur le terrain nous nous occupions des Burkinabè ». Pour clore ses propos, il a invité ses fidèles à participer massivement à la conférence publique prévue le 20 juillet.

Dofinitta Augustin Khan
Lefaso.net

Vie de la rédaction : Zéliya Tamboura, responsable du (...)
Ligne électrique Ouaga-Sapouy : Des chauves-souris à (...)
Entrepreneuriat au Burkina : 60 jeunes formés par la (...)
Sécurité routière au Burkina : Les autorités sensibilisent (...)
Commune de Ouagadougou : Le Mogho Naaba Baongo invite (...)
Entrepreneuriat agricole à Gaoua : L’étudiant Adama Palé (...)
Don de sang au Burkina : « Le sang est gratuit pour (...)
Burkina Faso : Plus de 85% des victimes d’accidents de (...)
Banditisme en milieu urbain : Trois malfrats dans les (...)
Promotion sportive et éducative au Burkina : Des (...)
Enfance en difficultés : Hugues Fabrice Zango fait (...)
Circulation routière au Burkina : Ouagadougou, capitale (...)
Affaire Thomas Sankara : « Ce sont les gens que nous (...)
Communications électroniques au Burkina : Les pratiques (...)
Burkina/Santé : Les responsables du ministère de la Santé (...)
Lutte contre la cécité au Burkina : Le ministère renforce (...)
« Projet Lönni » : Quand l’art efface le handicap
Port de casques à Ouagadougou : « C’est trop protocolaire (...)
Startup Challenge, édition 2022 : La 5e phase d’accélération
Santé publique : Le Burkina se dote des plans d’urgence (...)
Burkina/humanitaire : Titao, il faut parer au plus (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 31038

Les plus regardées



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés